22/03/15 - 10:10
Terminé
Course en ligne - Messieurs
0km
?km
Milan - Sanremo • Etape1
avant-match

EN DIRECT / LIVE.
Course en ligne - Messieurs
Milan - Sanremo - 22 mars 2015

Milan - Sanremo - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 22 mars 2015 et débute à 10:10. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Jean-Baptiste Duluc
Temps forts 
 
 Supprimer
17:53 

C'est tout pour aujourd'hui et pour ce live de ce 106e Milan-SanRemo. Bonne fin d'après-midi à tous et bonne continuation sur notre site.

17:51 

Nous, on se retrouve le 5 avril pour le Tour des Flandres pour le deuxième Monument de la saison. Mais, entre temps, Tour de Catalogne, Critérium International et quelques classiques belges attendent les coureurs. De quoi bien se préparer aux classiques flandriennes...

17:47

Avec ce succès, John Degenkolb (Giant-Alpecin) remporte le premier Monument de sa carrière. Et une nouvelle classique, après Gand-Wevelgem 2014, la Vattenfall Classics et Paris-Tours 2013. Maintenant, attention à lui pour les deux classiques flandriennes. Il avait fini l'an dernier 15e du tour des Flandres et surtout 2e de Paris-Roubaix... Favori en puissance !

John Degenkolb
17:42

Le top 10 est complété par Peter Sagan (4e, Tinkoff-Saxo), Bonifacio (5e, Lampre-Merida), Nacer Bouhanni (Cofidis), bon 6e, Fabian Cancellara (7e, Trek-Factory), Davide Cimolai (8e, Lampre-Merida), Tony Gallopin (9e, Lotto-Soudal) et Edvald Boasson Hagen (10e, MTN).

16:56

L'Allemand a déposé dans les derniers mètres Alexander Kristoff (Katusha). Michael Matthews (Orica-GreenEdge) termine 3e.

16:55

Victoire de John Degenkolb (Giant-Shimano) !

700m 

Dernier virage !

1 km

Bouhanni très bien placé ! Valverde et Matthews aussi ! Kristoff aussi, Gallopin aussi, Boasson Hagene est présent !

2 km 

Sagan hésite à y aller en facteur... Et Thomas travaille pour Swift !

2 km 

On arrive sur le plat final désormais !

3 km 

Van Avermaet tente de lâcher tout le monde mais ça réussit pas. On a un groupe de 25 pour ce final.

3,5 km

Kwiatkowski et Stybar (Etixx) sont tombés, Ciolek (MTN) aussi ! Incroyable descente !

3,8 km 

La descente est ultra-rapide et très technique !

4 km

CHUTE d'un BMC ! Visiblement, c'est Philippe Gilbert !

4,5 km

Peloton groupé !

5 km

Il n'y a presque pas d'écarts et on est déjà dans la descente finale.... Ca sent le sprint !

5,7 km

Sagan (Tinkoff-Saxo) et Matthews (Orica) tente d'y aller !

5,8 km

ATTAQUE de Van Avermaet (BMC) !

6 km

Nibali (Astana) lâché !

6,2 km

ATTAQUE de Gilbert (BMC) avec Stybar (Etrxx) mais ça ne part pas...

6,8 km

Thomas aurait 10'' d'avance !

7 km 

Thomas toujours tout seul en tête... Paolini mène toujours un peloton groupé...

7,7 km

Thomas (Sky) lâche Oss (BMC) et tente en solitaire !

8 km 

Pas d'attaque toujours.... Et toujours pas repris.

8,5 km

7'' d'avance à peine pour Thomas et Oss.

8,5 km

Greipel (Lotto-Soudal) en difficulté...

8,5 km 

Pas d'attaque encore... Paolini mène le peloton pour Kristoff.

9 km

Moins de 15'' d'avance au moment de débuter le Poggio ! Ca parait juste !

9,5 km 

Enorme travail de Popovych (Trek) pour Cancellara !

9,7 km

On est parti pour le Poggio !

10 km

L'écart baisse doucement... 20'' à peine !

10 km

Plus que dix kilomètres !

11 km 

Plus que 25'' d'avance pour le duo de tête mais ça peut suffire. Attention ...

11 km

On arrive au pied du Poggio, dernière difficulté.. Au sommet, on sera à 5 km de l'arrivée !

