La saison des Bleu(e)s s’est résumée à une histoire de gommettes (et de records). C’est devenu un rituel dans le bus de l’équipe de France. A chaque podium tricolore, le staff se réunissait pour coller une gommette sur leur tableau des médailles.

Samedi, la victoire de Julia Simon sur la poursuite de Kontiolahti a permis d’accrocher la 51e, synonyme de nouveau record du nombre de podiums français sur une saison. Sans compter l’annulation de la dernière étape de Coupe du monde à Oslo-Holmenkollen, qui aurait offert l’opportunité d’aller chercher le record absolu de la Norvège (55). Durant toute la saison, les biathlètes tricolores ont collectionné les places dans le top 10 (109) et porté leur total de victoires à 15.

Kontiolahti
"Le roi est mort, vive le roi", "Martin va nous manquer" : Fourcade - Boe, hommages croisés
14/03/2020 À 15:57

Une joie 100% bleue et une accolade avec Boe : c'était la dernière arrivée de Fourcade

20 podiums consécutifs sur 21 courses

Chez les hommes, sur la totalité des 21 courses individuelles de l’exercice 2019-2020, les Bleus ont figuré sur les 20 derniers podiums. Hormis la première course de la saison, le sprint d’Ostersund, aucune cérémonie de remise des médailles ne s’est déroulée sans au moins un représentant bleu-blanc-rouge. Un quadruplé historique à Ostersund, un triplé à Kontiolahti pour clôturer la saison, et trois doublés (un à Oberhof et deux à Ruhpolding). Même si ces deux épreuves allemandes se couraient sans Johannes Boe, en congé paternité.

Sur un plan individuel, Martin Fourcade est monté 10 fois sur la boîte (7 victoires), tout comme Quentin Fillon Maillet (une victoire). Le Catalan a même pris le soin d’étoffer son palmarès avec les petits globes du sprint et de l’individuel. Émilien Jacquelin a, lui, remporté la toute première victoire de sa carrière en devenant champion du monde de la poursuite à Antholz-Anterselva. A 24 ans, le vainqueur du petit globe de la spécialité a bouclé sa troisième saison sur le circuit principal avec 8 podiums.

La moisson des Mondiaux

Mais l’apogée collective de la saison des Tricolores s’est réellement produite au meilleur des moments, à l’occasion des Mondiaux d’Anterselva, en février. Dans la station italienne, les Bleus ont décroché six médailles individuelles, ainsi que la victoire sur le relais hommes, et une troisième place pour Anais Bescond et Émilien Jacquelin sur le relais mixte simple.

Du côté des femmes, l’absence d’Anais Chevalier pour sa grossesse a certainement amputé l’équipe de France de quelques "boites" supplémentaires. Mais le pécule féminin reste tout de même de 8 podiums en Coupe du monde. Anais Bescond et Julia Simon ont été les plus en vue avec 3 médailles chacune, devant Justine Braisaz (2). Julia Simon s’offrant la toute dernière victoire de la saison lors de la poursuite de Kontiolahti. Celle-là même qui a permis à la France d’établir son nouveau record collectif et de coller la symbolique 51e gommette.

Julia Simon : " Ma première victoire juste après la dernière de Martin, c'est incroyable !"

Kontiolahti
Le jour de gloire pour Simon, le gros globe pour Wierer
14/03/2020 À 15:14
Biathlon
Fourcade : "J'ai vraiment l'impression d'avoir tourné la page"
30/09/2020 À 20:51