Biathlon
Annecy-Le Grand Bornand

Boe absent tout le mois de janvier ? Fourcade demande à voir

Partager avec
Copier
Partager cet article

Martin Fourcade, lors du sprint du Grand Bornand - 19/12/2019

Crédits Getty Images

ParSimon Farvacque
21/12/2019 à 14:58 | Mis à jour 21/12/2019 à 15:33

ANNECY - LE GRAND-BORNAND - Martin Fourcade, 7e de la poursuite ce samedi, occupe la 6e place du classement général de la Coupe du monde après six courses. Son ambition de reconquête du gros globe semble de plus en plus conditionnée par le choix de Johannes Boe, qui envisage de zapper le mois de janvier, en raison d’une imminente paternité. Ce dont Fourcade doute quelque peu... et avec humour.

Martin Fourcade est sceptique. Cette semaine, Johannes Boe a réaffirmé son intention, affichée depuis plusieurs semaines, de faire l’impasse sur la Coupe du monde lors du mois de janvier, pour assister à la naissance de son premier enfant et partager ses premiers instants de vie. Et le vainqueur sortant du gros globe de cristal a estimé qu’il lui serait ainsi impossible de conserver son bien. "J’ai envie de ne pas trop m’inquiéter quant à l’absence de Johannes au mois de janvier" a commenté Fourcade, 7e de la poursuite du Grand-Bornand, justement remportée par son grand rival norvégien.

Interrogé par nos confrères de la chaîne L’Equipe sur la possible absence du leader du classement général pendant six courses, Fourcade a assumé ses doutes : "J’espère me tromper et que j’aurai à m’excuser auprès de Johannes (Boe) de ne pas avoir trop cru ses nombreux discours à ce sujet." Avant de malicieusement ajouter : "Mais j’espère, aussi, qu’on lui fera noter qu’il n’a pas tout à fait réalisé ses plans s’il est là un peu plus que ce qu’il avait prévu…"

Annecy-Le Grand Bornand

Fillon Maillet : "J’ai trouvé le truc qui me fait mettre les balles"

21/12/2019 À 15:04

Johannes Boe devant Martin Fourcade, à Ostersund - 7 décembre 2019

Crédits Getty Images

"Je suis en mesure de décrocher les meilleurs"

Martin Fourcade est 6e du général après six courses, déjà distancé de 87 points par Johannes Boe, soit plus d’une victoire (qui en rapporte 60). Mais derrière la fusée scandinave, c’est très serré. Le septuple vainqueur de la Coupe du monde peut d’autant plus nourrir des ambitions de huitième couronne qu’il se sent en progrès sur la piste. "Je suis parti très vite, j’avais une volonté de revenir dans le match dès le début (il s'est élancé 12e, à 47" de la tête, ndlr), donc c’était dur sur la fin du parcours mais c’était une stratégie", a-t-il d’abord expliqué.

"Les sensations sont correctes sur les skis. Ce n’est pas exceptionnel… il manque une petite touche de magie. Mais je ne me sens à aucun moment en position d’infériorité face à un athlète", a poursuivi Fourcade, 9e temps de ski de la poursuite ce samedi, après avoir signé le 8e sur le sprint, jeudi. En confrontation directe, il s'estime capable de répondre à tout le monde : "Je prends du plaisir à sentir que je peux faire la différence, que mes attaques font mal, que je suis en mesure de décrocher les meilleurs athlètes mondiaux."

Fillon Maillet parfait au tir, Boe intouchable : les temps forts de la poursuite

00:03:13

"Peut-être que son frère fera aussi l'impasse..."

Fourcade redécouvre la grisante sensation d'être "menaçant" pour ses adversaires : "C’est quelque chose que je n’ai pas vécu une seule fois la saison dernière." Et il s’en contente… pour l’instant : "Quand on a vécu un moment compliqué, comme moi (en 2018-2019), il faut aussi savoir se satisfaire de petits bonheurs qui, progressivement, en appelleront des grands."

Un grand bonheur, c’est quoi ? Retrouver le trône mondial en serait sans doute un pour Fourcade, même si ce retour au top serait à relativiser, s’il était en partie dû à l’absence de Johannes Boe à Oberhof, Ruhpolding et Pokljuka, soit jusqu'aux Mondiaux d'Antholz-Anterselva (13-23 février).

Mais le Français de 31 ans n’oublie pas qu’il aura, quoi qu’il en soit, d’autres cadors à mater. Dont un du même nom que le nouveau patron, qui a déjà remporté le gros globe en 2011 et occupe la 2e place du général, 38 points devant lui : "S’il (Johannes Boe) n’est pas là, peut-être que son frère (Tarjei Boe) fera aussi l’impasse sur le mois de janvier pour assister à la naissance de son neveu" a ainsi déclaré Fourcade dans un sourire.

Tarjei Boe, 4e de la poursuite du jour, devant Quentin Fillon Maillet (2e) et Johannes Boe (1er)

Crédits Getty Images

Annecy-Le Grand Bornand

Derrière Boe, Fillon Maillet n'a rien pu faire mais peut avoir le sourire

21/12/2019 À 12:30
Biathlon

Fourcade : "Ils n'ont plus besoin de moi pour aller chercher le titre olympique"

27/03/2020 À 12:37
Dans le même sujet
BiathlonAnnecy-Le Grand BornandMartin FourcadeTarjei BøPlus
Partager avec
Copier
Partager cet article

Dernières infos

Biathlon

Aymonier "largue les amarres"... et raccroche la carabine

21/03/2020 À 19:57

Vidéos récentes

Biathlon

Fourcade : "Ils n'ont plus besoin de moi pour aller chercher le titre olympique"

00:03:40

Les plus lus

Liga

Une décote de 100 millions : Dembélé, l'inexorable dégringolade

HIER À 13:02
Voir plus