12 km 

Grosse accélération dans le peloton pour tenter de revenir mais l'écart ne baisse pas... Et si, et si ....

12,5 km 

30'' d'avance pour le duo de tête ! Et si ça allait au bout ?

13 km 

Kristoff (Katusha) est revenu en tête du peloton et c'est un équipier qui mène le peloton. Coup de bluff des Katusha ??

13,5 km

24'' d'avance pour le duo Thomas-Oss sur un peloton où on retrouve Nibali... Mais il va falloir revenir sur la tête de course, ça urge !

14 km 

BMC vient aider la Lampre ! C'est absurde ! On aura donc tout vu aujourd'hui...

15 km

20'' d'écart entre les deux hommes et le peloton. C'est la Lampre qui roule pour le moment mais personne n'arrive pour les relayer.

15 km

Kristoff (Katusha) est bien dans le peloton mais il ne semble pas au mieux franchement. A voir...

16 km 

Derrière, Cancellara (Trek) et Chavanel (IAM) ont tenté de revenir mais le peloton est juste derrière. Sauf que devant, c'est parti et bien parti !

17 km

Geraint Thomas (Sky) est parti en contre ! Et est déjà revenu sur l'Italien. Très fort le Britannique...

17 km

C'est Daniel Oss (BMC) qui tente le coup en facteur ! Et il va falloir aller le chercher !

18 km 

La descente de la Cipressa n'est pas faite à fond mais ça a du mal à rentrer quand même...

20 km

C'est Pozzato (Lampre) qui fait la descente ! Devant Tony Gallopin (Lotto-Soudal) très bien placé et avec un équipier, Wellens.

21 km

Cavendish (Etixx) en grosse difficulté derrière à son tour ! Ce n'est pas le jour des purs sprinteurs mais on arrive dans la descented e la Cipressa. Attention aux chutes !

22 km

Lobato (Movistar) lâché ! C'est la 4e de l'an passé qui est distancé !

22 km 

Ca monte au train dans cette Cipressa... Pas d'attaque pour le moemnt.

23 km 

Enorme tempo d'Arredondo (Trek) ! On tente de faire craquer les sprinteurs du côté de Cancellara... Mais le Colombien est cuit !

23 km

Kristoff (Katusha) et Bouhanni (Cofidis) en queue de peloton ! Les sprinteurs ont du mal visiblement...

24 km

ATTAQUE de De Marchi (BMC) ! Mais Arredondo (Trek) fait l'effort pour permettre au peloton de recoller...

24 km

Attention ! Valverde (Movistar) est très mal placé dans cette Cipressa. Jamais un bon signe ça !

25 km 

Le peloton roule extremment vite dans cette Cipressa ! Démare ne devrait sans doute même pas pouvoir rentrer...

25 km

Regroupement général en tête de course ! Et les Sky mènent le peloton.

25 km

CHUTE de Démare (FDJ) ! ca va pas l'aider à gagner Milan-SanRemo ça ! Ca sent le problème mécanique en plus...

26 km

ATTAQUE de Stybar (Etixx) ! Le premier favori à bouger ! Il est rentré très facile sur Greg Van Avermaet (BMC) ! On avait pas vu le Belge sortir...

26 km

ATTAQUE de Dillier (BMC) ! On prépare le terrain pour Gilbert...

26 km

C'est partie pour la Cipressa ! Une montée de 6km à 4,4% de moyenne. Première possibilté d'action pour les puncheurs...

27 km 

Les Sky continuent leur action sucidaire... Certes, ça le protège d'éventuelles chutes. Du moins, en théorie en tout cas, vu la tendance des Sky à tomber tout seul...

28 km

Il fait chaud désormais sur la route de Milan-SanRemo... Ce qui ne veut pas dire que la route n'est pas glissante, attention !

30 km

La situation : 10'' d'avance pour la tête de course sur le duo Bérard-Pauwels et 31'' d'avance sur le peloton.

30 km

Matteo Bono (Lampre) est parti tout seul ! Pauwels (MTN) et Bérard (AG2R) sont à une cinquantaine de mètres...

31 km 

Le groupe de tête compte toujours 40'' d'avance sur le peloton. Le trio de Sky (Rowe, Thomas et Swift) reste intercalé et n'est pas repris.

32 km 

Juul Jensen (Tinkoff-Saxo) et Kris Boeckmans (Lotto-Soudal) sont les deux coureurs les plus touchés par le chute d'il y a quelques instants...

