Celtics - Warriors : 116-100

  • Boston mène la série 2-1
Après avoir réussi l’exploit de s’imposer au moins une fois sur le parquet des Warriors au cours des deux premiers matches des finales NBA 2022, les Celtics ont retrouvé leurs terres pour le Game 3. Et c’est dans une atmosphère exceptionnelle qu’ils se sont imposés à domicile pour reprendre le contrôle de la série (116-100). Le public de Boston attendait ce moment depuis 12 ans et les supporters n’ont pas été déçus. Jayson Tatum, Jaylen Brown et leurs coéquipiers ont délivré une superbe prestation aussi bien offensive que défensive. Ils se sont fait peur par moment – toujours le même, à savoir le troisième quart-temps – mais ils ont globalement dominé cette rencontre.
NBA
Il a craint la tétraplégie : Aron Baynes rêve de NBA à nouveau
08/07/2022 À 15:42
Brown a été le premier à lancer les hostilités en inscrivant 17 de ses 27 points dès le premier quart-temps. Agressif, il a provoqué Draymond Green à plusieurs reprises, l’empêchant ainsi d’avoir son rendement habituel en défense. Et c’est sous son impulsion que les Celtics ont rapidement pris les devants pour mener de 11 points après 12 minutes. Un écart qui s’est élargi dans le deuxième quart-temps, là encore contrôlé par la franchise du Massachusetts. Les joueurs d’Ime Udoka étaient euphoriques. Leurs pénétrations constantes vers leur cercle leur a permis de se mettre en rythme pour ensuite se montrer adroits à trois-points. Ils ont même compté jusqu’à 17 points d’avance avant d’encaisser un 8-0. Mais à la pause, Boston menait tout de même de 12 points (68-56).

Curry avait pourtant replacé les Warriors

Ça aurait pu être pire pour Golden State. Les Warriors s’en sont sortis grâce à l’adresse d’un Klay Thompson retrouvé (25 points). Parce qu’avec 57% de réussite pour les Celtics en première mi-temps, l’addition pouvait être beaucoup plus lourde. Mais les hommes de Steve Kerr n’ont pas paniqué. Ils sont revenus bien plus forts et bien plus appliqués en défense au retour des vestiaires. Comme d’habitude. Avec un maestro sensationnel pour faire la différence. Stephen Curry. Comme d’habitude. La superstar a inscrit 15 de ses 31 points dans le troisième quart-temps. Avec des tirs lointains, des actions à quatre points… du grand art. Curry a même permis aux siens de repasser brièvement devant (82-83) !
Mais les Californiens n’ont pas su tenir. Parce que si les Celtics sont constamment à la ramasse dans les troisièmes quart-temps, ils maîtrisent les quatrièmes depuis le début de ces finales. Bien plus durs en défense, ils ont profité de 5 pertes de balles très rapides des Warriors pour creuser à nouveau l’écart, le portant même à 11 points (103-92). Jayson Tatum a suivi l’exemple de Brown en attaquant constamment le cercle, exploitant ainsi l’absence d’un vrai pivot défensif dans le camp adverse. Marcus Smart a fait de même. Ils ont compilé respectivement 26 et 24 points. Avec même 9 passes décisives pour Tatum. En ajoutant Brown, le trio est devenu le premier à finir simultanément un match des finales à plus de 20 points, 5 rebonds et 5 passes depuis les légendes des Lakers Magic Johnson, Kareem Abdul-Jabbar et Michael Cooper dans les années 80.
Robert Williams a abattu un boulot monstrueux à leur côté (8 points, 10 rebonds, 4 blocks) en contestant énormément de tirs et en écartant les Warriors de la peinture. Fatigué puis même blessé sur une action en fin de partie, Curry n’avait plus de jus pour ramener son équipe du nouveau gouffre dans laquelle elle s’est plongée en manquant de rigueur. Steve Kerr et ses assistants vont devoir trouver de nouveaux ajustements pour égaliser lors du Game 4, vendredi soir.
NBA
Diaw modèle de Jokic et Green : "C'est vraiment la meilleure des reconnaissances"
24/06/2022 À 13:23
NBA
Curry touché : "J'espère vraiment qu'il va bien, parce que sans lui, ce sera très difficile"
09/06/2022 À 06:33