Fabian Cancellara est en forme. A deux semaines de Milan-San Remo et quatre du Tour des Flandres, le Suisse de Trek-Segafredo a remporté, samedi à Sienne, les Strade Bianche pour la troisième fois de sa carrière, après 2008 et 2012, en prenant le meilleur dans les derniers mètres sur le vainqueur de l'an dernier, le Tchèque Zdenek Stybar (Etixx-Quick Step).
L'issue de la course est restée incertaine jusqu'aux derniers instants, la victoire se jouant entre Cancellara, Stybar, son équipier italien Gianluca Brambilla et le champion du monde slovaque Peter Sagan (Tinkoff-Saxo).
Strade Bianche
Des vélos à moteurs utilisés pendant la Strade Bianche et Coppi e Bartali ?
17/04/2016 À 14:46
Maintenant les organisateurs doivent donner mon nom à l'un des chemins
Rescapé d'une précédente échappée née sur les "sterrati", les fameux chemins en terre qui symbolisent cette course, Brambilla a attaqué deux fois dans le final, profitant du marquage entre Sagan et Cancellara et de la présence de Stybar dans le groupe.
L'Italien était encore devant à 200 mètres de l'arrivée, dans la très dure montée finale de la Via Santa Caterina de Sienne. Mais il a été repris par Cancellara, suivi de Stybar, Sagan étant encore un peu à court de préparation pour se mêler au sprint.
Et sur la Piazza del Campo, c'est le Suisse qui a été le plus costaud, Stybar devant se contenter de la deuxième place et Brambilla de la troisième. "Maintenant les organisateurs doivent donner mon nom à l'un des chemins", a lancé le Suisse, qui mettra un terme à sa carrière à la fin de la saison.
Cyclisme
Cap Nord atteint en 5 jours par -30° : le défi dingue réalisé par Arnaud Manzanini
IL Y A UN JOUR
Cyclisme
"Un timing pas bon" : Van Avermaet évoque le vaccin pour expliquer sa saison décevante
13/01/2022 À 12:42