Getty Images

Eurosport Ranking : Roglic et Sagan descendent du podium, Alaphilippe toujours leader

Eurosport Ranking : Roglic et Sagan descendent du podium, Alaphilippe toujours leader

Le 15/04/2019 à 08:38Mis à jour Le 15/04/2019 à 10:48

EUROSPORT RANKING – Moins performant sur le Tour du Pays Basque qu'en 2018, Julian Alaphilippe n'en reste pas moins un solide leader. Le Français de la Deceuninck-Quick Step conserve plus de huit cents points d'avance sur son nouveau dauphin, Alejandro Valverde (Movistar). Deuxième et troisième il y a une semaine, Primoz Roglic (Jumbo-Visma) et Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) sortent eux du top 5.

Le classement du 14 avril

Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) est toujours un confortable leader de l'Eurosport Ranking. Après une semaine en demi-teinte marquée par une victoire d'étape mais également une chute sur le Tour du Pays Basque, le puncheur français a perdu quelques points par rapport à l'an dernier mais compte toujours plus de huit cents unités d'avance sur son dauphin. Et ce dernier est de nouveau Alejandro Valverde. L'Espagnol de la Movistar, qui n'a pas couru depuis le Tour des Flandres, profite de la "mauvaise" semaine du Slovaque de la Bora-Hansgrohe, Peter Sagan (- 500 pts), et d'un Primoz Roglic (Jumbo-Visma) qui n'a pas défendu son titre au Pays Basque (- 775 pts), pour remonter sur le podium devant Simon Yates (3e, 2978 pts).

Vidéo - Et de huit pour Alaphilippe, toujours intouchable !

01:45

En l'absence de Roglic, les hommes en forme se sont plaisir sur les routes basques. 5e du général et vainqueur d'étape, Adam Yates (Michelton-Scott) en a profité pour poursuivre sa remontée (+ 5) et grimper au 15e rang alors que Jakob Fuglsang (Astana) fructifie sa 4e place finale pour entrer dans le top 20 (17e). Mais les grosses progressions viennent bien sûr d'Ion Izagirre (Astana) et de Dan Martin (UAE Team Emirates). Respectivement vainqueur et 2e du général, les deux hommes gagnent 14 places (24e et 25e).

Vainqueur de Paris-Roubaix au terme d'une course épique, Philippe Gilbert (Deceuninck-Quick Step) retrouve lui un top 50 (41e) que découvre son dauphin sur le vélodrome, Nils Politt (Katusha-Alpecin, 47e). Deuxième l'an passé, Silvan Dillier (AG2R La Mondiale) perd lui 91% de ses points et quitte non seulement le top 100 mais aussi le top 500 (680e). Symbole d'une semaine pourrie pour la formation française qui a également vu Olivier Naesen sortir le top 20 (21e).

Vidéo - Gilbert : "Gagner ici, c'est très spécial"

02:48

Le top 20 de l’Eurosport Ranking :

PLACE COUREUR EQUIPE PAYS POINTS EVOLUTION
1 Julian Alaphilippe Deceuninck-Quick Step France 3884 =
2 Alejandro Valverde Movistar Espagne 3042 + 2
3 Simon Yates Michelton-Scott Grande-Bretagne 2978 + 2
4 Elia Viviani Deceuninck-Quick Step Italie 2786 + 2
5 Geraint Thomas Sky Grande-Bretagne 2701 + 2
6 Peter Sagan Bora-Hansgrohe Slovaquie 2607 - 3
7 Tom Dumoulin Sunweb Pays-Bas 2496 + 1
8 Primoz Roglic Jumbo-Visma Slovénie 2352 - 6
9 Thibaut Pinot Groupama-FDJ France 2141 =
10 Miguel Angel Lopez Astana Colombie 2116 =
11 Michael Matthews Sunweb Australie 2040 =
12 Christopher Froome Sky Grande-Bretagne 1953 + 1
13 Greg Van Avermaet CCC Team Belgique 1903 - 1
14 Alexander Kristoff Katusha-Alpecin Norvège 1866 =
15 Adam Yates Michelton-Scott Grande-Bretagne 1840 + 5
16 Pascal Ackermann Bora-Hansgrohe Allemagne 1683 - 1
17 Jakob Fuglsang Astana Danemark 1653 + 4
18 Romain Bardet AG2R La Mondiale France 1639 - 2
19 Egan Bernal Sky Colombie 16269 - 2
20 Michal Kwiatkowski Sky Pologne 1598 - 1

