Getty Images

TOUR D'ANDALOUSIE - Pour la reprise de Froome, Boudat s'offre la plus belle victoire de sa carrière

Pour la reprise de Froome, Boudat s'offre la plus belle victoire de sa carrière

Le 14/02/2018 à 17:33Mis à jour Le 14/02/2018 à 18:40

TOUR D'ANDALOUSIE - Alors qu'il avait levé les bras, Sasha Modolo (EF Education First-Drapac) s'est fait devancer par Thomas Boudat (Direct Energie) sur la 1re étape, ce mercredi. Le Français, qui ouvre ainsi son compteur de la saison, s'empare du même coup de la tête du classement général.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

Le Tour d'Andalousie réussit toujours aussi bien aux Français. Après les succès de Pinot (3e du général en plus) et de Coquard l'année passée, c'est au tour de Thomas Boudat de lever les bras suyr la première étape de l'épreuve espagnole. Le sprinteur de la Direct Energie s'est montré le plus rapide au terme d'une arrivée décousue où Sasha Modolo (EF Education First-Drapac p/b Cannondale) a longtemps pensé s'imposer. Favori de l'étape, l'Italien avait parfaitement été lancé à 500m de la ligne mais il n'a su résister au retour sur sa gauche de Thomas Boudat, qu'il n'avait même pas vu.

Battu à deux reprises par Marc Sarreau sur l'Etoile de Bessèges, le Français s'offre évidemment la plus belle victoire de sa carrière, sa cinquième chez les professionnels. Nouveau sprinteur n°1 chez Direct Energie après le départ de Bryan Coquard, vainqueur la veille d'une étape du Tour d'Oman, Thomas Boudat lève les bras pour la première fois à ce niveau-là (HC). S'il n'a jamais fait fait mieux que 11e en World Tour (sur l'étape de Bergerac sur le dernier Tour de France), le natif de Langon a démontré ses qualités de sprinteurs pour s'imposer devant Sasha Modolo, pourtant vainqueur de deux étapes du Giro en 2015, et Clément Venturini (AG2R La Mondiale), excellent 3e.

Pour son retour à la compétition, la première fois depuis l'annonce de son contrôle anormal lors de la dernière Vuelta, Christopher Froome a passé une journée assez classique. Le profil (un col à mi-course et c'est à peu près tout) ne se prêtait clairement pas à une guerre entre favoris. Le leader de la Sky, favori de ce Tour d'Andalousie avec Mikel Landa (Movistar) et Jakob Fuglsang (Astana), devrait être plus en vue dès jeudi, avec l'arrivée au sommet de l'Alto de Allanadas (3km à 12,8%) avant le chrono décisif de dimanche dans les rues de Barbade.

0
0