1. Brooklyn Nets

Les Nets sont passés à une pointure de chaussure de Kevin Durant de gagner le titre. Le fameux panier au buzzer à trois-points – enfin, à deux du coup, il avait mordu sur la ligne – lors de la série épique contre les Bucks. Et dire que Brooklyn jouait alors sans Kyrie Irving et sans James Harden ou LaMarcus Aldridge… L’armada new-yorkaise repart au complet. Et sauf pépin physique, c’est clairement l’équipe à battre en NBA cette saison.
La question : Kyrie Irving va-t-il finalement accepter de se faire vacciner et jouer cette saison ? Le pire, c’est que les Nets n’ont même pas forcément besoin de lui. Le tandem Durant-Harden devrait suffire… enfin, si leurs corps ne les lâchent pas.
NBA
Fournier déjà fantastique avec les Knicks, Gobert déjà dans le bon tempo avec le Jazz
21/10/2021 À 05:33

Kevin Durant, Kyrie Irving et James Harden

Crédit: Getty Images

2. Milwaukee Bucks

Les champions repartent au combat. Et à force de n’entendre parler que des Nets ou des Lakers, on en oublierait presque que les favoris, ce sont d’abord les Bucks ! Ils ont trouvé la recette du succès et leur équipe reste impressionnante. Giannis Antetokounmpo n’a cessé de progresser depuis son arrivée en NBA et sa mécanique de tir n’a jamais été aussi fluide et propre. Attention à ne pas sous-estimer Milwaukee.
La question : Quelle conséquence avec la perte de PJ Tucker ? Il était tout de même le stoppeur capable de ralentir Kevin Durant sur quelques possessions l’an dernier. Un vrai "chien de garde" qui va manquer aux Bucks.

Giannis Antetokounmpo

Crédit: AFP

3. Miami Heat

Finaliste en 2020, épuisé en 2021, le Heat veut revenir fort en 2022. Et pour ça, Pat Riley et ses assistants ont mis le paquet en recrutant Kyle Lowry et PJ Tucker. Des vrais guerriers pour compléter une équipe solide portée par Jimmy Butler et Bam Adebayo. Miami est prêt pour une nouvelle guerre des tranchées.
La question : Le Heat a-t-il un banc suffisamment fort pour se hisser au niveau des Nets ou des Bucks ? L’effectif ne semble pas aussi profond, même si Tyler Herro venait à passer un cap…

4. Philadelphia Sixers

Encore une saison et encore une désillusion pour les Sixers, sortis par les Hawks au deuxième tour des playoffs après avoir fini en tête à l’Est. Joel Embiid et ses coéquipiers vont tenter de repartir avec le même groupe… enfin, pour l’instant. Parce que Ben Simmons a finalement décidé de revenir à l’entraînement. Mais il veut toujours partir. Une situation délicate qui risque de déséquilibrer l'équipe d’une manière ou d’une autre.
La question : Ben Simmons va-t-il rejouer avec les Sixers ? Combien de temps avant qu’il ne soit transféré ? Et encore, les dirigeants vont-ils seulement trouver une offre qui leur convient ?

Ben Simmons lors des playoffs en 2021.

Crédit: Getty Images

5. Boston Celtics

Pas mal de changement à Boston avec le départ de Danny Ainge, son remplacement par Brad Stevens et la nomination d’Ime Udoka sur le banc. Il y a un nouvel équilibre à trouver. Mais les Celtics sont un peu moins attendus et ça peut leur faire du bien. De toute façon, tout dépendra de Jayson Tatum et Jaylen Brown, les deux stars de l’effectif.
La question : Le ticket Stevens-Udoka peut-il donner un nouveau souffle à cette équipe ?

6. Atlanta Hawks

La surprise de l’an dernier. Les Hawks voulaient retrouver les playoffs, ils sont même allés jusqu’en finales de Conférence ! En sortant notamment les Sixers. Une superbe performance et de belles promesses pour cette équipe jeune menée par le fantasque Trae Young. Mais on l’a vu récemment avec les Celtics : aller loin avec un groupe d’avenir n’est pas forcément synonyme de grande réussite dans le futur.
La question : Quel jeune joueur va se révéler pour s’affirmer comme le lieutenant de luxe de Young ? DeAndre Hunter, Kevin Huerter, Onyeka Okongwu et Cameron Reddish sont tous prometteurs mais il en faudra un au-dessus du lot pour confirmer en 2022.

7. New York Knicks

Les Knicks sont de retour ! Portés par l’arrivée de Tom Thibodeau sur le banc et par l’évolution de Julius Randle, les New-yorkais ont renoué avec les playoffs la saison dernière. Et ils veulent capitaliser sur cette dynamique en recrutant Kemba Walker et Evan Fournier notamment. L’ensemble est vraiment intéressant et ça promet quelques belles soirées au Madison Square Garden.
La question : Les Knicks peuvent-ils vraiment viser autre chose qu’un premier tour des playoffs ? Il manque sans doute encore un super talent pour porter la franchise plus haut.

