Getty Images

Bronzés, les Bleus décrochent leur 5e médaille

Bronzés, les Bleus décrochent leur 5e médaille

Le 20/02/2020 à 15:50Mis à jour Le 20/02/2020 à 16:24

MONDIAUX D’ANTERSELVA – La paire norvégienne composée de Marte Roeiseland et Johannes Thingnes Boe a conservé son titre mondial sur le relais mixte simple. Les Norvégiens s’impose devant l’Allemagne (+17") et la France (+29") qui décroche la médaille de bronze. La paire Bescond-Jacquelin remporte ainsi la 5e médaille française de ces championnats du monde.

Encore un podium pour l'équipe de France ! Associés ce jeudi, Anaïs Bescond et Emilien Jacquelin ont offert une 5e médaille au clan tricolore en prenant la 3e place du relais mixte simple. Très précis au tir (seulement 4 pioches, le meilleur total), les Bleus n'ont toutefois rien pu faire face aux intouchables Norvégiens, sacrés avec le duo Johannes Boe-Marte Olsbu Roieseland. L'Allemagne complète elle le podium en se parant d'argent.

Les Tricolores n'ont même pas eu à aligner Martin Fourcade ou Quentin Fillon-Maillet pour briller. Pourquoi faire, quand on peut associer l'expérience d'une Anaïs Bescond souvent brillante en relais au champion du monde de la poursuite ? Et tous deux ont répondu présent, à leur manière. Parfaitement lancé par le premier relais de Bescond, auteur d'un 10/10 pour rester aux côtés de la Norvège, la Suisse et la Suède, Emilien Jacquelin a pourtant fait une grosse frayeur aux espoirs de médaille tricolore en piochant à deux reprises sur son premier couché et une fois sur le debout. De quoi, un temps, être repoussé à plus de 20'' du podium.

Impressionnante Norvège

À mi-course, l'équipe de France n'occupait ainsi que la 8e place (+ 18''8) lorsqu'Anaïs Bescond a récupéré le relais. Et de nouveau, la Tricolore s'est montré solide au tir (une pioche cette fois, au couché) malgré une exécution très lente. Elle a par exemple concédé 18'' sur l'Allemagne en quatre passages sur le pas de tir. Sans doute ce qui a manqué aux Bleus pour aller chercher le duo Preuss-Lesser. Mais ça n'a pas suffi à les priver de podium. Lancé en 6e position à 18''1 de la troisième place, Emilien Jacquelin a fait le forcing sur les skis et, surtout, a réussi un 10/10 alors indispensable pour gratter la médaille de bronze. A la lutte avec la Suisse et la Suède, l'équipe de France a bénéficié des "craquantes" de ses adversaires, Weger et Samuelsson piochant deux fois sur le dernier tir debout. Suffisant pour offrir une 5e médaille aux Bleus. Pas la plus attendue.

Devant, comme prévu, la Norvège a conservé son titre mondial. Emmenée par Marte Olsbu Roieseland mais surtout par un Johannes Boe monstrueux sur les skis, elle aura fait la différence lors du deuxième passage du médaillé d'argent de l'individuel et de la poursuite. Impeccable au tir, Boe s'est irrésistiblement envolé suite aux différentes pioches de ses adversaires. Sur le podium en 2019, l'Italie (1+13) et la Suède (0+7) n'ont pas réussi à rééditer leur performance, et laissent donc l'Allemagne s'offrir une médaille d'argent au goût de revanche pour Franziska Preuss et Erik Lesser.