AFP

Paris-Nice - 7e étape: Slagter s'impose, Betancur consolide, Thomas perd tout

Débarrassé de Thomas, Betancur est plus que jamais proche du sacre

Le 15/03/2014 à 16:53Mis à jour Le 15/03/2014 à 19:28

Carlos Betancur a profité de la chute de Geraint Thomas pour consolider son maillot jaune à l'issue de la 7e étape de Paris-Nice, enlevée par Tom-Jelte Slagter.

Tom-Jelte Slagter (Garmin-Sharp) quittera Paris-Nice avec de beaux succès et de sacrés regrets. En dominant au sprint Rui Costa (Lampre) et Carlos Betancur (AG2R), le jeune puncheur néerlandais a remporté à Biot sa deuxième étape de la semaine. Deux bouquets en trois jours, en dominant le champion du monde et le leader de la course au soleil : le contrat est largement rempli pour Slagter. Mais il regrettera longtemps l’incident mécanique dans le final de la veille qui l’a écarté d’une course au général dont Geraint Thomas (Sky) est exclu après une chute à cinq kilomètres de Biot.

Chavanel perd les pois

Au terme d’une étape très nerveuse, tout était prêt pour une explication entre les leaders de ce Paris - Nice et notamment le Gallois, qui pouvait reprendre le jaune en cas de victoire. Ses espoirs de victoire finale (et ceux de triplé pour la Sky, après Wiggins en 2012 et Porte en 2013) se sont envolés dans un des nombreux virages du final tortueux autour de Biot. Thomas a peiné à se relever et a lâché plus de sept minutes. Il laisse la deuxième place du général à Rui Costa qui, au jeu des bonifications, revient à 14 secondes de Betancur. Les autres, Zdenek Stybar (OPQS) en tête, sont à plus de 25 secondes, écart a priori rédhibitoire pour aller chercher le jaune.

Mise sous pression toute la journée durant, l’équipe AG2R a montré qu’elle était suffisamment solide pour protéger son leader. Avant de faire face à d’incessantes attaques dans le final, elle a parfaitement contenu l’échappée du jour, qui a permis à Brice Feillu d’être un temps leader virtuel de l’épreuve et à Pim Ligthart (Lotto - Belisol) de prendre le maillot à pois. Distancé au classement de la montagne, Sylvain Chavanel a tenté de se venger, multipliant les offensives dans les 45 derniers kilomètres en circuit autour de Biot. Jan Bakelants et Vincenzo Nibali ont également tenté leur chance, en vain. Cette fois, rien n’est venu se heurter à l’ascension de Slagter.

0
0