Ça devient une (très) bonne habitude : comme en 2013, Nacer Bouhanni (FDJ.fr) a remporté au sprint la première étape de Paris - Nice et empoché le maillot jaune par la même occasion. Le Français a joué des coudes pour dominer au sprint John Degenkolb (Giant Shimano) et Gianni Meersman (OPQS). Après avoir pris des bonifications en cours d'étape, le Belge échoue à une petite seconde de Bouhanni au général. Le leader de la Course au soleil craignait pourtant de ne pas pouvoir disputer ses chances dans le final, touché au genou après une chute à la mi-course.
Voir le tweet de Paris-Nice
Pour Bouhanni, ça a finalement tenu, malgré une plaie qui l'a mené plusieurs fois à la voiture médicale. Tejay van Garderen (BMC) a lui abandonné, malade. D'autres ont rallié l'arrivée sans pépins physiques mais avec des ambitions ébréchées par les cassures dans une fin de course très nerveuse. Une chute collective à une vingtaine de kilomètres de l'arrivée a morcelé un peloton qui ne s'est jamais complètement reconstitué. Parmi les perdants du jour : Romain Bardet (AG2R) ou Simon Gerrans (Orica-GreenEDGE) ont lâché 1'08". À Nacer Bouhanni d'éviter pareille mésaventure mardi. En 2013, une lourde chute l'avait vu abandonner dès le deuxième jour de course.
Paris - Nice
Abandon de Van Garderen
09/03/2014 À 13:13
Voir le tweet de Paris-Nice
Paris - Nice
Talentueux, mis en confiance et libérés du dopage, les jeunes Français tirent vers les sommets
08/03/2014 À 13:16
Paris - Nice
Les cinq clefs d'un Paris-Nice excitant
08/03/2014 À 07:36