32 km 

Les Orica se replacent pour Michael Matthews ! Au bon moment !

33 km

C'est le début de la Cop Berta pour les hommes de tête !

34 km 

Les 3 Sky ont une centaine de mètres d'avance sur le peloton... Visiblement, le Sky tombé serait Ian Stannard !

34 km

Tanner (IAM) est tombé ! Il y a également un Lotto-Soudal, un Movistar, un Sky, un Tinkoff-Saxo à terre...

34 km 

Du coup, on retrouve trois Sky seuls en chasse... Ca a cassé le peloton !

35 km

ENORME CHUTE dans le peloton !

37 km 

Pauwels (MTN) est revenu sur le trio de devant... Mais le peloton fond sur le quatuor avant d'aborder la Cipressa.

37 km

La Sky met en route ! Plus que 55'' de retard sur le trio de tête... On jouerait la carte Stannard ?

38 km

Sébastien Chavanel (FDJ) lâché ! C'est le poisson-pilote d'Arnaud Démare qui est en difficulté...

38 km

1'10'' d'avance pour les échappés. Et c'est Arredondo (Trek) qui mène le tempo derrière et ça fait mal !

38 km

Bono (Lampre-Merida) et Pirazzi (Bardiani) sont en train de s'échapper seuls... Bérard (AG2R) tente de s'accrocher mais c'est plus dur.

39 km

Boasson Hagen (MTN) lâché ! Ah non, en fait il a juste été gêné apr une chute...

39 km 

Ce sont les Movistar qui mènent le peloton...

39 km 

Ca explose dans le groupe de tête ! Le tempo de Pirazzi fait craquer la plupart de ses compagnons ! Ils ne sont plus que quatre devant...

40 km

1'30'' d'avance pour le groupe de tête sur le peloton. Ca revient très vite derrière !

42 km 

Toutes les équipes des favoris sont bien placées... La Sky, la Movistar, l'équipe Etixx-Quick Step mais aussi la Cofidis sont devant. On craint les Capi précédants la Cipressa où on veut arriver bien placé.

43 km

Le parcours de Milan-SanRemo est toujours aussi joli à voir...

44 km

On aborde actuellement le Capo Cervo, deuxième des quatre Capi du jour.

45 km

Le retard du peloton vient de passer sous la barre des 2 minutes ! Il faut dire que le rythme imposé par la Tinkoff-Saxo est très important.

47 km

RAPPEL DE L'ECHAPPEE. Voici le nom des dix hommes encore présents en tête de course : Julien Bérard (AG2R La Mondiale), Jan Barta (Bora-Argon 18), Maarten Tjallingii (LottoNL-Jumbo) Andrea Peron (Novo Nordisk), Stefano Pirazzi (CSF Bardiani), Adrian Kurek (CCC Sprandi Polkowice), Matteo Bono (Lampre-Merida), Serge Pauwels (MTN-Qhubeka), Tiziano Dall'Antonia et Marco Frapporti (Androni Giocattoli).

48 km

Sebastian Melano lâché ! Le coureur de la Columbia est distancé par ses compagnons d'échappée. Fringale peut-être...

48 km

2'10'' d'écart ! Ca continue de tomber...

50 km

CHUTE dans le peloton ! Guarnieri (Katusha) notamment est au sol... Pas de favori tombé à priori...

51 km

L'écart vient de baisser soudainement à la suite de l'accélération de la Tinkoff-Saxo... Plus que 2'30'' d'avance pour le groupe de 11. Ca va faire très mal dans le peloton !

52 km

On est à bloc dans le peloton. Du côté de la Tinkoff-Saxo, on accélére encore le tempo pour faire mal aux purs sprinteurs, plus rapides que Sagan.

52 km

L'écart vient de passer sous les 3 minutes ! Le peloton est bien plus organisé désormais et chaque équipe tente de remonter son ou ses leader(s) car on arrive dans le final. Ca y est !

54 km

Les échappés arrivent dans les premières pentes du Capo Melle. Ce n'est pas trop dur ni très long mais c'est la deuxième difficulté du jour. Peu de chance qu'un outsider ne tente sa chance. ca devrait attendre la Cipressa. Et encore...

57 km 

On se déhabille dans le peloton. On essaie d'être le plus léger possible au moment d'aborder les Capi. Tout à tour, des coureurs vont aux voitures pour déposer les survêtements.

