Getty Images

Le légendaire biathlète Ole Einar Bjoerndalen raccroche

Bjoerndalen, la légende s'en va
Par Eurosport

Le 03/04/2018 à 11:32Mis à jour Le 03/04/2018 à 12:34

Le Norvégien Ole Einar Bjoerndalen, légende du biathlon et athlète masculin le plus médaillé de l'histoire des Jeux olympiques d'hiver, a annoncé mardi qu'il prendrait sa retraite à la fin de la saison, à l'âge de 44 ans. Il aurait pourtant aimé prolonger l'aventure...

Eurosport Player : Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

C'est un immense champion et même une légende, le terme n'étant ici pas galvaudé, qui tire sa révérence. Ole Einar Bjoerndalen a annoncé mardi qu'il mettait un terme à sa carrière entamée il y a un quart de siècle. Le Norvégien a révolutionné le biathlon, dont il est, avec Martin Fourcade, la grande figure historique. Mais après une saison 2017-2018 très difficile, OEB a décidé d'arrêter les frais. A contrecœur, toutefois, comme il l'a expliqué lors d'une conférence de presse.

C'est un Bjoerndalen très ému qui s'est présenté devant les médias mardi. C'est un peu contraint et forcé qu'il tourne la page de cette immense partie de son existence. "Ma motivation était toujours aussi grande et le biathlon reste un plaisir pour moi. J'aurais bien continué quelques années de plus mais c'est ma dernière saison", a-t-il déclaré, en invoquant des motifs de santé et familiaux.

Ole Einar Bjoerndalen

Ole Einar BjoerndalenGetty Images

Palpitations cardiaques

Il a notamment souffert de problèmes cardiaques dès l'été dernier. "J'ai ressenti des palpitations. J'ai pu reprendre l'entraînement mais j'ai eu de nouveaux soucis par la suite", a expliqué le sextuple vainqueur de la Coupe du monde. "J'ai bien répondu au traitement et l'équipe médicale m'a beaucoup aidé mais j'avais toujours l'impression d'être en train d'essayer de rattraper le retard accumulé", a-t-il ajouté.

Très en retrait cette saison en Coupe du monde (il a terminé 43e du classement général de la Coupe du monde), il n'avait pas été retenu pour les Jeux Olympiques de Pyeongchang. Mais cette fin en queue de poisson n'altère évidemment en rien l'immensité de ses accomplissements. Bjoerndalen a notamment remporté 13 médailles olympiques, dont huit en or. Jusqu'à ce qu'il ne soit dépassé par sa compatriote et fondeuse Marit Bjoergen en 2018, ces 13 podiums aux Jeux d'hiver constituaient un record.

Le chef d'oeuvre de Salt Lake City

De toutes ses heures de gloire, aucune n'aura été plus marquante que son Grand chelem lors des Jeux de Salt Lake City en 2002, lorsqu'il avait raflé quatre titres en quatre épreuves sur le sprint, l'individuel, la poursuite et le relais. A l'époque, il n'existait ni mass start ni relais mixte. Ce quadruplé historique l'avait ancré dans la légende olympique et Bjoerndalen aura toujours été un redoutable client dans les grands rendez-vous, en témoignent aussi ses... 45 médailles aux Championnats du monde. Il a totalisé 95 victoires dans sa carrière, là encore un record.

Mais on ne peut résumer Ole Einar Bjoerndalen à ces seules statistiques, aussi effarantes soient-elles. Le Scandinave aura fait partie de ces champions d'exception qui bouleversent et transcendent leur discipline. Il a révolutionné son sport, en le professionnalisant comme personne et en modifiant sensiblement l'approche du tir. Il y aura eu un avant et un après Bjoerndalen. L'après vient de commencer.

Ole Einar Bjoerndalen

Ole Einar BjoerndalenEurosport

0
0