Arnaud Démare a remis ça. Comme l'an passé, le coureur de Groupama-FDJ a conclu sa saison sur une bonne note en s'offrant la victoire sur Paris-Tours, ce dimanche. À l'issue d'une course très animée, le Picard a dominé les autres gros mollets du peloton à l'occasion d'un sprint parfaitement géré. Edward Theuns (Trek-Segafredo) et Sam Bennett (Bora-Hansgrohe) complètent le podium.
Le résultat reste donc le même, quelle que soit la manière. En 2021, Arnaud Démare était revenu en costaud avant de lancer son sprint de loin pour battre Franck Bonnamour (B&B Hotels) et Jasper Stuyven (Trek-Segafredo). Ce dimanche, le triple champion de France (2014, 2017, 2020) est resté bien au chaud dans le peloton, attendant le bon moment pour produire son effort et laissant à d'autres le soin d'assurer la poursuite et de rattraper les vaillants échappés.
Paris - Tours
Le sprint rageur de Démare, la der' heureuse de Gilbert : le résumé de Paris-Tours
09/10/2022 À 16:51

Démare : "S'il y en avait une à gagner, c'était bien celle-là"

Les deux derniers fuyards, Jonas Abrahamsen (Uno-X Pro) et Kim Heiduk (Ineos-Grenadiers) ont été repris à deux kilomètres de la ligne. Le vainqueur de la 116e édition de la "Classique des feuilles mortes" se trouvait ainsi au sein du peloton, qui comptait encore une quarantaine d'unités avant l'emballage final. C'est là que Démare, mis sur orbite par ses équipiers, est sorti de sa boîte pour régler ses rivaux lors d'un sprint massif.
S'il y avait une course à gagner, c'était celle-là !
"On a fait une course d'équipe formidable", s'est réjoui le vainqueur du jour après l'arrivée. "Je suis vraiment content, je n'ai fait que des deuxièmes places cette saison... S'il y avait une course à gagner, c'était celle-là !" Le Français exagère un peu, lui qui s'était imposé à six reprises depuis le début de l'année et avait fini le Tour d'Italie avec le maillot cyclamen sur le dos. Il pouvait cependant difficilement rêver mieux que cette victoire pour boucler la saison.

Gilbert : "Je ne voulais pas partir à la faute sur la dernière ligne droite de ma carrière"

Paris - Tours
Gilbert : "Je ne voulais pas partir à la faute sur la dernière ligne droite de ma carrière"
09/10/2022 À 15:58
Paris - Tours
Démare : "S'il y en avait une à gagner, c'était bien celle-là"
09/10/2022 À 15:51