58 km

Problème mécanique pour Bodnar ! Un petit problème de dérailleur sans importance, le Polonais repartant de suite pour reprendre sa place dans le peloton.

60 km

3'25'' d'avance pour les onze hommes de tête qui sont dans les premiers contreforts des Capi. Dans huit kilomètres, c'est le Capo Melle et les choses sérieuses vont commencer.

62 km 

Le groupe de tête est quelque peu désorganisé. Et le peloton non. Katusha roule toujours, avec Etiww-Quick Step derrière.

65 km

3'35'' d'avance pour les 11 hommes de tête. Le peloton continue de se rapprocher...

66 km

On est au deuxième ravitaillement du côté des échappés. Et on ne fait pas que s'alimenter. On profite aussi... de quelques rayons de soleils ! Pas sûr que cela dure vraiment, tant le ciel est noir devant les coureurs. Mais au moins, la route est à peu près sèche désormais...

69 km 

On sent un peloton comme même assez engagé dans la poursuite des échappés. Ca ne roule pas tranquille, loin de là.... Et ce sont toujours les Katusha et les Tinkoff-Saxo qui mènent le peloton.

71 km

Le peloton a sérieusement mis en route ! L'écart est en train de fondre entre le gros des troupes et l'échappée... Plus que 4'01'' d'avance pour les onze hommes de têtes !

74 km

Il pleut toujours sur un peloton en file indienne... C'est rare de le voir aussi étiré aussi loin de l'arrivée. Ca pourrait bien exploser dans la Cipressa.

79 km 

Le peloton est très très étiré sur le bord de mer. heureusement qu'il n'y a pas trop de vent, sinon il y aurait de grosse cassure !!

80 km

Le peloton a ralenti un petit peu le rythme derrière les échappés. Et les onze hommes de tête ont repris un peu d'avance. 5'00'' d'écart !

83 km

L'HOMME A SUIVRE (10/10). C'est le Français en forme. Vainqueur en solitaire à Nice d'une étape magnifique il y a une semaine, Tony Gallopin fait partie des puncheurs les plus à même de s'imposer sur Milan-SanRemo, avec sa bonne pointe de vitesse. Mais, pour s'imposer, le Français devra se trouver dans un petit groupe. Et, pour ça, il faudra qu'il se défasse de son propre équipier au sein de la Lotto-Soudal, André Greipel, sérieux candidat en cas de sprint massif. Quelle tactique dans l'équipe belge ? Tout dépendra de ça...

Tony Gallopin (Lotto) sur Paris - Nice
85 km

L'HOMME A SUIVRE (9/10). On ne l'a pas trop vu sur Paris-Nice (11e du général) malgré un bon prologue (7e) et un très belle étape de Nice (8e) et a déçu sur l'Het Nieuwsblad (28e). Mais Sylvain Chavanel (IAM) connaît bien Milan-SanRemo, surtout depuis sa 4e place sur la Primavera en 2013 où il est passé tout près du succès, n'étant rattrapé qu'en abs de la descente du Poggio. Le Français devrait une nouvelle fois tenté d'attaquer dans le final, d'autant que l'équipe suisse n'a aucun grand sprinteur, même si Haussler endossera ce rôle là.

Sylvain Chavanel (IAM) lors de la 5e étape de Paris-Nice 2014
88 km

L'HOMME A SUIVRE (8/10). Il a déjà gagné Milan-SanRemo. C'était en 2008 Depuis, il ne cesse de tourner autour d'une deuxième couronne et n'a même, à l'exception de 2009 et 2010, plus quitté le podium de la Primavera avec une deuxième place en 2011, 2012 et 2014 et une troisième place en 2013. de quoi en faire l'un des grands favoris, que Milan-SanRemo se joue entre puncheurs ou entre sprinteurs. N'a t-il pas fait 2e l'an passé lors d'un sprint massif ? Mais il serait étonnant de ne pas voir le Suisse tenter sa chance de loin.

Fabian Cancellara, 2014
90 km

Toujours 4'41'' de retard pour le peloton sur les onze hommes de tête.

