Cyclisme
Tour d'Espagne

Valverde y est presque

Partager avec
Copier
Partager cet article
ParEurosport
19/09/2009 à 07:30

Alejandro Valverde a fait le plus dur sur la Vuelta. Le leader de l'équipe Caisse d'Epargne, deuxième de la dernière étape de montagne vendredi derrière Juan Jose Cobo (Fuji Servetto), possède désormais d'avance 1'26" sur son nouveau dauphin, Samuel Sanchez (Euskaltel).

Le plus difficile ne serait-il pas derrière lui ? A deux jours de l'arrivée à Madrid, Alejandro Valverde a fait un grand pas vers la victoire finale. Lors de la dernière étape de montagne au programme de cette 64e Vuelta, sur la lignée des précédentes, le Murcian n'aura finalement pas beaucoup tremblé pour contenir la concurrence. Deuxième à l'arrivée derrière son compatriote Juan José Cobo Acebo (Fuji-Servetto), Valverde s'est emparé de douze secondes de bonification. Sa tunique n'a jamais été aussi précieuse...

Leader du général depuis la 9e étape, à Xorret del Cati, la tête d'affiche de la Caisse d'Epargne, qui a glané quatre autres secondes lors de la seconde ascension de la Navacerrada, compte désormais 1'26" d'avance sur son nouveau dauphin, Samuel Sanchez (Euskaltel). Pointé à 32 secondes vendredi matin, Robert Gesink est le grand perdant de la journée. Sur la ligne, le grand Néerlandais a concédé 4 minutes et 42 secondes à l'homme fort de ce Tour d'Espagne. Le podium, qui devrait se jouer entre Sanchez, Basso (à 1'45" de Valverde) et Evans (à 1'59"), s'est définitivement envolé pour l'homme de la Rabobank.

Tour de France

Froome, partir pour regagner le Tour… mais où ?

15/05/2020 À 14:19

Le coup de bambou de Gesink

Après un premier avertissement dans la troisième difficulté du jour, le Puerto de La Morcuera, Gesink a été définitivement lâché dans la suivante, la seconde ascension de la Navacerrada. Victime d'une chute lors de la 17e étape, le désormais 6e du général (à 5'30") ne s'est visiblement pas remis de celle-ci. Alors qu'on pouvait s'attendre à une explication finale entre tous les favoris, la grande bataille n'a finalement pas eu lieu. Au sommet de la dernière difficulté du jour, trois hommes étaient en tête : Alejandro Valverde, Samuel Sanchez et Juan José Cobo. Derrière eux, tous les prétendants au podium final que sont Cadel Evans, Ivan Basso et Ezequiel Mosquera n'étaient pas loin.

Dans la descente vers La Granja de San Ildefonso, tout ce petit groupe auquel il faut rajouter Daniel Moreno (Caisse d'Epargne) et Paolo Tiralongo (Lampre), était finalement réuni. Parti en solitaire à 3km de l'arrivée, Juan José Cobo a résisté au retour du reste de l'échappée. "Les autres visaient la victoire finale mais moi je jouais la victoire d'étape", a commenté le vainqueur du jour. A la veille du contre-la-montre de Tolède (27,8km), Alejandro Valverde peut lui voir venir. Au soir de cette 19e étape, l'Espagnol n'a jamais été aussi proche d'une première victoire dans un grand Tour.

Tour d'Espagne

Valverde, encore et toujours au rendez-vous

14/09/2019 À 20:39
Cyclisme

Cataldo et Villella rejoignent Movistar

14/08/2019 À 12:43
Dans le même sujet
CyclismeTour d'EspagneMOVISTAR
Partager avec
Copier
Partager cet article