Les Bleus se contenteront de cette troisième place. Sans Quentin Fillon Maillet ni Emilien Jacquelin, le relais mixte tricolore est allé chercher le podium grâce au retour orchestré par Anaïs Bescond et conclu par Julia Simon, samedi à Oberhof. Après les passages compliqués d’Antonin Guigonnat et Simon Desthieux, la France (3e, +2’01) ne pouvait pas rêver plus face à une Norvège intouchable et une Biélorussie impressionnante (2e, +23"1).
Le film du relais 4 x 7.5km mixte
Rarement un relais n’aura été un tel cavalier seul. C’est simple, la Norvège a été en tête dès le premier relais de Tarjei Boe, avant que son frère Johannes ne dynamite la course. Le triple vainqueur du globe de cristal a fait la différence sur les skis et retrouvé une solidité au tir pour donner trente secondes d’avance à son pays. Une avance parfaitement gérée par Ingrid Landmark Tandrevold et Marte Olsbu Roeiseland, qui a terminé tranquillement. Avec seulement six pioches, le relais XXL norvégien a remis les points sur les i.
Oberhof
"De loin mon meilleur début de saison" : A un mois des Jeux, Fillon Maillet est candidat
09/01/2022 À 16:41
Derrière, seule la Biélorussie a fait illusion. Avec seulement cinq pioches, les Biélorusses ont également fait la course seule rapidement, à distance respectable des premiers. Dernière relayeuse, Hanna Sola a essayé de perturber Roeiseland en partant très vite, mais elle n’a pas pu confirmer au tir. Reste que l’équipe biélorusse a montré un très haut niveau à moins d’un mois des Jeux.

La France opportuniste, la Suède aux fraises

La France elle, peut remercier les filles. Après un premier passage mitigé d’Antonin Guigonnat (6e, +29"), Simon Desthieux a confirmé ses difficultés en ski ce week-end, terminant son relais 7e à 1’24 malgré seulement deux pioches sur le tir. Derrière, Anaïs Bescond a réussi à remettre la France à 16 secondes du podium avant le festival Julia Simon. Revenue dès la première boucle à la troisième place, Simon a assuré la troisième place sur le debout grâce à un tir supersonique malgré deux pioches.
Auteurs d’une prestation moyenne, les Français ont su profiter de la défaillance des autres nations. La Suède alignait ainsi une incroyable équipe (Samuelsson, Ponsiluoma, H. Öberg, E. Öberg) mais les ratés de Samuelsson sur le tir debout (deux tirs de pénalité) et de Hanna Öberg sur le couché (un tour de pénalité) ont ruiné leurs chances. Le retour d’Elvira Öberg n’aura pas suffi. La Suède ne se rassure pas en vue des Jeux, alors que la France limite la casse.
Oberhof
Simon et Chevalier-Bouchet au pied du podium, Roeiseland victorieuse
09/01/2022 À 14:33
Oberhof
Sale journée pour Jacquelin, victime d'une petite chute
09/01/2022 À 12:31