Le « King Conti » de la semaine : Benjamin Dyball (Team Sapura Cycling)

Parmi le top 100, ils ne sont que deux à appartenir à une formation continentale : Serghei Tvetcov, qui était en Continental Pro l'an passé, et Benjamin Dyball. Lui n'a jamais évolué au niveau supérieur, à l'exception de la fin de saison 2017, passée comme stagiaire à la Delko Marseille Provence KTM. Mais l'Australien n'en finit plus de briller sur les courses par étapes de Continental. A 29 ans, il a remporté cette semaine son plus beau succès en carrière à l'occasion du Tour de Langkawi.

Vainqueur du général et d'une étape, le coureur de la Team Sapura Cycling a gagné pour la première fois une épreuve HC. Un succès qui lui permet désormais d'occuper la 86e place (441 pts) de l'Eurosport Ranking. Mais Dyball aura énormément de points à défendre dans les mois à venir puisque l'Australien reste sur neuf podiums lors de ses dix dernières courses par étapes (13e de l'Herald Sun Tour 2019), à commencer par un titre à préserver la semaine prochaine sur le Tour de Thaïlande.

Benjamin Dyball (Sapura) dans l'ascension de Genting Highlands sur le Tour de Langkwai 2019

Benjamin Dyball (Sapura) dans l'ascension de Genting Highlands sur le Tour de Langkwai 2019Getty Images

Le top 5 des remontées de la semaine :

+ 75 places (+ 600 pts) pour Philippe Gilbert (Deceuninck-Quick Step, 929 pts), de 116e à 41e

+ 33 places (+ 400 pts) pour Nils Politt (Katusha-Alpecin, 801 pts), de 80e à 47e

+ 35 places (+ 200pts) pour Yves Lampaert (Deceuninck-Quick Step, 583 pts), de 102e à 67e

+ 34 places (+ 90 pts) pour Florian Sénéchal (Deceuninck-Quick Step, 432 pts), de 124e à 90e

+ 71 places (+ 60 pts) pour Sep Vanmarcke (EF Education First, 220 pts), de 264e à 193e

Vidéo - L'arrivée : Comment Gilbert a réglé Politt pour faire un pas de plus dans la légende

02:25

Le top 5 des dégringolades de la semaine :

- 594 places (- 400 pts) pour Silvan Dillier (AG2R La Mondiale, 44 pts), de 86e à 680e

- 88 places (- 200 pts) pour Niki Terpstra (Deceuninck-Quick Step, 246 pts), de 85e à 173e

- 54 places (- 285 pts) pour Mikel Landa (Movistar, 350 pts), de 59e à 113e

- 19 places (- 90 pts) pour Guillaume Martin (Wanty-Groupe Gobert, 426pts), de 75e à 94e

- 7 places (- 95 pts) pour Nairo Quintana (Movistar, 1155 pts), de 27e à 34e

Mikel Landa, Vuelta al País Vasco 2019

Mikel Landa, Vuelta al País Vasco 2019Getty Images

Les Français

Toujours leader au niveau mondial, Julian Alaphilippe l'est bien entendu également sur le plan national. Le puncheur de la Deceuninck-Quick Step devance toujours Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) et Romain Bardet (AG2R La Mondiale) qui reste sur le podium tricolore malgré un nouveau recul à l'échelon international (18e). Derrière, Arnaud Démare n'a pas profité de Paris-Roubaix pour vraiment s'illustrer (17e) mais sauve son top 30 mondial de justesse (30e, 2 pts d'avance sur le 31e).

Vidéo - Fritsch : "Alaphilippe a su fédérer son équipe autour de lui"

05:52

Mais, si le Picard a légèrement déçu, les Français sont nombreux à avoir briller sur l'Enfer du Nord, à commencer bien sûr par Florian Sénéchal. Impeccable dans un rôle d'équipier, le Tricolore est resté dans le deuxième groupe des favoris qu'il a réglé au sprint pour aller chercher une superbe 6e place. De quoi revenir dans le top 100 mondial (90e).

