Antoine Griezmann, Thibaut Courtois ou Gaël Monfils… Pendant les confinements successifs dûs à la pandémie, ils sont quelques-uns parmi les sportifs professionnels à s'être lancés sur Twitch. David Gaudu a lui attendu un peu plus. Bien qu'étant un régulier de Twitch depuis plusieurs années, bien avant l'explosion de ses audiences en 2020 et 2021, le grimpeur de Groupama-FDJ est passé de l'autre côté de la caméra le 28 décembre dernier. Un mariage logique pour un jeune homme connecté, adorateur des jeux vidéos et qui avait très envie de discuter directement avec des fans qui se sont éloignés avec le Covid.
Le 28 décembre, Gaudu a donc sauté le pas en solo. Un peu plus d'une heure en direct depuis chez lui pour une séance de questions-réponses. C'est ce jour-là que David Gaudu est devenu à part entière un streamer, ceux qui animent leur chaîne sur Twitch en jouant aux jeux vidéos, qui ont longtemps été les rois sur la plateforme, ou en discutant simplement. Depuis, trois autres diffusions en direct ont suivi. Le plus remarqué fut celui du 11 janvier dernier. Ce n'est pas un hasard si Gaudu l'avait prévu le soir suivant la présentation de son équipe. Pas un hasard non plus s'il n'avait pas tout dit aux journalistes le matin même.
Giro
Carapaz, comme un air de déjà-vu : "Les écarts, on verra plus tard"
IL Y A 14 HEURES

Gaudu et Madiot sur Twitch, un grand moment

A la presse, le désormais co-leader de Groupama n'avait dévoilé qu'une infime partie de son programme jusqu'au Tour de France. A peine savait-on qu'il reprendrait au Tour d'Algarve et que Paris-Nice serait son premier objectif. C'est sur Twitch qu'il l'a dévoilé en détail. "Avoir ma chaîne Twitch permet d'interagir avec des fans que j'ai moins l'occasion de voir à cause du Covid, dit-il. C'est l'occasion de parler avec les fans sans le filtre des médias et puis de créer un engouement."
Ce jour-là, Gaudu apparaît en effet plus libre que face à la presse. Il n'hésite pas à tancer son boss, Marc Madiot, qu'il a fait venir devant la caméra pour l'occasion. S'en suivent quelques échanges savoureux, notamment quand le manager de la Groupama-FDJ tente de comprendre comment Twitch fonctionne. "T'es un pro", lance-t-il à son poulain. Et celui-ci de répondre du tac au tac : "C'est obligatoire maintenant". Le grimpeur livre aussi quelques confidences qu'il n'aurait sans doute pas osé dire devant un journaliste comme cette fois où il assure que "Thibaut Pinot a eu le sourire" pendant les deux jours qu'ont duré les obligations médiatiques d'avant-saison, ajoutant que c'était "bon signe" quant à son état de santé.

David Gaudu a fait découvrir Twitch à Marc Madiot (Nicolas Götz / Équipe cycliste Groupama-FDJ

Crédit: Eurosport

Un "blanc" devant 180 000 personnes

"Timide et réservé" selon ses propres mots, Gaudu apparaît dans son élément dans un univers qu'il connaît. Twitch et lui c'est une longue histoire qui remonte à 2016. Depuis, il a été invité par d'autres streamers, Styros notamment, à qui il a récemment accordé une longue interview, pour sa première en 2020 sur Pro Cycling Manager, jeu de simulation autour du vélo. Mais aussi, et surtout peut-être Domingo. Ce dernier est l'un des streamers français les plus importants avec son 1,3 million de followers et sa dizaine de milliers d'abonnés, et il a largement contribué à l'arrivée du coureur sur Twitch.
"J'ai rencontré Domingo pendant le Tour 2019. Il jouait avec mon coureur sur Pro Cycling Manager. Je lui ai envoyé un message sur Instagram, la belle histoire est partie", remet Gaudu. Depuis, le duo a grimpé l'équivalent de l'Alpe d'Huez sur Zwift et partager l'affiche de deux des trois "Échappées", émission créée par Domingo qui rassemble des personnalités de Twitch et de Youtube qui s'affrontent sur home-trainer.
"J'avais envie de mettre du cyclisme sur Twitch et donc avec L'Échappée de mettre David en lumière pour les gens qui ne le connaissent pas en dehors du cyclisme, tout en profitant de son expertise", raconte Domingo. La première est un carton puisque 1,2 million de personnes est passée sur le live qui a un temps affiché près de 200 000 spectateurs en direct.

Twitch, une idée de reconversion pour Gaudu ?

"Ça donne de la visibilité au vélo, abonde Gaudu qui se souvient d'un moment particulièrement délicat quand il s'est retrouvé seul au micro. Domingo est parti, il y avait 180 000 personnes. Je ne savais pas quoi faire, il y avait un blanc, il fallait que je dise quelque chose, j'étais hyper gêné". Mais l'exercice lui plaît et il revient pour la troisième échappée de Domingo. "C'est quelque chose qui m'a fait prendre de l'assurance, assure-t-il J'ai gagné en maturité." Force est de constater que le Breton, dont les résultats font aussi gonfler la confiance, est bien plus à l'aise qu’en interview.

David Gaudu est nouveau sur Twitch (Nicolas Götz / Équipe cycliste Groupama-FDJ)

Crédit: Eurosport

Va-t-il lancer une mode dans le peloton ? L'avenir le dira mais Domingo pense que le créneau pourrait être intéressant pour le cyclisme : "On sent que la communication du cyclisme est encore très 'ancienne'. C'est un besoin de cibler des jeunes." De son côté, Gaudu ne se fixe pas d'agenda. Il sera en live sur Twitch quand il aura le temps mais continuera à regarder les Domingo, Gotaga et autre Squeezie le soir à l'hôtel après les courses. "C'est difficile pour les sportifs de faire autre chose parce qu'ils peuvent vite être critiqués. Antoine Griezmann avait arrêté parce que c'était compliqué, Gaël Monfils aussi a dû trouver un certain équilibre", rappelle Domingo.
L'activité permet en tout cas d'en savoir un peu plus sur l'homme derrière le sportif. "T'as trouvé ta reconversion", lui a même lancé Madiot. Hasard ou pas, quelques heures plus tôt, David Gaudu avait eu la même pensée : "Peut-être que plus tard, après ma carrière, si Twitch se développe, ça pourra être quelque chose qui me fait vivre. Twitch prend énormément d'ampleur. Ça ne remplacera pas la télévision mais ça va prendre une part de marché énorme."
Tour du Finistère
Et Venturini a abdiqué : comment Simon a triplé la mise
IL Y A 14 HEURES
Giro
Carapaz : "On a peut-être passé l'étape la plus difficile du Giro, et nous sommes en bonne position"
IL Y A 15 HEURES