Evan Fournier lors de sa présentation officielle en tant que nouveau joueur des Knicks, au Madison Square Garden, en août 2021.

Crédit: Getty Images

8. Chicago Bulls

Une franchise pleine d’ambition. Les nouveaux dirigeants, débarqués l’an dernier, ont mis le paquet pour remettre les Bulls sur la carte NBA. Avec le recrutement de Nikola Vucevic, puis de DeMar DeRozan et Lonzo Ball. Mais aussi Alex Caruso. Les taureaux ont des armes à disposition, reste à trouver comment les utiliser.
La question : Vucevic, DeRozan, Ball et Zach LaVine peuvent-ils vraiment jouer ensemble ? Le talent est là, la complémentarité reste à démontrer.

9. Indiana Pacers

Changement d’ambiance à Indianapolis. Le coach Nate Bjorkgren a été limogé après une petite saison sur le banc. Une année au cours de laquelle il s’est mis tous les joueurs à dos avec ses méthodes. Rick Carlisle, l’un des entraîneurs les plus côtés de la ligue, revient au bercail pour remettre de l’ordre.
La question : Les Pacers n’ont-ils pas intérêt à faire venir Ben Simmons en cédant Malcolm Brogdon ou Caris LeVert ? L’Australien serait parfait aux côtés de Domantas Sabonis et Brogdon/LeVert.

10. Toronto Raptors

Une page s’est tournée aux Raptors. Kyle Lowry, le joueur le plus emblématique de l’histoire de la franchise, est parti. Mais ça ne veut pas dire que les champions 2019 n’ont plus aucune ambition. Ils préparent l’avenir avec OG Anunoby et Scottie Barnes (quatrième choix de la draft) tout en voulant s’immiscer dans le top 8 à l’Est.
La question : Pascal Siakam va-t-il retrouver son niveau All-Star ? Il faudrait qu’il assume son statut de première option pour que Toronto ait une vraie chance de jouer les playoffs.

11. Cleveland Cavaliers

Le temps devient long pour les Cavaliers et leurs supporters. En transition depuis le départ de LeBron James en 2018, la franchise de l’Ohio veut doucement recommencer à parler de playoffs. Ou au moins de "play in". La dixième place est donc l’objectif affiché pour une équipe jeune qui mise sur la progression des Darius Garland, Collin Sexton et autre Jarrett Allen pour se rapprocher des 50% de victoires.
La question : Sexton et Garland peuvent-ils vraiment jouer ensemble ? Avec l’explosion annoncée du second nommé, le premier pourrait être envoyé ailleurs en cours de saison. Ses dirigeants exploraient même déjà des pistes cet été.

Ricky Rubio

Crédit: Getty Images

12. Washington Wizards

Russell Westbrook est parti mais ce n’est pas forcément une mauvaise nouvelle pour les Wizards, même si l’ancien MVP avait été l’un des acteurs majeurs de la très belle deuxième moitié de saison de la franchise. Spencer Dinwiddie débarque pour relancer sa carrière et le reste de l’équipe est plutôt moyen.
La question : Bradley Beal est toujours là mais pour encore combien de temps ?

13. Charlotte Hornets

Les Hornets flirtaient avec la quatrième place de la Conférence Est avant les blessures de Gordon Hayward et de LaMelo Ball l’an dernier. Ils avaient finalement raté les playoffs. La saison de la confirmation promet d’être encore plus difficile pour cette équipe certes talentueuse mais vraiment très jeune.
La question : Gordon Hayward est-il toujours une star dans cette ligue ?

45,8M de dollars pour le n°1 : Le Top 10 des salaires de la saison

14. Detroit Pistons

Drafté en novembre 2020, Killian Hayes est le joueur le plus ancien de l’effectif des Pistons. Ça en dit long sur le grand ménage effectué par les dirigeants au cours des derniers mois. Avec, là aussi, un groupe très jeune qui aura d’abord pour mission de progresser sans vraiment se soucier des résultats.
La question : Cade Cunningham va-t-il confirmer tous les espoirs placés en lui ? Le premier choix de la draft est très attendu dans le Michigan.

15. Orlando Magic

Cette fois, ça y est, le Magic s’est décidé à quitter le ventre mou du classement pour reconstruire son équipe de zéro. Un projet entamé au beau milieu de la saison précédente avec les transferts de Nikola Vucevic et Evan Fournier. Place aux jeunes, donc, avec quelques talents intéressants à suivre comme Jalen Suggs (cinquième choix de la draft), Markelle Fultz, Cole Anthony, Mo Bamba ou encore Jonathan Isaac.
La question : Quel jeune meneur va s’imposer entre Suggs, Fultz et Anthony ? Même s’ils peuvent tous jouer aussi bien poste un que poste deux, ça fait quand même un petit embouteillage sur la position.
NBA
Les Bucks en fanfare, ça commence mal pour les Lakers
20/10/2021 À 05:13
NBA
Lakers et LeBron au sommet, Mavericks en embuscade : notre classement des franchises à l'Ouest
19/10/2021 À 09:01