Cyclisme
Strade Bianche

Cette fois, c'était la bonne pour Van Aert

Partager avec
Copier
Partager cet article

Wout van Aert remporte les Strade Bianche 2020

Crédit: Getty Images

ParJean-Baptiste Duluc
01/08/2020 à 16:40 | Mis à jour 01/08/2020 à 17:18

Après deux podiums sur les deux dernières éditions, le Belge Wout van Aert (Jumbo Visma) s'est offert une victoire de prestige en Italie en remportant les Strade Bianche. Le champion de Belgique du contre la montre s'est détaché d'un groupe de 5 coureurs à 12 kilomètres de l'arrivée dans le dernier secteur difficile. Davide Formolo (UEA Team) et Maximilian Schachmann (Bora) complètent le podium.

Cette fois, c’est la bonne. Après avoir pris la 3e place ces deux dernières années, Wout Van Aert est enfin monté sur la plus haute marche du podium des Strade Bianche. A l’occasion de la première course World Tour post-confinement, le Belge de la Jumbo-Visma s’est imposé tout en puissance, en sortant en solitaire dans le secteur du Tolfe, le dernier de la journée. Il devance à Sienne l’Italien Davide Formolo (UAE Team Emirates) et l’Allemand Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe) et remporte ainsi la première classique majeure de sa carrière. A l’attaque loin de l’arrivée, Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) a finalement très vite explosé.

  • Le film de la course
Strade Bianche

Chaleur, poussière et message d'espoir : les Strade Bianche relancent le World Tour

01/08/2020 À 07:37

Un prodige du cyclo-cross peut en cacher un autre. Alors que l’on attendait beaucoup de la première participation de Mathieu Van der Poel (Alpecin-Felix), finalement distancé loin de l’arrivée après une crevaison, c’est bien un autre cyclocrossman, Wout Van Aert, qui a fait la loi sur les routes toscanes. Mais le Belge n’a pas seulement été le plus fort, il a aussi été le plus malin en attendant le bon moment pour porter l’estocade.

Car, longtemps, Jakob Fuglsang semblait parti pour se venger de sa défaite dans le dernier kilomètre l’an dernier. Deuxième derrière Alaphilippe en 2019, le Danois d’Astana a été le premier à se mettre en évidence à 53km de l’arrivée. Une accélération violente qui a très vite réduit les candidats à la victoire à une dizaine de coureurs. Et a perdu beaucoup de favoris annoncés.

Alaphilippe loin du compte

Le vainqueur de 2011 Philippe Gilbert (Lotto-Soudal), Mathieu Van der Poel (Alpecin-Felix), Olivier Naesen (AG2R La Mondiale), Dylan Teuns (Bahrain-Merida), Peter Sagan (Bora-Hansgrophe) distancés, Tiesj Benoot (Sunweb) abattu par les crevaisons et contraint à l’abandon... Mais la plus grosse surprise est venue des Deceuninck-Quick Step, incapables de placer un coureur à l’avant. Zdenek Stybar a fini par limiter la casse (6e) mais Julian Alaphilippe n’a lui jamais été dans le coup. Malgré une tentative lointaine, le Français et tenant du titre a explosé dès que Fuglsang a haussé le rythme dans le secteur du Monte Sainte-Marie. Peu à peu, le groupe de tête s’est réduit à six coureurs et, au moment d’aborder l’ultime secteur, celui du Tolfe, ils n’étaient plus que cinq à espérer jouer la gagne : Alberto Bettiol (EF Education First), Davide Formolo, Maximilian Schachmann, Jakob Fuglsang et Wout Van Aert.

Wout van Aert

Crédit: Getty Images

Ayant sans doute en mémoire ses deux dernières ascensions vers la Plaza del Campo de Sienne lors des éditions précédentes des Strade Bianche, le Belge de la Jumbo-Visma n’a pas attendu le final pour placer une attaque puissante. Déclenchée à 12,5km de l’arrivée, celle-ci a tout de suite condamné Fuglsang. Un temps le seul à pouvoir réagir, Alberto Bettiol n’a pas tenu l’allure et le plus gros danger est finalement venu du duo Formolo-Schachamnn, qui se sont isolés en poursuite à 7km de l’arrivée.

Mais l’écart est vite monté au-delà des vingt secondes et, cette fois, Van Aert n’a pas souffert dans la montée finale pour s’offrir la première grande classique de sa carrière. 2020 est décidément une année particulière mais les Strade Bianche n’ont pas changé : une course haletante et un vainqueur de prestige.

Strade Bianche

Comment préparer une saison unique en son genre ? "Fin juillet, les dés sont jetés"

30/07/2020 À 21:21
Strade Bianche

Crise du coronavirus : les Strade Bianche sont annulées

05/03/2020 À 11:38
Dans le même sujet
CyclismeStrade Bianche
Partager avec
Copier
Partager cet article