Getty Images

On va enfin pouvoir se remettre à aimer les Warriors

On va enfin pouvoir se remettre à aimer les Warriors

Le 10/05/2019 à 02:55Mis à jour Le 10/05/2019 à 03:03

NBA - Sauf surprise, Kevin Durant, victime d’une entorse du mollet, va manquer au moins un match pour les Golden State Warriors. Si nous nous ne réjouissons évidemment pas de sa blessure, nous allons pouvoir réapprendre à apprécier une équipe fantasque axée autour de Stephen Curry.

Vous vous souvenez des avis populaires au sujet des Warriors avant que Kevin Durant signe à Golden State ? Moi, je m’en souviens assez bien. Il y avait des débats interminables sur Klay Thompson et Draymond Green, qui n’étaient pas considérés comme de “vrais” All-Stars par certains amateurs de NBA. Avec souvent le même message : ces deux joueurs ne seraient pas une première option dans une autre franchise. Ou alors ils seraient moins forts en dehors du système de Steve Kerr. L’ironie, c’est que maintenant que KD est en ville, nombreux sont ceux qui se plaignent des “quatre All-Stars” dans la même équipe. Thompson et Green n’ont pas toujours eu ce statut. Mais tout le monde respectait le fait que la franchise se soit construire via la draft, en piochant intelligemment.

Stephen Curry marchait sur l’eau mais il avait son lot de détracteurs. De toute façon, c’est le cas dès qu’un joueur atteint un certain niveau ou une certaine cote de popularité. Dès qu’une équipe gagne beaucoup. Et les Warriors, oh ça, ils gagnaient vraiment énormément de matches. Champions en 2015. 73 victoires lors de la saison suivante, le record des Bulls de Jordan battu. Puis une nouvelle finale, perdue cette fois-ci, contre les Cavaliers auteur de la remontée la plus fantastique de l’Histoire des playoffs. La seule équipe à avoir effacé un déficit de 3 manches à 1 avant de l’emporter. Les Warriors passionnaient les foules. Ils n’étaient pas adulés de tous mais ils enflammaient les discussions sur la balle orange.

Les Warriors sont devenus… lassants

Plus maintenant. Ou rarement. Ils agacent plus qu’ils ne font réagir, du moins aux yeux du plus grand nombre. C’est en tout cas le sentiment que j’ai en lisant les nombreux commentaires sur les articles de basket au quotidien. Je n’avais pas cette impression en 2015 et en 2016. Déjà, les Warriors ne semblaient pas aussi invincibles. Bon, ils ne le paraissent pas non plus cette saison mais ça c’est d’abord parce qu’ils se tirent eux-mêmes une balle dans le pied. Chacun est conscient que lorsque ce groupe s’applique, il n’y a personne pour lui barrer la route.

Plus d’imprévisibilité et donc moins d’émotions. C’est ce qui a changé avec l’arrivée de Kevin Durant. Et ça peut devenir lassant. Y compris pour les joueurs eux-mêmes ! Ils ont de plus en plus de mal à se maintenir motivés et ça se sent sur le terrain. De plus en plus de passage à vide. De plus en plus de match sans. De la suffisance. Parfois même de l’arrogance.

KD est devenu le meilleur joueur du monde – incontestablement – et il a ajouté deux bagues à son palmarès. Mais au final, il est détesté par la majorité des supporters NBA. Ou alors il laisse indifférent. Et il n’y a rien de pire que l’indifférence. Il a été énorme depuis le début des playoffs, confirmant ainsi son passage dans une nouvelle dimension. Mais ça devient répétitif malgré tout. D’ailleurs, lui passer la balle semble être devenu une nécessité plus qu’un choix tactique. Parce qu’il sauve des Warriors parfois en quête d’identité – étonnant après tant d’années ensemble. Parce que Stephen Curry et Klay Thompson sont moins tranchants. Parce que le banc est inefficace. Surtout parce que l’énergie déployée par les doubles-champions en titre est souvent indignes de leur statut.

Je prends nettement moins de plaisir à regarder cette équipe, en comparaison aux années précédentes. Je ne suis sans doute pas le seul. C’est devenu beaucoup plus mécanique, donc moins fluide. On sent qu’il y a moins “d’amour” entre les joueurs. Non pas qu’ils ne s’apprécient plus. Juste qu’ils s’éclatent moins ensemble. La relation a fait son temps. Ça fait moins vibrer.

Aux bons souvenirs de 2016

Jusqu’à ce que… Kevin Durant se blesse. C’est triste, et c’est même cruel pour le joueur même si je suis rassuré de savoir que ce n’est qu’une entorse au mollet et non une déchirure du tendon d’Achille qu’il a contracté hier soir. Tout est reparti dès qu’il a quitté le parquet. Golden State menait 68-65 avec encore 14 minutes à jouer. Curry s’est soudainement réveillé. Comme s’il avait enfin pris conscience de l’enjeu. Les statistiques sont assez parlantes : 9 points à 4 sur 14 avant que KD rejoigne les vestiaires. 16 points à 5 sur 9 ensuite. Avec quelques paniers décisifs qu’on lui connait. Thompson aussi a pris feu dans les moments les plus chauds, alors qu’il était froid depuis le début de la série. Green s’est démené en beuglant sur le terrain mais aussi en jouant juste (remarque, il joue très bien sur ces playoffs). Kevon Looney s’est battu comme un lion.

Ce n’était pas parfait, loin de là ! Mais c’est justement ça qui fait peut-être la différence. Les Warriors sont soudainement revenus plus humains. Dans la salle aussi, l’atmosphère a changé. La réputée bouillante Oracle Arena a donné de la voix. Il se passait quelque chose. Il y a eu des moments brouillons, avec des tirs ratés. Comme il y en aussi avec Durant. Mais ça semblait quand même différent. Plus enivrant finalement. C’est exactement ce à quoi je m’attends pour le Match 6 et je m’en réjouis déjà !

J’ai quelques amis qui supportaient les Warriors avant l’arrivée de Kevin Durant (mais pas avant celle de Stephen Curry, ceux-là sont plus difficiles à trouver). Et ils sont tous du même avis : ils sont pressés que KD parte cet été. Ils espèrent vraiment qu’il va partir. Parce qu’il veut retrouver leur équipe favorite. Celle des cartons des ‘Splash Brothers’. Deux pistoleros capables d’attraper un coup de chaud à tout moment. Ils auront un avant-goût du futur lors des matches à venir. Alors savourons à nouveau. Enfin.

Kevin Durant (Warriors de Golden State)
Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0