Mauvaise nouvelle pour l'équipe de France olympique. Julian Alaphilippe ne disputera pas les Jeux Olympiques de Tokyo cet été. Le champion du monde en titre constituait la principale chance de médaille tricolore pour la course en ligne, sur un parcours idéal sur le papier pour le puncheur tricolore avec près de 5000 mètres de dénivelé positif. Mais on ne le verra donc pas sur ce tracé sélectif.
"Je vous informe après avoir longuement réfléchi, en accord avec le sélectionneur de l'équipe de France et mon équipe Deceuninck-Quick Step, ne pas être candidat à une sélection pour les prochains JO de Tokyo", a expliqué Alaphilippe dans un message publié ce vendredi sur son ses réseaux sociaux. "C’est une décision personnelle et mûrement réfléchie. Des objectifs de fin de saison ont été définis et dans ce sens des choix doivent être faits. Je serai très fier de porter le maillot de l’équipe de France pour les prochains championnats du monde", a-t-il ajouté.
Tokyo 2020
La FFC maintient son objectif de six médailles à Tokyo
IL Y A 15 HEURES

Papa en juin

Actuellement en stage en altitude dans la Sierra Nevada en Espagne, Julian Alaphilippe a entamé la préparation du prochain Tour de France, qui s'achèvera six jours avant la course en ligne des Jeux de Tokyo, prévue le 24 juillet. L'homme au maillot arc-en-ciel souhaitait initialement renoncer à la Grande Boucle, mais le manager de la formation Deceuninck-Quick Step, Patrick Lefévère, l'a convaincu de se présenter au grand départ de Brest le 26 juin.
Si Alaphilippe avait envisager de zapper ce Tour de France qui a contribué à sa gloire ces deux dernières années, c'était pour profiter d'un heureux évènement : la naissance de son premier enfant. Sa compagne, Marion Rousse, doit justement accoucher au mois de juin. S'il a dit oui au Tour de France, le triple vainqueur de la Flèche Wallonne dit donc non aux Jeux Olympiques afin de ne pas être trop éloigné de sa famille. A Rio, il y a quatre ans, Alaphilippe avait terminé au pied du podium (4e).
Un coup dur pour le sélectionneur Thomas Voeckler, d'autant que Thibaut Pinot, autre tête d'affiche française, est dans l'incertitude la plus totale après son forfait pour le Tour d'Italie. La France dispose de cinq places pour la course en ligne olympique. Romain Bardet, actuellement sur le Giro, et le grimpeur de l'équipe Cofidis Guillaume Martin pourraient être les principaux leaders du groupe bleu au pied du Mont Fuji.

Thomas Voeckler

Crédit: Getty Images

Tokyo 2020
La nouvelle n'est toujours pas passée : Voeckler "déçu" par l'absence de Romain Bardet
IL Y A 16 HEURES
Tokyo 2020
Pauline Ferrand-Prévot : "Il y a quelque chose qui te fait sentir invincible aujourd’hui"
15/06/2021 À 23:01