From Official Website

La Vuelta innove

La Vuelta innove
Par Eurosport

Le 16/12/2009 à 14:54Mis à jour

Pour son 75e anniversaire, le Tour d'Espagne fait peau neuve. L'édition 2010 démarrera à Séville par un contre-la-montre par équipes... nocturne, le 28 août prochain. Après 21 étapes et 40 cols au programme, la plupart en fin de deuxième semaine, le vainqueur se verra remettre un maillot... rouge.

Pour casser la routine, il faut sans cesse surprendre, changer, innover. A 75 ans, la Vuelta, dont ce sera la 65e édition en 2010, s'est donc offert un petit lifting. Histoire de plaire à Alberto Contador, présent lors de la présentation du parcours? Peut-être. Le double vainqueur du Tour de France n'a en tout cas pas fermé la porte à une participation, à condition d'être à "100%", ce qui lui sera difficile à tenir après la grande Boucle et "selon les résultats de son équipe sur les routes du Tour". En clair, le coureur d'Astana ne sera sans doute pas au départ de Séville s'il conserve son bien en juillet.

Avec ou sans lui et quel que soit le plateau, le Tour d'Espagne présentera un intérêt certain pour le public. Dès le premier jour, à Séville, il ne faudra pas manquer le contre-la-montre par équipe nocturne: 16,5 km dans les rues de la belle andalouse à partir de 21h. On voit déjà les photographes s'en donner à coeur joie devant l'Alcazar... Autre nouveauté, qui se répètera tous les jours, la remise d'un maillot... rouge, "la Roja", au leader du classement général. Exit donc le maillot de oro, successeur en 1999 du jaune, et avant lui du orange, du blanc et du rouge et blanc.

Après l'Andalousie, le parcours suivra le sens inverse des aiguilles d'une montre. Un passage rapide dans les Pyrénées à Andorre puis direction la côte nord pour les choses sérieuses avec les 14e, 15e (Lac de Covadonga) et 16e étape (3 cols de 1ère catégorie). On en saura plus à ce moment là, en fin de deuxième semaine. Dans la foulée, le contre-la-montre individuel de Penafiel (46 km, 20e étape) pourrait ne pas être décisif puisque la 20e étape, veille de l'arrivée à Madrid, proposera quatre cols dont deux de 1ère catégorie et un hors-catégorie. Après 3 352,6 km, on connaitra finalement le successeur d'Alejandro Valverde.

LE PARCOURS

1re étape (samedi 28 août): Séville - Séville (contre-la-montre par équipes de 16,5 km)
2e étape (dimanche 29): Alcala de Guadaira - Marbella (173 km)
3e étape (lundi 30): Marbella - Malaga (156 km)
4e étape (mardi 31): Malaga - Valdepenas de Jaen (177 km)
5e étape (mercredi 1er septembre): Guadix - Lorca (194 km)
6e étape (jeudi 2): Caravaca de la Cruz - Murcie (144 km)
7e étape (vendredi 3): Murcie - Orihuela (170 km)
8e étape (samedi 4): Villena - Xorret del Cati (188,8 km)
9e étape (dimanche 5): Calpe - Alcoy (187 km)

Journée de repos (lundi 6)
10e étape (mardi 7): Tarragone - Vilanova i la Geltru (173,7 km)
11e étape (mercredi 8): Vilanova i la Geltru - Andorre (Vallnord/secteur Pal, 208 km)
12e étape (jeudi 9): Andorre-la-Vieille - Lleida (175 km)
13e étape (vendredi 10): Rincon de Soto - Burgos (193,7 km)
14e étape (samedi 11): Burgos - Pena Cabarga (178,8 km)
15e étape (dimanche 12): Solares - Lagos de Covadonga (170 km)
16e étape (lundi 13): Gijon - Cotobello (179,3 km)

Journée de repos (mardi 14)
17e étape (mercredi 15): Penafiel - Penafiel (contre-la-montre individuel de 46 km)
18e étape (jeudi 16): Valladolid - Salamanque (153 km)
19e étape (vendredi 17): Piedrahita - Tolède (200 km)
20e étape (samedi 18): San Martin de Valdeiglesias - Bola del Mundo (168,8 km)
21e étape (dimanche 19): San Sebastian de los Reyes - Madrid (100 km)

0
0