Les coureurs de la Total-Direct Energie, Anthony Turgis (18e) et Adrien Petit (15e), se sont également montrés à leur avantage, tout comme Hugo Hofstetter. Excellent 4e du Scheldeprijs en milieu de semaine, le sprinteur de la Cofidis a confirmé ses qualités sur les pavés pour accrocher un top 20 à Roubaix (19e). De quoi empocher 65 points sur la semaine, un total insuffisant pour retrouver le top 100 (104e).

Hugo Hofstetter (Cofidis) à l'arrivée du Ronde van Drenthe 2019

Hugo Hofstetter (Cofidis) à l'arrivée du Ronde van Drenthe 2019Getty Images

Les Français du top 50 :

1. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), 3884 pts (=)

9. Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), 2141 pts (=)

18. Romain Bardet (AG2R La Mondiale), 1639 pts (- 2)

30. Arnaud Démare (Groupama-FDJ), 1205 pts (=)

50. Christophe Laporte (Cofidis), 736 pts (- 1)

Les courses de la semaine :

Amstel Gold Race (catégorie 4)

400 pts pour le vainqueur

260 pts pour le deuxième

125 pts pour le troisième

Les 15 premiers (25pts pour le 10e, 1pt pour le 15e) marquent des points

La Flèche Brabançonne (catégorie 6)

180 pts pour le vainqueur

Les 10 premiers marquent des points (4 pts pour le 10e)

Paris-Camembert (catégorie 7)

100 pts pour le vainqueur

Les 10 premiers marquent des points (2 pts pour le 10e)

Tour du Finistère (catégorie 7)

100 pts pour le vainqueur

Les 10 premiers marquent des points (2 pts pour le 10e)

Arno Wallard Memorial (catégorie 8)

65 pts pour le vainqueur final

Les 5 premiers du général (5 pts pour le 5e) marquent des points

Tour de Turquie (catégorie 5, six étapes)

200 pts pour le vainqueur final

120 pts pour le deuxième

80 pts pour le troisième

Les 10 premiers du général (8pts pour le 10e) et les 3 premiers des classements annexes (15, 8 et 3) marquent des points ainsi que les 3 premiers (60, 35 et 15) de chaque étape

Belgrade Banjaluka (catégorie 7)

80 pts pour le vainqueur final

Les 10 premiers du général (2 pts pour le 10e) marquent des points ainsi que les 3 premiers par étapes (35, 15 et 5) et les 3 premiers des classements annexes (5, 3 et 1).

Tour d’Uruguay (catégorie 8, dix étapes)

60pts pour le vainqueur final

Les 5 premiers du général (5 pts pour le 5e) marquent des points ainsi que les tous les vainqueurs d’étapes (20)

Tour du Loir et Cher (catégorie 8, cinq étapes)

60pts pour le vainqueur final

Les 5 premiers du général (5 pts pour le 5e) marquent des points ainsi que les tous les vainqueurs d’étapes (20)

Tour de Iskandar Johor (catégorie 8, cinq étapes)

60pts pour le vainqueur final

Les 5 premiers du général (5 pts pour le 5e) marquent des points ainsi que les tous les vainqueurs d’étapes (20)

Le top 5 des coureurs qui ont le plus à perdre cette semaine :

  • Michael Valgren (Dimension Data), 400 de ses 885 points
  • Roman Kreuziger (Dimension Data), 260 de ses 558 points
  • Lilian Calmejane (Total-Direct Energie), 101 de ses 286 points
  • Eduard Prades (Movistar), 250 de ses 653 points
  • Tiesj Benoot (Lotto-Soudal), 75 de ses 385 points
Roman Kreuziger (Michelton-Scott) battu au sprint par Michael Valgren (Astana) à l'arrivée de l'Amstel Gold Race 2018

Roman Kreuziger (Michelton-Scott) battu au sprint par Michael Valgren (Astana) à l'arrivée de l'Amstel Gold Race 2018Getty Images

0
0