93 km

L'HOMME A SUIVRE (7/10). C'est son premier Milan-SanRemo et sa première grande classique avec la Cofidis. En difficulté pour gagner depuis le début de l'année, le Vosgien ne compte même que deux petits podium en 2015 (2e de la 1re étape sur Paris-Nice et 3e de la dernière étape à Doha). Pas en confiance ? Peut-être mais le parcours de ce Milan-SanRemo 2015 correspond parfaitement aux qualités du Français, très bon sprinteur bien sûr mais aussi assez bon grimpeur sur de courtes ascensions. Ce que sont les différents Capi.

Nacer Bouhanni
95 km 

On ne sait pas trop les conditions climatiques sur la Cipressa ou le Poggio mais il pleut toujours sur le bord de mer où se trouve actuellement le peloton...

98 km

L'HOMME A SUIVRE (6/10). C'est la version opposé de Vincenzo Nibali. Voilà neuf ans qu'Alejandro valverde n'a plus couru Milan-SanRemo. A l'époque, le puncheur espagnol avait terminé à une prometteuse 28e place. Sans que depuis, il n'est plus revenu. De quoi évidemment l'enlever de la liste des grands favoris de l'épreuve. Mais attention. Cette année, Alejandro Valverde est en forme (victoire du Trofea de Tramuntana, 3e des Strade Bianche, 2e du tour de Dubaî) et il n'a rien à perdre. De plus, la pression du résultat n'est pas là pour lui, la Movistar pouvant compter également sur un grand sprinteur Juan José Lobato, sérieux outsider après sa 4e place en 2014. Vu son palmarès et ses qualités, c'est quelqu'un dont il faudra se méfier.

Alejandro Valverde (Movistar) remporte la Flèche wallonne 2014
99 km

L'HOMME A SUIVRE (5/10). Vainqueur à Montecassino sur le dernier Giro où il a porté le maillot rose de leader, Michael Matthews (Orica-GreenEdge) aime bien l'Italie. Impressionnant sur Paris-Nice pour sa course de reprise (8e du prologue, vainqueur à Contres, lâché à 5km du sommet seulement de l'étape de montagne, très longtemps avec les meilleurs sur l'étape de Nice), l'Australien fait partie des grands favoris du jour de par son profil très passe-partout. Un peu comme Peter Sagan.

Michael matthews 2014
100 km 

Plus que cent kilomètres à parcourir ! On entre tout doucement dans le final de ce Milan-SanRemo.

107 km

A priori, il ne pleuvrait pas trop dans le final de ce 106e Milan-SanRemo. Bonne nouvelle pour les coureurs...

111 km

L'HOMME A SUIVRE (4/10). C'est l'éternel second. A 29 ans, Greg Van Avermaet (BMC) n'en peut plus d'accumuler les podiums sur les grandes classiques sans jamais parvenir à s'imposer. Depuis 2011, le Belge a terminé 7e de Liège-Bastogne-Liége, 9e de Milan-SanRemo, 2e du Tour des Flandres; 4e de Paris-Roubaix, 2e à Québec, 4e à Montréal, 5e des Mondiaux, 8e de la Clasica San Sebastian.... Toujours présent, jamais vainqueur. Mais cette année semble être la bonne pour Van Avermaet, impressionnant vainqueur devant Cancellara et Sagan sur Tirreno-Adriatico d'une étape difficile

Etape 9 : Cancellara devance Van Avermaet pour la 2e place à Mulhouse, Tour de France 2014
117 km

L'HOMME A SUIVRE (3/10). Peter Sagan veut la gagner, cette Primavera. Sur un parcours plus simple que les saisons passées, le Slovaque de la Tinkoff-Saxo ne peut pas vraiment compter sur sa vitesse pour s'impose dans un sprint massif. Il devra sans doute bouger dans le Poggio, à l'image de ce qu'il a fait à chaque fois ces dernières années.

2013 Milan Sanremo Peter Sagan
119 km 

Deux autres équipes viennent prêter main-forte aux Katusha et aux Trek. Ce sont les coéquipiers de Peter Sagan (Tinkoff-Saxo) et, plus étonnant, les Lampre. Pourtant, l'équipe italienne n'a aucun favori en son sein. Bien que Cimolai soit un outsider sérieux en cas de sprint et Rui Costa et Pozzato de probables animateurs...

124 km

Les échappées continuent leur bonhomme de chemin à une belle vitesse. 42km/h de moyenne depuis le départ, il y a désormais plus de quatre heures.

