Getty Images

Une nouvelle victoire et un 7e gros globe du général : Martin Fourcade est seul au monde !

La septième merveille !

Le 22/03/2018 à 16:02Mis à jour Le 22/03/2018 à 17:00

Martin Fourcade n'a laissé aucune place au suspense. Le Français s'est imposé jeudi lors du sprint des finales à Tyumen et a profité de la 14e place de Johannes Boe pour remporter un septième gros globe consécutif du général. Il est désormais seul au Panthéon du biathlon, devant Ole Einar Bjoerndalen. Cerise sur le gâteau, le Français s'octroie également le petit globe du sprint.

Eurosport Player : Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Comme un symbole. Bousculé par Johannes Boe toute la saison, Martin Fourcade a survolé la concurrence pour remporter le sprint des finales - son huitième succès de l'hiver en Coupe du monde - et s'assurer un septième gros globe consécutif, record absolu, ce jeudi à Tyumen. Le Français s'est imposé avec 33 secondes d'avance sur son compatriote Simon Desthieux. Frederik Lindstroem a complété le podium du jour, très loin devant un Johannes Boe qui est totalement passé à côté de son sujet (14e à 1'22"). Le Norvégien concède même le petit globe de la spécialité à Fourcade, qui ne cesse de marquer l'histoire de son sport.

Vidéo - Septième sacre de Fourcade, premier podium pour Desthieux : revivez le sprint

02:52

Martin Fourcade est parti vingt minutes avant son grand rival, avec l'opportunité de lui infliger une immense pression, une victoire du Français condamnant le Norvégien à terminer dans les cinq premiers pour entretenir un semblant de suspense. Le 10/10 du leader du classement général de la Coupe du monde a ainsi mis son dauphin dos au mur… et ce dernier a craqué. Avec deux fautes dès le tir couché, Boe a dit définitivement adieu au gros globe.

Premier podium pour Desthieux

Battu sur les skis, pourtant son domaine de prédilection, Johannes Boe a cru jusqu'au bout au petit globe du sprint, qu'il aurait décroché en cas de Top 12, grâce à un 5/5 supersonique au debout. Mais il n'était vraiment pas dans un grand jour, même sur la piste.

Tout le contraire de Simon Desthieux. Le Français de 26 ans a signé son premier podium en Coupe du monde. Quentin Fillon Maillet (6e) et Antonin Guigonnat (11e) ont complété l'excellent tir groupé tricolore. Tous ont, comme Fourcade, réalisé un sans faute face aux cibles.

Encore des enjeux

73 victoires en carrière, sept gros globes… Les statistiques de Martin Fourcade donnent le vertige et elles le donneront toujours dimanche soir, même en cas de contre-performance d'un champion soulagé. Pourtant, tout porte à croire que l'ogre qui règne sur le biathlon depuis 2012 sera motivé par le dernier week-end de compétition.

Boe et Fourcade sont au coude à coude, au nombre de succès en Coupe du monde cette saison (huit partout) et les petits globes de la poursuite et de la mass start (pour lesquels le Français est en pole) restent à distribuer. Nul doute que le Français aura à cœur de donner des allures de triomphe à son septième sacre, et pas uniquement de récompense de sa régularité. Enfin, il a une série incroyable à perpétuer : hors Jeux Olympiques, il est monté sur le podium des 19 épreuves individuelles auxquelles il a pris part.

0
0