Un hommage qui coûte cher. Dimanche, Klay Thompson faisait son retour sur les parquets NBA, après en avoir été écarté pendant deux ans et demi par des blessures. Draymond Green ne voulait pas rater ça. Problème : l’intérieur des Warriors a ressenti une douleur à un mollet lors de l’échauffement. Désireux d’être présent, symboliquement, au coup d’envoi de la rencontre, il s’est approché en boitillant de Darius Garland, a fait faute, et est sorti du terrain au bout de sept secondes.
Jusque-là, cela ressemble à une anecdote, au cœur d’une belle soirée pour Golden State, qui s’est imposé à domicile 96-82 face aux Cleveland Cavaliers, avec 17 points de Thompson, dont deux inscrits sur un dunk rageur et rassurant quant à son état de forme. Mais pour certains, ce choix de Green a représenté une occasion en or de toucher le jackpot.
NBA
Sabonis à Portland, Simmons à Sacramento, Wall aux Lakers... 5 trades que l'on aimerait voir en NBA
IL Y A 18 HEURES
Comme l’a rapporté ESPN, les Warriors ont rendu public la drôle de façon dont allait débuter le match à 20h31, heure locale, soit neuf minutes avant l’entre-deux. Parfait pour les parieurs. Ils ont été nombreux à miser de l’argent sur un Green qui réaliserait des performances inférieures à ses moyennes en saison aux points (7,9), au rebond (7,6) et à la passe (7,4). Son zéro pointé annoncé, ils pouvaient mettre un gros billet sur la table.

Le cas particulier de DraftKings

Comment ont réagi les sites de paris ? FanDuel a rapidement enlevé toute possibilité de miser sur les statistiques de Draymond Green. Mais beaucoup d’autres ont eu un train de retard – Caesars, BetMGM ou autre PointsBet, énumèrent nos confrères – et ont perdu d’autant plus gros.
ESPN évoque "des millions de dollars" envolés dans l’affaire (ou dans les poches des parieurs, c’est selon). Face à cette situation rarissime, le bookmaker DraftKings s’est distingué en étudiant son règlement, cherchant à voir si le cas de Green constituait un "évènement inconnu" susceptible de suspendre les paiements.
Mardi, face à la grogne qui montait sur les réseaux sociaux, DraftKings a décidé de rembourser les parieurs qui avaient misé sur une performance XXL de l’ailier fort des Warriors et de créditer les plus vifs et malins, qui avaient tablé sur ses stats faméliques. Soit plus d’un million à payer. Quant à Green, il n’a pas joué (la moindre seconde) lors du revers face à Memphis, mardi, et est incertain pour le prochain match de Golden State, face aux Bucks jeudi.
NBA
Le retour gagnant de Davis et la folle victoire des Clippers : c'était la fête à Los Angeles !
IL Y A 21 HEURES
NBA
Cleveland marche fort, Paul maître du "money time"
HIER À 05:58