128 km

Il ne fait certainement pas partie des favoris mais Arnaud Démare (FDJ) est un sérieux outsider pour la victoire finale en cas d'arrivée groupée. Le champion de France était en tout cas d'humeur joviale ce matin au départ.

130 km

LE PALMARES. Sur les vingt dernières années, seize coureurs différents ont levé les bras à l'arrivée de Milan-SanRemo dont 2015 est la 106e édition. Un Français, six Italiens, deux Allemands, un Espagnol, un Belge, un Suisse, un Britannique, deux Australien et un Norvégien. Oscar Freire s'y est imposé à trois reprises (2004, 2007, 2010), Erik Zabel à quatre reprises (1997, 1998, 2000, 2001) et Laurent Jalabert, dernier Français vainqueur de la Primavera, a gagné en 1995. Les quatre derniers vainqueurs : Goss (2011), Gerrans (2012), Ciolek (2013) et Kristoff (2014). Et seul ce dernier a gagné un sprint massif...

133 km

Il pleut vraiment des trombes d'eau sur Milan-SanRemo... Tous les coureurs sont en survêtement, pour se protéger du froid.

135 km

Les équipes Trek-Factory et Katusha - pour leur leader Fabian Cancellara et Alexander kristoff - continuent de réduire l'écart avec l'échappée matinale. Les onze hommes de tête ne comptent plus que 4'45'' d'avance. Ils n'iront bien sûr pas au bout mais ne seront peut-être même plus en tête au moment d'aborder les Capi.

138 km

HOMME A SUIVRE (2/10). Tous les ans, il est un des grands animateurs de l'épreuve. Avec ses sept participations à la Primavera, Vincenzo Nibali est un habitué de la classique italienne. Souvent à l'attaque dans le Poggio ou la Cipressa, le "Squale" n'a cependant fait mouche. 8e en 2011 et 3e en 2012, le vainqueur du Tour de France 2014 a vu ses chances réduites par la suppression de La Manie. Mais il reste un éternel attaquant et on risque de le voir attaquer en fin de course. Surtout que son équipe, Astana, n'a pas vraiment de chances en cas d'arrivée groupée, Andrea Guardini n'étant pas l'assurance d'un top 10 et encore moins d'un podium.

Vincenzo Nibali lors du Tour d'Espagne 2013
144 km

HOMME A SUIVRE (1/10). Vainqueur l'an passé au sprint d'un Milan-SanRemo disputé dans des conditions très compliquées (froid et pluie, comme cette année), Alexander Kristoff (Katusha) tente en 2015 de réussuir la passe de deux. Un exploit que personne n'a plus réussi depuis l'Allemand Erik Zabel en 2000-2001 ! Mais le Norvégien semble en mesure de répéter sa performance de 2014 en cas d'arrivée groupée, lui qui s'est déjà imposé à cinq reprises cette année (3 étapes du Tour du Qatar, une à Oman et une à Paris-Nice).

Alexander Kristoff (Katusha) vainqueur de l'édition 2014 de Milan - San Remo
150 km

Les hommes de tête viennent de passer au sommet du Turchino. On est donc plus ou moins à mi-course (143km de parcouru).

152 km

Le groupe de 11 n'a plus que 5' d'avance sur le peloton. Trek et Katusha laissent très peu de marge aux échappés...

157 km

LES 10 COUREURS A SUIVRE. Vu le parcours de Milan-SanRemo et le plateau de coureurs présents, difficile de sortir un "favori" tant le scénario de course est imprévisible. Mais nous vous avons choisi dix coureurs qu'il faudra suivre aujourd'hui et qui auront, à n'en pas douter, un rôle à jouer sur le vainqueur. Parmi eux, on retrouve des sprinteurs comme Alexander Kristoff (Katusha, vainqueur sortant), Peter Sagan (Tinkoff-Saxo), Michael Matthews (Orica-GreenEdge) ou Nacer Bouhanni (Cofidis) mais aussi des puncheurs comme Vincenzo Nibali (Astana), Greg Van Avermaet (BMC), Alejandro Valverde (Movistar), Fabian Cancellara (Trek-Factory), Sylvain Chavanel (IAM) et Tony Gallopin (Lotto-Soudal).

160 km

Le peloton continue de se rapprocher. Les onze hommes de tête comptent désormais 6'20'' d'avance sur les 188 autres coureurs.

