Le "Wolfpack" a frappé fort. Le Danois Kasper Asgreen, vainqueur en solitaire, et son équipe, Deceuninck-Quick Step, ont écrasé le Grand Prix de l'E3, traditionnelle répétition du Tour des Flandres (4 avril), vendredi à Harelbeke (nord).
La formation du manager Patrick Lefevere, qui s'alignait sans son champion du monde Julian Alaphilippe, a même réussi le doublé : Florian Sénéchal prenant la deuxième place devant le Néerlandais Mathieu van der Poel. Jamais un Français n'était monté sur le podium de cette classique du calendrier World Tour.
Asgreen a bâti son succès en attaquant à 66 kilomètres de la ligne avant l'Eikenberg, l'une des dix-sept difficultés de l'épreuve faite de routes sinueuses, de secteurs pavés et de monts cassants. Le Danois a été repris à 12 kilomètres du but par un groupe de six coureurs (Stybar, Sénéchal, Naesen, Van Avermaet, Van der Poel et Van Baarle).
E3 Saxo Bank Classic
Asgreen et Deceuninck-Quick Step étaient trop forts (même pour Van der Poel)
26/03/2021 À 16:18
On le pensait à bout de force après un effort solitaire de plus de 50 kilomètres, mais il est parvenu à se refaire, s'économisant en queue de groupe avant de placer son attaque décisive à trois kilomètres de l'arrivée. Van der Poel et le Belge Greg Van Avermaet ont tenté en vain de le contrer mais ils se sont heurtés à la puissance collective des Deceuninck, symbolisée par la Tchèque Zdenek Stybar, très impressionnant tout au long de la journée.

Le contre qui fait mal : comment Van der Poel a déposé Van Aert

"Je leur dois la plus belle victoire de ma carrière"

Trop isolés, les deux grands favoris de la course, Van der Poel et le Belge Wout Van Aert, ont manqué de force dans le final. Ce dernier (11e), pénalisé par une crevaison à 72 kilomètres de la ligne, a laissé beaucoup de force dans cet incident, tandis que "VDP", très actif dans les côtes, était marqué de près par les équipiers d'Asgreen. "C'est inquiétant en vue du Tour des Flandres car cette équipe Deceuninck est difficile à déstabiliser. Troisième, je ne pouvais espérer mieux car j'étais surveillé par tout le monde", a déclaré le vainqueur du Ronde 2020.
"Nous avons en effet un collectif incroyable, a confirmé Florian Sénéchal. Nous avons réussi la course parfaite en contrôlant avec beaucoup de maîtrise". Des propos appuyés par Asgreen : "L'équipe a fait un boulot incroyable. Cinq de nos sept coureurs étaient encore aux avant-postes dans le final. Je leur dois la plus belle victoire de ma carrière".
La saison des classiques flamandes se poursuivra dimanche lors de Gand-Wevelgem, une course prisée par les sprinteurs. Le favori sera Sam Bennett, le véloce irlandais de l'équipe... Deceuninck-Quick Step.

Un feu d'artifice à partir du Taaienberg : le résumé du succès d'Asgreen

Tour de France
Les débats du Tour : Pogacar va-t-il gagner le chrono ?
16/07/2021 À 17:42
Tour de France
Durand : "Je n’ai pas compris l’attitude de Van Aert"
13/07/2021 À 18:08