Shanne Braspennincx est une miraculée : six ans après avoir été victime d'une crise cardiaque, la Néerlandaise est devenue jeudi à Tokyo championne olympique de keirin dans le vélodrome d'Izu. A 145 km au sud de Tokyo, elle était entourée sur le podium par la Néo-Zélandaise Ellesse Andrews, 2e, et par la Canadienne Lauriane Genest, 3e.
"J'ai pensé que ma carrière était terminée", a raconté la nouvelle championne olympique, en évoquant l'accident cardiaque qui l'a frappée en 2015, lors d'un camp d'entraînement aux Etats-Unis d'Amérique.
"Il m'a fallu attendre longtemps, six ou sept mois, pour savoir si je pourrais recourir au plus haut niveau. Et même là, ça a été dur de revenir à mon ancien niveau. Ça m'a pris quelques années pour revenir et retrouver confiance en mon corps, qui m'avait en quelque sorte lâchée, a-t-elle expliqué. Aujourd'hui je prends des médicaments mais je peux me donner à fond. Sinon je ne serais pas championne olympique".
Tokyo 2020
Pas de finale pour Helal
08/08/2021 À 02:43
Lorsqu'elle a été victime d'un malaise sur son vélo, son artère droite était déjà complètement obstruée, et son organisme avait naturellement opéré un mécanisme de pontage. "Mon corps avait fabriqué une dérivation, par de plus petits vaisseaux pour continuer à alimenter mon coeur", a-t-elle expliqué.
Tokyo 2020
Les Bleus perpétuent la tradition : du bronze pour la vitesse par équipes
03/08/2021 À 09:18
Tokyo 2020
Durand : "Les pistards peuvent sauver le bilan du cyclisme français aux JO"
02/08/2021 À 07:09