Reuters

La déception Manninen

La déception Manninen
Par Eurosport

Le 11/02/2006 à 10:00Mis à jour

Très attendu, Hannu Manninen n'a pas réussi à monter sur le podium du Gundersen et a vu de loin Georg Hettich apporter la 2e médaille d'or à l'Allemagne. Premier à l'issue du saut, il devance l'Autrichien Felix Gottwald et le Norvégien Magnus Moan. Le Fra

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

L'Autrichien a signé un exceptionnel retour. Parti en onzième position à l'issue du saut, Gottwald a fait partie du bon wagon pour refaire son retard, avec, entre autres, Hannu Manninen et Magnus Moan à ses côtés. A l'avant, Georg Hettich a tenu la cadence. Petter Tande a joué un temps les premiers rôles et a mené le duo de tête, bientôt devenu trio, avec le retour de Jaako Tallus à mi-course. Entre le leadership et les poursuivants, Jason Lamy-Chappuis a encaissé. Le Français avait réussi une belle performance en prenant la 3e place du concours du saut. Mais le fond a eu raison de lui. Après avoir suivi les traces de Jaako Tallus, le Français s'est retrouvé 4e à 45 secondes de la tête à mi-parcours, mais à 10 du groupe Manninen qui a fondu sur lui.

Hettich choisit son moment

Tande et Tannu ont levé le pied et ne sont plus arrivés à suivre. L'accélération de Gottwald a laissé tout le monde de marbre. Excepté Hettich qui ne l'a pas lâché d'un ski. Les deux hommes se sont alors envolés vers un duel sur la fin de la course. Si Felix lorgnait alors sur une 4e médaille olympique, Georg rêvait de consécration. Et aussi surprenant que cela puisse paraître, celui qui n'a jamais remporté une victoire en Coupe du monde va creuser un écart fatal à l'entrée du stade olympique. L'Allemand a signé ainsi sa première victoire à Turin en enlevant le Gundersen devant Gottwald, qui a empoché, avec l'argent, sa 4e breloque olympique.

Lamy-Chappuis se cherche encore

Côté français, ce Gundersen sera une petite déception pour Jason Lamy-Chappuis. Voulant terminer dans le top 10, le jeune Français prendra finalement la 11e place à 1 minutes 50 du vainqueur du jour. Ce résultat sera le meilleur des Bleus, Ludovic Roux terminant à la 26e place, Nicolas Bal à la 31e et François Braud, champion du monde espoirs, à la 42e. Il y aura encore du chemin à parcourir pour remplacer Fabrice Guy au palmarès français des Jeux dans ce sport.

0
0