La dernière échappée de Durand

La dernière échappée de Durand

La dernière échappée de Durand
Par AFP

Le 16/12/2004 à 11:30Mis à jour

Du panache en moins dans le peloton : à 37 ans, cet insatiable baroudeur solitaire qu'est Jacky Durand a décidé de goûter une retraite méritée. A son palmarès, quelques joyaux comme le Tour des Flandres et Paris-Tours.

"Dudu", personnage marquant du peloton par son caractère jovial et son tempérament de baroudeur, est le dernier coureur français vainqueur du Tour des Flandres. En 1992, il avait mis fin à trente-six ans d'insuccès dans la grande classique belge, l'un des monuments du cyclisme, au bout d'une échappée de 217 kilomètres.

Un coureur combatif

Le double champion de France (1993 et 1994) s'était fait une spécialité des échappées lancées de très loin. C'est ainsi qu'il gagna le Tour des Flandres mais aussi Paris-Tours, autre classique qui échappait aux coureurs français depuis 42 ans et la victoire d'Albert Bouvet. "Dudu" s'illustra également à maintes reprises sur les routes du Tour de France. Vainqueur du prologue de Saint-Brieuc chamboulé par la météo (1995), il porta cette année-là pendant deux jours le maillot jaune.

Dans la Grande Boucle, dont il fut à deux reprises le coureur le plus combatif, Durand gagna deux autres étapes. En revanche, il ne connut jamais l'état de grâce dans Paris-Roubaix, une classique ("la course qui me convient le mieux", disait-il) qu'il rêva longtemps d'inscrire à son remarquable tableau de chasse.

Blagueur et fêtard

"J'ai de bonnes qualités mais je ne suis pas l'un des plus forts du monde. J'ai pourtant un meilleur palmarès que des coureurs qui sont placés dans toutes les classiques. Moi, je suis rarement placé. Soit je suis gagnant, soit je ne fais rien", remarqua un jour Durand, en insistant sur son sens tactique : "Bon nombre de fois, je me dis c'est à ce moment-là que va se faire la course, malheureusement les jambes m'empêchent d'y aller."

"En 1996, je m'étais fait attraper au radar par des agents de la sécurité belge, raconta-t-il un jour. Ils m'ont demandé si j'allais faire une course de vélo et, quand ils ont vu ma carte d'identité, ils ont dit 'ah, Jacky Durand, vous avez gagné le Tour des Flandres en nonante-deux' et ils m'ont laissé passer. En Belgique, à partir du moment où l'on gagne le Tour des Flandres, on est reconnu pratiquement à vie".

0
0