Getty Images

Cosnefroy prend ses marques à Plumelec

Cosnefroy prend ses marques à Plumelec
Par AFP

Le 01/06/2019 à 19:09Mis à jour Le 01/06/2019 à 19:12

GRAND PRIX DE PLUMELEC - Le Normand Benoît Cosnefroy (AG2R La Mondiale) s'est imposé samedi dans le Morbihan, glanant la 9e manche de la Coupe de France. Il a devancé sur la ligne l'Espagnol Jesus Herrada (Cofidis) et le Norvégien Odd Christian Eiking (Wanty-Gobert).

Une belle victoire qui pourrait servir pour plus tard. Sur le circuit qui accueillera les Championnats de France 2020 - l'annonce en a été faite samedi -, Benoît Cosnefroy, déjà vainqueur de Paris-Camembert en avril dernier, a annoncé la couleur en remportant la 43e édition du Grand Prix de Plumelec, samedi. "Ce sera forcément un objectif", a ainsi confié le champion du monde espoirs 2017, toujours à l'aise dans la célèbre côte de Cadoudal.

"Je pensais que nous étions encore un gros peloton (...) j'étais vraiment resté concentré dans ma course"

Le protégé de Vincent Lavenu l'a encore démontré en faisant constamment la course en tête, tout en attendant son heure. "J'ai réalisé à trois kilomètres de l'arrivée, seulement, que nous n'étions plus qu'un groupe restreint pour la victoire. Je pensais que nous étions encore un gros peloton, mais j'étais vraiment resté concentré dans ma course", a-t-il ajouté.

Vidéo - Sûr de lui et sûr de sa force, Cosnefroy s'offre le GP de Plumelec

02:05

Barguil, retour prometteur

Dans un sprint à trois, Cosnefroy a pris finalement le meilleur sur l'ancien champion d'Espagne Jesus Herrada et le Norvégien Odd Christian Eiking, au terme d'une course où le Breton Warren Barguil (Arkéa-Samsic), qui effectuait sa rentrée après deux mois sans compétition, a prouvé qu'il était sur la bonne voie. Souvent à l'offensive, le meilleur grimpeur du Tour de France 2017 était, en effet, encore en pôle position à une quinzaine de kilomètres de l'arrivée. Comme un certain Benoît Cosnefroy.

0
0