Panoramic

Ardennaises : Romain Bardet pour prolonger l'état de grâce d'AG2R

Bardet pour prolonger l'état de grâce d'AG2R

Le 20/04/2014 à 00:39Mis à jour Le 20/04/2014 à 00:50

Le manager d'AG2R-La Mondiale Vincent Lavenu croit Romain Bardet désormais capable de s'imposer sur une très grande course, pourquoi pas dès les Ardennaises.

Les succès passés en appellent de nouveaux et l'excellent début de saison des AG2R-La Mondiale a bien aiguisé l'appétit de Vincent Lavenu. "Romain Bardet a désormais la caisse pour en gagner une belle, sur les Ardennaises, ou ailleurs", finit même par lâcher le manager de la formation française. Ailleurs, on verra plus tard, mais pour les Ardennaises, ça se joue maintenant, avec l'Amstel Gold Race dimanche, la Flèche wallonne mercredi et Liège-Bastogne-Liège dans une semaine. "Tous les voyants sont au vert après une bonne préparation mais les courses d'un jour restent aléatoires, temporise le jeune puncheur (23 ans). Avec ce que j'ai déjà fait sur ces épreuves, j'ai envie de continuer ma progression, me rapprocher des meilleurs et les accompagner dans leurs manœuvres."

" Romain a bien travaillé"

Au début de notre entretien, Vincent Lavenu se voulait lui aussi prudent. "On vient avec une équipe compétitive sur ces Ardennaises mais il y a une grande part d'inconnu, nous confiait-il. Carlos Betancur reprend sans trop savoir où il en est après son infection (abandons sur les Tours de Catalogne et du Pays-Basque). Romain, lui, a bien travaillé." Après un très bon Tour de Catalogne (4e devant Quintana et Froome), Bardet s'est organisé lui-même un stage en altitude de neuf jours, sur les pentes de la Sierra Nevada. "Une super expérience, y compris humaine, avec mon père", sourit l'Auvergnat.

" Je suis encore plus endurant"

La préparation de Romain Bardet nourrit les certitudes de Vincent Lavenu (le Français attend cependant de voir comment les jambes vont répondre sur l'Amstel), ses performances aussi. "Ce qu'il a fait en Catalogne… Pffffiou ! Il se connaît bien, est très déterminé et a des qualités physiques exceptionnelles pour son âge." Même s'il a subi la loi de Tejay van Garderen d'un rien…

Pour l'instant malheureux, Romain Bardet a néanmoins pu montrer ses nouveaux progrès en haute montagne. "Ça doit aussi être vrai sur les courses d'un jour, même si je ne m'y suis pas encore essayé cette année, espère-t-il. L'enchaînement de courses et le travail à l'entraînement me permettent d'être encore plus endurant, ce qui est déjà une de mes qualités premières." Le meilleur Français du dernier Tour de France a déjà pu démontrer ses aptitudes sur les classiques. Après les longues offensives de néo-pro en 2012, 2013 l'a vu finir Liège-Bastogne-Liège dans les 15. "Une de mes perfs les plus marquantes", assène-t-il. Vincent Lavenu lui en promet de plus éclatantes encore.

Romain Bardet affronte le Mur de Huy sur la Flèche wallonne 2013

Romain Bardet affronte le Mur de Huy sur la Flèche wallonne 2013

0
0