167 km

"LA VIA ROMA NE CHANGE RIEN". Deuxième de Milan-San Remo en 2013, 4e en 2012, Peter Sagan est toujours dans le coup pour la gagne sur la Primavera. Malheureusement pour le coureur de la Tinkoff-Saxo, il n'a jamais réussi à s'imposer. Pour l'instant. Alors que le changement dans le final et l'arrivée placée sur la Via Roma redonnent espoir aux sprinteurs, le Slovaque estime que cela ne devrait pas vraiment changer le scénario. "La Via Roma ne va rien changer, a déclaré Sagan. Bien sûr, on aura la réponse en course, pas avant. Mais la course est plus courte d'un kilomètre en raison du final sur la Via Roma et surtout, le plat après la descente du Poggio est plus court d'un kilomètre. Du coup, comme souvent, je pense que ça devrait se jouer dans le Poggio."

2013 Milan Sanremo Peter Sagan
171 km

Les onze hommes de tête commencent actuellement l'ascension du Turchino, première difficulté du jour. Officiellement, elle dure vingt-cinq kilomètres mais seuls les quatorze derniers ont réellement des pourcentages. Et encore...

182 km

"PAS A 100%". Vainqueur déjà à cinq reprises cette saison (deux au tour du San Luis, une au tour de Dubai plus la Classica d'Almeria et Kuurne-Bruxelles-Kuurne), Mark Cavendish fait partie des sprinteurs à suivre ce dimanche, surtout dans l'optique d'un sprint massif. Le Britannique a déjà gagné la Primavera, en 2009, mais avoue "ne pas être au top". "Je me sens mieux, j'ai récupéré de mon virus, a déclaré le champion du monde 2011. Mais je ne suis ni encore à 100%, ni un favori de la couse".

Mark Cavendish holte sich den Sieg
191 km

L'écart continue de descendre un petit peu entre les échappés et le peloton. Plus que 6'45'' d'avance pour les onze de hommes de tête qui viennent de passer la barre des 100 kilomètres.

 

LE PARCOURS. On le connaît. Il n'a que peu changé par rapport à ces dernières années. La seule modification du parcours consiste en la suppression de la Manie, plus grosse difficulté pour les sprinteurs de ce Milan-SanRemo (plus de 6% de moyenne). La différence devrait donc se faire dans les Capi, bien au-delà du Turchino (14km à 4%, km 143). La succession du Capo Mele (km 241), Capo Cervo (km 246), Capo Berta (km 254.5) servira d'avant-goût des deux ascensions mythiques de Milan-SanRemo : la Cipressa (6km à 4%, km 271) et le Poggio (4km à 3,7%, km 287,5).

Parcours Milan-SanRemo 2015
 

Comme on pouvait s'y attendre, il pleut des trombes d'eau sur le parcours de Milan-SanRemo... Et selon les prévisions, ça ne devrait pas s'arrêter.

205 km

Les onze hommes de tête comptent actuellement 7'20'' d'avance sur un peloton mené par les équipes Katusha (pour Kristoff) et Trek-Factory (pour Cancellara).

 

199 COUREURS AU DEPART. Un coureur n'a pas pris le départ ce matin. Il s'agit du Néerlandais de 29 ans Martijn Verschoor (Novo Nordisk). Il n'y a donc que 199 partants pour ce Milan-San Remo 2015.

208 km

ONZE HOMMES A L'AVANT. Un groupe de onze coureurs s'est très vite extirpé du peloton, au km 13. Pas d'outsiders, ni même de coureurs à priori capables d'aller au bout dans cette échappée mais des animateurs habituels des courses auquelles ils participent. Un Français a réussi à prendre le coup, Julien Bérard (AG2R La Mondiale). Il est accompagné de Jan Barta (Bora-Argon 18), Sebastian Molano (Colombia), Maarten Tjallingii (LottoNL-Jumbo) Andrea Peron (Novo Nordisk), Stefano Pirazzi (CSF Bardiani), Adrian Kurek (CCC Sprandi Polkowice), Matteo Bono (Lampre-Merida), Serge Pauwels (MTN-Qhubeka), Tiziano Dall'Antonia et Marco Frapporti (Androni Giocattoli).

Pirazzi Bardiani Giro d'Italia 2014
 

Bonjour à tous et bienvenue sur notre site pour suivre EN DIRECT la première classique World Tour de la saison, Milan-SanRemo.

0 commentaire