Getty Images

Dans la roue de Bryan Coquard, Vital Concept veut (vite) faire ses preuves

Dans la roue de Coquard, Vital Concept veut (vite) faire ses preuves
Par AFP

Le 05/01/2018 à 21:33Mis à jour Le 05/01/2018 à 21:51

Milan-San Remo, Paris-Nice, Tour de France... Vital Concept, nouvelle venue dans le paysage du cyclisme professionnel, rêve XXL dans le sillon de Bryan Coquard, la tête d'affiche, vendredi, à Grand-Champ (Morbihan), à quelques kilomètres de son Centre de performance basé à Theix.

Aux côtés de Patrice Etienne, président de la société Vital Concept -une société des Côtes d'Armor spécialisée dans la vente à distance de matériels et de produits agricoles-, Pineau a rappelé la genèse de la nouvelle équipe labellisée en 2e division avant d'en dévoiler les ambitions. "J'ai toujours dit que je voulais monter mon équipe, j'ai toujours dit que je voulais manager, j'ai ça en moi", a ainsi explique le Nantais de 37 ans, dont 14 en qualité de coureur professionnel.

De la rencontre entre le jeune diplômé du Centre de droit et d'économie du sport (CDES) de Limoges et Patrice Etienne est née la formation Vital Concept. La société de Loudéac (Côtes d'Armor) était en quête d'un nouveau projet après une expérience inachevée avec Fortuneo, l'équipe Fortuneo-Vital Concept ayant changé d'appellation avant le grand départ du dernier Tour de France.

"Il y a six mois, on était six autour d'une page blanche. Le chemin a été court mais intense. L'équipe est désormais bien née, le groupe vit bien, comme on dit au football. On veut désormais écrire notre histoire", a estimé Jérôme Pineau en confiant que seule la région Bretagne était capable d'accueillir deux équipes professionnelles, la seconde équipe étant Fortuneo Samsic dont le leader est le Breton Warren Barguil. "On ne va pas s'occuper des autres, on va faire notre route", a-t-il souligné.

Les incertitudes du Tour

Composée de vingt coureurs, Vital Concept va désormais faire ses preuves sur la route afin de convaincre les différents organisateurs de les inviter. L'équipe managée par Jérôme Pineau rêve ainsi d'être invitée à Milan-San Remo, Paris-Nice, l'Amstel Gold Race et au Tour de France.

S'agissant de la Grande Boucle, le manager de la nouvelle structure se veut résolument optimiste. "J'espère que les dirigeants d'ASO (Amaury Sport Organisation) vont nous laisser le temps de nous exprimer lors des deux ou trois premiers mois de compétition. Une chose est sûre: on a très envie d'être au départ 2018. On rêve également d'un Bryan Coquard avec le maillot vert sur les routes bretonnes. Vital Concept au départ du Tour 2018, non, ce n'est pas une utopie. Maintenant, cela ne dépend pas que de nous...", a ajouté Jérôme Pineau.

0
0