Aussitôt l'épreuve disputée, la déception a pris le dessus sur les réseaux sociaux parmi les fans et les proches de l'excellent Gailo Chop, récent vainqueur de la Coupe de Maisons-Laffitte. Non pas à propos de la performance du cheval, qui terminait huitième, mais de celle de son jockey Brad Rawiller qui le découvrait et qui ne l'a visiblement pas monté au mieux, se battant avec lui dans la première partie du parcours, le poussant violemment en cinquième épaisseur dans la bataille quelques centaines de mètres avant le tournant. Pris au dépourvu, Gailo Chop n'a pas fourni sa valeur, et misera désormais tout sur les Mackinnon Stakes puis Hong Kong et ses fameux Hong Kong Vase ou Hong Kong Cup, le choix n'étant pas encore établi.
Placée près de la tête et le long de la corde, posée sur la main de Hugh Bowman, la pouliche de quatre ans Winx entraînée par Chris Waller a remporté sa cinquième victoire consécutive, sa plus belle jusqu'à ce jour tant par l'aura du Cox Plate que par l'écart affiché sur ses rivaux au passage du poteau de Moonee Valley et le record de l'épreuve pulvérisé. Lancée peu avant le tournant, la fille de Street Cry a offert à nos yeux une accélération amplie de grâce et de puissance, se détachant de plusieurs longueurs d'un peloton déjà lancé plein pot, ne lui permettant jamais le moindre retour sur elle. De presque cinq longueurs, Winx, titulaire à ce jour de trois épreuves de groupe 1, devance Criterion et Highland Reel, côte à côte dans la ligne droite, vainqueurs à eux-deux des Caulfield Stakes et Secretariat Stakes notamment. L'ancien français Pornichet a saisi la quatrième place.
Course hippique
«Skalleti a de quoi nous faire rêver», Jérôme Reynier
11/02/2020 À 09:04
Course hippique
La Saudi Cup débarque dans le calendrier des courses de galop
06/02/2020 À 13:42
Course hippique
Les cinq courses qui feront l’année 2020
06/02/2020 À 13:29