L'avenir proche d'Alejandro Valverde s'écrit en pointillés. Le leader de la Caisse d'Epargne le clame pourtant haut et fort : il se sent en pleine forme. Mais au soir de sa deuxième victoire consécutive sur les routes du Dauphiné Libéré, dimanche, le Murcian ne savait pas trop s'il devait se réjouir de ce nouveau succès, le sixième de sa saison (*), ou craindre la semaine qui se dessine et qui pourrait contrecarrer les plans du coureur de 29 ans. Ça se bouscule forcément dans la tête de celui qui va redevenir numéro un mondial cette semaine.
Petite piqûre de rappel. Le 11 mai dernier, Valverde apprend qu'il est interdit par le CONI de toute course sur le sol italien pendant deux ans pour son implication dans l'affaire Puerto. De ce fait, sa participation au prochain Tour de France est plus que remise en cause en raison du passage de la Grande Boucle dans le Val d'Aoste, le 21 juillet prochain lors de la 16e étape. La semaine dernière, Valverde a mis l'extra-sportif de côté pour se consacrer à la course. Mais le sujet est inévitablement revenu sur la table. Il faut dire que les journalistes ne l'épargnent pas trop sur le sujet. Et c'est bien normal, non ? Au soir de son offrande au Polonais Sylvester Szmyd (Liquigas) au Mont Ventoux, point d'orgue et terme de la 5e étape, le leader de la Caisse d'Epargne s'était déjà exprimé sur la question. L'homme souhaite participer au prochain Tour de France. Evidemment.
L'UCI comme le CONI ?
Critérium du Dauphiné Libéré
Valverde double la mise
14/06/2009 À 17:30
Mais il avait également rajouté que "la décision ne lui appartenait pas". Trois jours plus tard, le discours n'a évidemment pas changé. L'incertitude est toujours là, mais Valverde préfère voir le bidon à moitié plein. "J'espère aller au Tour. Dans ma tête, j'ai l'idée d'aller au Tour. Si j'y vais, ce sera difficile de maintenir le niveau que j'ai depuis un mois, depuis ma victoire au Tour de Catalogne. Mais j'essayerai". Toutes les éventualités sont à prendre en compte. "La possibilité d'arrêter le Tour avant d'entrer en Italie ? C'est une décision qu'il faut prendre avec l'équipe. Pour moi, si je participe au Tour, c'est pour y aller du premier au dernier jour", estime-t-il. D'un naturel calme, l'Espagnol commence à être agacé par la situation. Même s'il reconnaît prendre énormément sur lui. "Je n'extériorise pas ce que je ressens. Mais tout ce qui se passe me met en colère. C'est injuste et je suis persuadé que tôt ou tard, ça se résoudra en ma faveur."
Cette semaine, Valverde sera fixé sur son sort et devrait en savoir un peu plus sur son futur. L'Union cycliste internationale doit en effet statuer son cas. Présent dimanche, au départ de la 8e et dernière étape du Dauphiné, Pat McQuaid l'a confirmé. Si l'UCI estime que la décision du CONI est conforme à ses règlements et à ceux de l'AMA, mais également que les preuves avancées par le Comité olympique italien sont irréfutables, celui-ci pourrait étendre la suspension de l'Espagnol au niveau mondial. "Ce qui m'aide surtout, c'est le soutien de ma famille, de mon équipe, de mon entourage. Physiquement, je me sens bien. Moralement, je connais parfois des moments difficiles, puis je surmonte ce découragement" . "Remporter une autre course par étapes importantes qui fait partie du calendrier UCI ProTour est quelque chose de très important, que ce soit d'un point de vue sportif que d'un point de vue personnel. Tout le monde connaît la période difficile que je suis en train de traverser et que ce n'est pas tous les jours faciles", conclut-il. En cas de mauvaise nouvelle ces prochains jours, Alejandro Valverde aura une ultime possibilité : se tourner vers le Tribunal Arbitral du Sport. Autant dire que l'Espagnol est encore loin du rocher monégasque...
(*) Les 3e et 5e étapes du Tour de Castille et Leon, la Klasika Primavera, la 3e étape du Tour de Catalogne et les classement finaux de celui-ci et du Dauphiné Libéré.
Cyclisme
Houle : "Je ne serais pas surpris de voir Lopez revenir chez Astana"
20/09/2021 À 17:40
Tour d'Espagne
Et soudain, Lopez a perdu les pédales : "J'ai arrêté de me battre alors que tout n'était pas perdu"
04/09/2021 À 17:34