Que rêver de plus ? S'offrir un quadruple vainqueur du Tour de France quand on vient d'intégrer le World Tour n'est pas donné à toutes les équipes ! La formation Israel Start-Up Nation (ISN) a réussi ce joli coup. Alors forcément, Sylvan Adams, le propriétaire de l'équipe, est sur un nuage. "Nous ne pouvions rêver que Chris Froome soit disponible, même s'il était en fin de contrat. C'est une question d'opportunité", se félicite sur le site de référence Cycling News le milliardaire, passionné de cyclisme.

Comment a-t-il réussi à convaincre une des stars du peloton pour signer ce coup de maître et provoquer un petit séisme sur la planète de la petite reine ? "Je lui ai expliqué que ISN était vraiment comme une famille et que chacun prend soin de l'autre, révèle l'homme d'affaires israélo-canadien. Ce n'est pas une équipe conventionnelle. Personne ne fait de l'argent avec ce projet. C'est un projet philanthropique. Et il a aimé ce qu'il a entendu."

Tour de France
Van Aert : "Je veux plus de liberté sur le Tour l'an prochain"
IL Y A 19 HEURES
Il se sent très à l'aise avec ses capacités

Après 10 années fastes chez Sky, devenue Ineos en 2019, "Froomey" se lance un dernier défi à 35 ans. Mais des questions restent en suspens : combien de temps encore va-t-il continuer ? Et à quel rythme va-t-il courir, alors qu'il reste des incertitudes entourant sa capacité à retrouver son meilleur niveau après sa grave blessure suite à sa chute en juin 2019 ? Mais visiblement, le natif de Nairobi a rassuré ses futurs patrons : il n'a pas l'intention de raccrocher son vélo tout de suite. Et en a encore sous la pédale.

"C'est marqué dans notre communiqué de presse que Chris va rester jusqu'à la fin de sa carrière, enchaîne Sylvan Adams. Donc nous avons discuté pour savoir combien de temps il se sentait de participer à des courses. Et il se sent très à l'aise avec ses capacités pour continuer alors nous sommes parvenus à un accord." Et d'après le philanthrope, le champion britannique compte bien poursuivre "encore de nombre années". Voilà qui promet.

Alors que Froome doit aller au bout de son contrat avec Ineos avec qui il espère encore "remporter un cinquième Tour de France", Israel Start-Up Nation (ISN) attend maintenant le début d'année prochaine avec une impatience non dissimulée. Avec modestie. Mais pas sans ambition. "Nous sommes très à l'aise pour dire qu'il nous manque quelques pièces du puzzle", reconnait Adams. "Mais nous sommes sur le point d'être prêts à courir avec Chris comme leader". Et c'est un déjà un doux rêve qui se réalise.

Cyclisme
L'appétit vient en mangeant : Tao Geoghegan Hart vise les grands tours "pour dix ans"
27/11/2020 À 10:22
Cyclisme
Vichot met un terme à sa carrière et part "l'esprit léger"
26/11/2020 À 18:02