Martin Fourcade a besoin de "recharger les batteries". Après avoir encore échoué au pied du podium dimanche lors de la mass start à Anterselva, le Français "fait une croix" sur le classement général de la Coupe du monde. "Mon objectif, c'est les championnats du monde", a-t-il expliqué au micro de la chaîne L'Équipe, annonçant qu'il faisait l'impasse sur les deux étapes de la tournée nord-américaine, à Canmore (4-10 février) et Salt Lake City (11-17 février). Fourcade, vainqueur des sept derniers gros globes, devrait ainsi être absent jusqu'aux Mondiaux, en mars Östersund (7-17 mars).

Cela fait maintenant dix courses individuelles de suite sans podium pour Martin Fourcade, avec cette quatrième place à laquelle il semble abonné (cela a été son classement lors de cinq de ses six dernières sorties en solo). Une disette inédite pour lui depuis qu'il règne sur le biathlon mondial. Mais plus encore que cette statistique, presque anodine pour un sportif obsédé par la victoire comme lui, ce sont ses sensations qui posent un problème.

Anterselva
Fillon Maillet comme un grand
27/01/2019 À 15:06
Il y a trop d'écart entre ce que je fais et ce dont je suis capable

Fourcade n'a signé que le 14e temps de ski ce dimanche, et le 13e temps de tir. Ne pas être à la lutte pour la victoire malgré une seule faute face aux cibles est anormal à l'aune de ce qu'il montre depuis tant d'années. "Il m'en manque encore 'pas mal' en ski, a-t-il estimé. Il y a trop d'écart entre ce que je fais et ce que je suis capable de faire (…) j'ai trop à cœur de retrouver ces sensations qui me permettent de m'amuser et qui aujourd'hui m'auraient permis, avec un 19/20, d'exister autrement dans la course."

Martin Fourcade, non seulement dominé par Johannes Boe, son dauphin de la saison passée qui survole la compétition, n'est pas au-dessus de la meute des poursuivants. Il serait sur une dynamique correcte, s'il n'était pas une légende de son sport. Mais l'excellence que le quintuple champion olympique cultive depuis le début de sa carrière ne lui permet pas de se satisfaire d'une régularité dans les places d'honneur. A Östersund, comme toujours pour lui, seule la victoire comptera.

Johannes Boe et Martin Fourcade lors de la mass start de Ruhpolding le 20 janvier 2019

Crédit: Getty Images

Biathlon
Fillon Maillet : "On s’attendait un peu à la retraite de Martin Fourcade"
10/06/2020 À 17:11
Biathlon
Fourcade : "Ils n'ont plus besoin de moi pour aller chercher le titre olympique"
27/03/2020 À 12:37