AFP

Paris-Nice, 4e étape : Slagter en costaud, Thomas en jaune

Slagter en costaud, Thomas en jaune

Le 12/03/2014 à 15:57Mis à jour Le 12/03/2014 à 18:53

Echappé dans la dernière difficulté, en compagnie du vainqueur du jour Tom Slagter (Garmin), le leader de l'équipe Sky Geraint Thomas s'est emparé pour trois petites secondes du maillot jaune de leader lors de la 4e étape.

La sélection a été opérée. La terrible côte du Mont Brouilli, classé en deuxième catégorie et comportant des pourcentages flirtant avec les 25%, a permis de dynamiter un Paris-Nice dévolu jusqu’ici aux sprinters. En costaud, Geraint Thomas et Tom Slagter se sont envolés dans la dernière partie de l’ascension pour creuser l’écart et remporter une victoire chacun. Le Néerlandais s’est adjugé l’étape au sprint tandis que le Gallois s’est emparé du maillot jaune de leader pour trois petites secondes au détriment du valeureux John Degenkolb.

Quatre fuyards (Agnoli, Didier, Quémeneur, Je. Herrada) ont animé l’étape, lancée dès le premier quart d'heure. L’échappée a été reprise à 18 kilomètres, au pied de l'ascension du Mont Brouilly. Les favoris ont pu en découdre, Betancur a été le premier à essayer mais c’est Slagter qui fut le plus incisif. Geraint Thomas qui avait fait travailler ses équipiers pour revenir sur les échappées a pris ses responsabilités pour rejoindre le Néerlandais et rouler en vue de l’arrivée. Trop court, il a concédé la victoire d’étape à son partenaire au sprint mais assure l’essentiel en s’emparant du maillot jaune. John Degenkolb est destitué de sa tunique dorée pour seulement trois secondes malgré une belle résistance dans la dernière ascension. L’Allemand se console en conservant le maillot vert et le maillot blanc. Dans le quatuor de tête, Valerio Agnoli a engrangé des points et s’empare du maillot blanc à pois rouge synonyme de meilleur grimpeur.

0
0