AFP

JO Sotchi 2014 - Darya Domracheva remporte une 3e médaille d'or avec la mass start, un record aux JO

Domracheva écrit l'histoire olympique

Le 17/02/2014 à 16:24Mis à jour Le 17/02/2014 à 17:13

Grande favorite, Darya Domracheva a déroulé lors de la mass start pour s'adjuger une troisième médaille d'or à Sotchi, après la poursuite et l'individuelle. La Biélorusse devient le première biathlète à signer une telle performance sur une seule édition. La Française Anaïs Bescond, très à l'aise en glisse, a explosé sur son troisième tir et s'est classée 11e.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Poursuite, individuelle et maintenant mass start. A Sotchi, Darya Domracheva a décidé de ne rien laisser à la concurrence. Ce lundi, la Biélorusse a remporté un troisième titre olympique et est devenue la première biathlète de l'histoire à signer une telle performance lors d'une seule édition aux Jeux. Pointées à 20 et 27 secondes, la Tchèque Gabriela Soukalova et la Norvégienne Tiril Eckhoff ont pris les médailles d'argent et de bronze.

Impeccable sur ses quinze premières balles, Domracheva n’a commis qu’une faute lors de son dernier tir debout. En tête tout au long de l’épreuve, la championne du monde en titre de la spécialité a signé une course presque parfaite. Derrière elle, ses adversaires ont craqué les unes à la suite des autres. Dernière à pouvoir la priver du titre, Soukalova a elle aussi sorti une balle lors de son quatrième et ultime passage sur le pas de tir.

Seule Tricolore en lice, après le forfait de dernière minute de Marie Dorin, victime d’une bronchite, Anaïs Bescond s'est classée onzième à 1'29". Après deux premiers tirs sans erreur, la Française, visiblement très en forme sur les skis, a craqué ensuite avec trois fautes à son premier debout. Après des cinquièmes places en sprint et poursuite et un douzième rang sur le 15km, Bescond devra maintenant se tourner vers les relais. Si avec le relais dames, la mission s’annonce compliquée, avec le mixte, tous les espoirs sont permis. En attendant, la France reste bloquée à six médailles.

0
0