Biathlon
Pokljuka

Fillon Maillet, entre deux géants mais sans complexe

Partager avec
Copier
Partager cet article

Quentin Fillon Maillet, lauréat de la mass start de Pokljuka - 26/01/2020

Crédit: Getty Images

ParSimon Farvacque
26/01/2020 à 19:03 | Mis à jour 07/02/2020 à 17:18

POKLJUKA - Quentin Fillon Maillet tient enfin sa victoire. Le Français de 27 ans a décroché son premier succès de la saison dimanche en Slovénie, remportant la mass start. Il l'a fait sans opportunisme, en prenant des initiatives. Entre Martin Fourcade et Johannes Boe il y a bien un homme, c'est lui, et il ne sera pas qu'un arbitre de ce duel lors des Mondiaux à Antholz-Anterselva (12-23 février).

Bon courage pour se faire une place au soleil. Johannes Boe a gagné cinq des sept premières courses individuelles de la saison. En son absence, Martin Fourcade a signé un quadruplé. Dans ce contexte, difficile d'attirer la lumière. C'est donc dans l'ombre que Quentin Fillon Maillet a réalisé une bonne première moitié de saison. Ce dimanche à Pokljuka, il l'a spectaculairement magnifiée.

En Slovénie, Fillon Maillet a levé les bras en solo pour la première fois cet hiver, s'adjugeant qui plus est la course des rois : la mass start ("le format (qu'il) préfère"). Il ne l'a pas fait en profitant d'un marquage. Il l'a fait en prenant son destin en main, alors que la faute du cadet des frères Boe, dès le premier tir, a lancé la course sur des bases très élevées.

Pokljuka

Fourcade finit janvier émoussé mais ne s'en inquiète pas : "C'est toujours un peu le cas"

27/01/2020 À 01:10

Un statut assumé

"J'ai fait une grosse partie de la course en tête avec Martin (Fourcade), à beaucoup travailler. Il faut prendre ses responsabilités quand on a des bons temps de ski sur le début de la semaine, voilà, c'est ce que j'ai fait," a déclaré au micro de la Chaîne L'Equipe celui qui avait mis le feu à la piste jeudi lors de l'individuel (7e). Le Jurassien y avait signé le meilleur temps de ski, avec 13 secondes d'avance sur Johannes Dale, 20 sur Fourcade et 21 sur J. Boe. Son 18/20 avait été rédhibitoire pour la gagne, son 19/20 a cette fois été suffisant.

Un 19/20 qu'il a senti nécessaire lors du dernier passage face aux cibles. "Après mon tour lors du premier debout, je me suis dit : 'Ça va être compliqué', j'ai vu que c'était deux Norvégiens devant (J. Boe et Vetle Christiansen, ndlr). Je ne savais pas exactement qui mais j'ai vu que ça skiait vite, a détaillé Fillon Maillet. On est arrivé nombreux au dernier tir, donc je savais qu'il fallait faire le plein et rapidement pour espérer la victoire." C'est ce qu'il a fait, dégainant globalement vite et bien durant toute la course : il est celui qui a passé le moins de temps sur le pas de tir.

Impérial sur les skis, précis aux tirs : Fillon Maillet a débloqué son compteur cette saison

00:03:23

"J'ai eu l'impression que Martin avait du mal"

La clé de cette rapidité dans tous les domaines ? La confiance. "Il y avait tout pour bien faire aujourd'hui. Super jambes, super sensations après le relais d'hier (remporté par l'équipe de France). Je suis en pleine confiance et il n'y avait plus qu'à concrétiser," a raconté le vainqueur du jour, dont la forme olympique ne se traduit pas qu'en chiffres. L'impression qu'il dégage est saisissante. Même sur des plats, qui ne conviennent pas spécialement à son gabarit modeste, il a fait mal aux biathlètes dans son aspiration. Fourcade y compris.

"J'ai demandé à Martin (Fourcade) de passer (lors du 4e tour, ndlr), mais je ne sais pas s'il l'a compris. Je me suis écarté un peu pour qu'il puisse passer. J'ai eu l'impression que Martin avait du mal, donc je suis resté devant, s'est-il remémoré, toujours interrogé par nos confrères de L'Equipe. Si je suis devant et que personne ne veut passer, quitte à travailler, autant essayer de fatiguer ceux de derrière et cela a plutôt bien marché." Le temps où il était seulement réputé pour être difficile à décrocher semble bien loin.

Martin Fourcade et Quentin Fillon Maillet à l'issue de la course

Crédit: Getty Images

"Je suis bien fatigué... peut-être un peu moins que d'autres"

Et maintenant ? Fillon Maillet peut nourrir des ambitions légitimes au classement général. Il occupe la 2e place de la course au gros globe (532 points), bien au chaud entre les deux monstres de sa discipline (Fourcade est 1er avec 601 pts, J. Boe 3e avec 482 pts). Il a bouclé la saison passée sur le podium du général (3e) et son accrochage avec Fourcade à Hochfilzen a prouvé qu'il n'était plus un simple outsider, mais bien un rival. A 27 ans, il est sans doute proche du pinacle de sa carrière. Mais avant de penser au dossard jaune, il espère se parer d'or aux Mondiaux, dans une course individuelle. Il nous confiait d'ailleurs en décembre que c'était "ce qu'il manquait à son palmarès."

Cap pour cela sur Antholz-Anterselva (12-23 février). D'ici-là, il lui faut maintenir son excellente condition, voire la parfaire. Cela passe d'abord par du repos : "Je suis content de rentrer à la maison parce que je suis bien fatigué... peut-être un peu moins que d'autres. Je vais bien me préparer pour être aussi en forme pour les Mondiaux." Il y débarquera avec, a minima, la pancarte de troisième homme. Et certainement la conviction qu'il est plus que cela.

Fillon Maillet : "Une médaille d'or aux Mondiaux, c'est ce qu'il me manque au palmarès"

00:02:00

Pokljuka

Fillon Maillet maîtrise, Boe devance Fourcade

26/01/2020 À 11:52
Biathlon

Fourcade : "Ils n'ont plus besoin de moi pour aller chercher le titre olympique"

27/03/2020 À 12:37
Dans le même sujet
BiathlonPokljukaMartin FourcadeJohannes Thingnes BøPlus
Partager avec
Copier
Partager cet article