Getty Images

Fourcade : "L'un des plus grands accomplissements de ma carrière"

Fourcade : "L'un des plus grands accomplissements de ma carrière"

Le 04/12/2019 à 20:01Mis à jour Le 05/12/2019 à 08:31

OSTERSUND – L'équipe de France a signé un coup monumental sur l'individuel de l'étape de Coupe du monde en Suède mercredi. Martin Fourcade a retrouvé sa place favorite, en haut du podium. Et il a retrouvé à ses côtés ses compères Simon Desthieux et Quentin Fillon Maillet pour une boîte 100% bleu-blanc-rouge. La performance est historique, et elle redonne une confiance folle au leader tricolore.

Ça valait bien une photo de famille sur le podium. Le public d'Östersund a pu croire un temps l'individuel du jour transformé en championnat de France du 20 kilomètres, avec quatre Bleus aux premières places. Il n'a dû être qu'à moitié surpris de voir Martin Fourcade au sommet, même un an après son dernier succès en Coupe du monde. Si le Catalan a depuis longtemps démontré son appétit de glouton quand il s'agit de premières places, son saut de cabri de célébration n'avait plus été aussi rafraîchissant depuis bien longtemps. Après des mois de contre-performances, voire de sérieuse galère, sa victoire en Suède ce mercredi a rappelé à quel point le succès vaut cher à ses yeux, lui qui l'avait rendu si banal.

Il fallait le voir il y a encore quelques mois, au milieu de la meute, presque anonyme après des saisons sans partage. Le choc était tel que le mot déclin a un temps été lâché, ou au moins pensé. Sa victoire dans l'individuel du jour est un rappel éclatant de la force du champion Fourcade et du poids que pesait sa saison 2019 manquée. "Être là après la saison difficile que j'ai vécue la saison passée, c'est probablement un des plus grands accomplissements de ma carrière", a-t-il assuré après l'arrivée à la Fédération internationale de biathlon. Les mots ne sont pas anodins quand on compte cinq titres olympiques, 25 médailles mondiales et quatre Grands Chelems en Coupe du monde.

Vidéo - Fourcade : "J’étais très mauvais au tir, ça m'a donné envie de comprendre"

06:06

"La saison dernière, Simon Desthieux me serait passé devant"

Ils en disent surtout long sur ce que peut représenter cette victoire magnifique à Östersund pour Martin Fourcade, là même où il avait sombré comme rarement dans sa carrière il y a quelques mois. Hors du coup, désemparé, démotivé, il avait terminé à plus de cinq minutes des meilleurs sur l'individuel des Mondiaux, à une 39e place indigne de son niveau. Avec un quasi parfait 19/20 au tir et le meilleur temps du jour sur les skis, c'était cette fois du grand Fourcade sur la piste suédoise.

"Cette victoire, elle me fait beaucoup, beaucoup de bien, a-t-il réagi au micro de la Chaîne L'Equipe. Cela a été très dur de passer d'une domination de sept années à une année sans. C'est une énorme satisfaction, une énorme fierté de revenir à ce niveau-là, de montrer que j'avais cette envie de gagner, de le montrer à tout le monde mais aussi de me le montrer à moi-même. C'était un challenge énorme."

Fourcade sait aussi d'où il revient et il ne souhaite pas se précipiter, misant sur la prudence affichée avant le début de saison. Surtout quand vous comptez parmi vos principaux adversaires vos compagnons d'échauffement. "La priorité, c'est de continuer sur cet état d'esprit et ces sensations retrouvées. C'est ce qui m'a manqué la saison passée, ce sont ces sensations de plaisir, de bagarre, de confrontation. Dans cette même configuration la saison dernière, je savais que Simon (Desthieux) me serait passé devant. C'est très dur mentalement de faire un tour en donnant 100% de ses capacités quand on sait qu'on ne va pas tenir. C'est un challenge quand je sors quelques secondes devant Simon de savoir que je dois me battre contre un des meilleurs finisseurs mondiaux."

" Le dossard jaune redevient un objectif""

Le quadruplé de ce mercredi – le premier réalisé en coupe du monde depuis l'Allemagne en 2005 – laisse aussi deviner une autre bonne nouvelle pour Martin Fourcade : le manqué de son grand rival Johannes Boe. Le Norvégien, vainqueur de la Coupe du monde en début d'année, n'a pas fait mieux qu'une modeste dixième place, la faute à un faiblard 16e temps sur les skis. Revoilà Fourcade tout en haut du classement général de la Coupe du monde, ce qui ne lui était pas arrivé non plus depuis un an. Et avec les commandes revient l'ambition et l'appétit.

"Je suis très fier d'être à cette position, avec le dossard jaune, s'est-il félicité à la Chaîne L'Equipe. Je me reprends au jeu. Ce n'était pas pour me protéger, je ne savais vraiment pas où j'en étais. Il n'y a eu que deux courses mais aujourd'hui, j'ai la preuve que j'ai envie de jouer. Le dossard jaune redevient un objectif. Forcément quand on le porte, on n'a pas envie de s'en défaire." La concurrence est prévenue.

Vidéo - Fourcade : "J’aurais trouvé ça trop facile de m’arrêter là"

04:38
0
0