C'est d'ores et déjà une des images de la saison 2022. Alors que le peloton principal traversait le cinquième secteur de terre de cette édition 2022 des Strade Bianche, à Lucignano d'Asso, Julian Alaphilippe et un grand nombre de coureurs ont été victimes d'une chute collective effrayante après un énorme coup de vent.
Restera surtout cette image du "soleil" effectué par le champion du monde sur route, décanillé sèchement par le vélo d'un coureur de la formation Alpecin-Fenix, puis obligé de plonger par réflexe pour éviter les autres victimes. Du rarement vu dans le cyclisme. Le ralenti de cet accident ne fait pas de place au doute : oui Alaphilippe a évité le pire. Le Français a annoncé souffrir du dos après l'arrivée, sans en dire plus, notamment concernant sa présence à Tirreno-Adriatico qui débute dès lundi.
Tour de France
Alaphilippe au départ du Tour ? "Je pense que la décision sera prise lundi"
HIER À 16:28
Comme les images peuvent en témoigner, Alaphilippe n'a pas compris ce qu'il s'est exactement passé sur ce chemin de terre, à 80 kilomètres du terme. "Le vent soufflait fort, tout à coup, les autres coureurs sont tombés autours de moi. Je suis tombé à mon tour. J'ai mal au dos", a-t-il précisé au quotidien belge Het Nieuwsblad.

La démonstration de Pogacar, le "soleil" d'Alaphilippe : les Strade Bianche ont offert un joli show

Il y avait Pogacar et les autres selon Alaphilippe

Le Français de la formation Quick-Step Alpha Vinyl n'a pas pu mener à bien sa mission victoire sur la classique italienne, une course qu'il adore, en témoigne son succès en 2019 et sa 2e place l'année dernière. S'il a réussi à revenir dans le peloton après sa gamelle, grâce au travail exceptionnel du Danois Mikkel Honoré, il n'a pas pu empêcher Tadej Pogacar d'aller chercher une victoire de prestige. Auteur d'une attaque dont il a le secret à 50 kilomètres du but, le Slovène a fait une Tom Boonen Paris-Roubaix 2012 pour aller chercher la gagne à Sienne avec panache.
Amoindri physiquement, Alaphilippe a été battu sur ce coup, puis il a lâché prise à 22 kilomètres du terme, laissant le flambeau à son coéquipier Kasper Asgreen, finalement 3e. "Loulou" a d'ailleurs travaillé pour le Danois qu'il savait en capacité d'aller chercher une belle place d'honneur. Après sa frayeur majuscule l'essentiel est forcément ailleurs pour Alaphilippe qui n'a eu aucun regrets après la course, qu'il a terminé en mode relâche, à la 58e place.
"C’est bien pour l’équipe d’avoir quelqu’un sur le podium. Nous sommes satisfaits", a ajouté Alaphilippe. Il n’y avait probablement pas grand-chose à faire de plus aujourd’hui. Surtout quand on regarde Pogacar, il était vraiment en grande forme."
https://i.eurosport.com/2022/03/05/3331846.jpg
Championnats de France
Sénéchal a croqué Zingle et résisté à Turgis : sa victoire et sa joie en vidéo
HIER À 14:38
Championnats de France
Alaphilippe trépigne : "C'est bien beau de s'entraîner mais j'ai besoin de courir"
25/06/2022 À 15:58