Los Angeles Lakers – Denver Nuggets : 117-107

Los Angeles gagne la série 4-1

NBA
Bjorkgren nouveau coach des Indiana Pacers
IL Y A 6 HEURES

Cette fois-ci, il n’y a pas eu de miracle. Les Lakers ont réussi là où les Clippers et le Jazz avaient échoué aux deux tours précédents : battre les Nuggets une quatrième fois. Denver, auteur de deux remontées fantastiques après avoir été menée 3-1, est tombé contre une armada bien rodée, trop concentrée pour se faire piéger et surtout emmenée par un LeBron James sensationnel. Le King a compilé le 27ème triple-double de sa carrière en playoffs et les Angelenos ont donc éliminé la franchise du Colorado cette nuit avec une nouvelle victoire 117 à 107.

38 points, 16 rebonds et 10 passes pour James, étincelant lors de l’un des matches les plus importants de la saison. En plus de la ligne de statistiques brillante, le natif d’Akron a fait la différence en fin de rencontre, quand les Nuggets lançaient leurs dernières forces dans la bataille. Portés par un Jerami Grant déchaîné (20 pts), ils ont effacé un déficit de 16 points pour revenir à égalité à 84 partout. Anthony Davis a alors planté un trois-points une seconde avant l’expiration du troisième quart temps pour donner un peu d’air à son équipe.

Puis James a pris le relais. Deux paniers de suite avec la faute pour faire passer l’écart de deux à cinq points (95-88). Quelques instants plus tard, alors que Jamal Murray (20 pts) et ses coéquipiers se rapprochaient à nouveau, il a offert un caviar à Danny Green derrière l’arc, sa dixième passe du match, avant de lui-même rentrer un nouveau tir (108-99). Cette fois-ci, les Nuggets ne reviendront pas.

Les Lakers se qualifient donc pour leurs premières finales depuis 2010. Cette année-là, ils avaient décroché leur seizième titre en battant les Celtics, avec notamment Kobe Bryant ou Pau Gasol dans l’effectif. 2010, c'est aussi l’une des dernières fois où LeBron n’était pas présent à ce stade de la compétition. Hormis l’an dernier, il a joué toutes les finales NBA depuis ! C’est d’ailleurs la dixième finale pour lui. Dix. C’est incroyable. Seuls deux joueurs en ont disputé plus : Bill Russell (12) et Sam Jones (11). Deux coéquipiers de Boston dans les années 60, quand la ligue comptait nettement moins d’équipes.

Soulagés, satisfaits, les Lakers n’oublient pas pour autant qu’ils ne sont pas encore arrivés au bout de leur rêve. "Il y a quatre victoires de plus à aller chercher", notait Davis. Quatre de plus pour entrer dans l’Histoire.

NBA
Un ancien champion sur le banc des Clippers : Lue devrait succéder à Rivers
15/10/2020 À 21:27
NBA
Morey aux Rockets, c'est fini : une page se tourne un an après la polémique
15/10/2020 À 18:32