Getty Images

Rohan Dennis (BMC) vainqueur du chrono et premier leader

Dennis en spécialiste, Porte dans le dur

Le 25/08/2018 à 20:31Mis à jour Le 25/08/2018 à 22:02

TOUR D'ESPAGNE - Il était le grand favori, il n'a pas déçu. Rohan Dennis (BMC) a dominé le chrono inaugural autour de Malaga samedi. Vainqueur de cette 1re étape de la Vuelta 2018 au terme des huit kilomètres du tracé andalou, l'Australien a devancé Michał Kwiatkowski (Sky) pour endosser le premier maillot rouge de cette édition.

On attendait le champion d'Australie, il a répondu présent. Déjà premier leader de la Vuelta en 2017, Rohan Dennis a remis ça, samedi, en remportant la première étape du 73e Tour d'Espagne, un chrono tracé dans Malaga. Le rouleur de la BMC a devancé Michal Kwiatkowski (Sky, + 6'') et Victor Campenaerts (Lotto-Soudal, + 7'') pour se parer du maillot rouge pour la deuxième fois de sa carrière. Si les favoris se sont globalement neutralisés, Richie Porte (BMC) a confirmé son manque de forme annoncé (101e, + 51'').

Avec un chrono inaugural de 8km comportant une courte montée, on savait que la victoire d'étape avait de bonnes chances de se jouer entre Dennis, Castroviejo et Campenaerts. Mais si l'Espagnol a déçu (6e, + 21''), la Sky a pu compter sur deux autres cartes pour longtemps mener la danse. D'abord avec Dylvan Van Baarle (5e, + 20''), premier coureur à passer sous les 10' avant de céder son leadership à Nelson Oliveira (4e, + 17''). Mais le Portugais de la Movistar n'a jamais vraiment eu le temps de rêver à un premier succès hors championnat national depuis une étape de la Vuelta 2015. La faute à un Kwiatkowski supersonique.

Les perdants de juillet dans le dur

Impressionnant de force et fluidité, le Polonais a réalisé un chrono tonitruant en 9'46'' et semblait bien parti pour s'imposer, surtout lorsque le champion d'Europe de l'exercice Victor Campenaerts (Lotto-Soudal) est venu buter sur son temps (3e, + 7''). Mais Kwiatkowski a finalement vu ses espoirs s'envoler lorsque Rohan Dennis s'est élancé. De suite dans le rythme, jamais pris à défaut, le champion d'Australie, grand favori du jour, a écrasé l'exercice pour "voler" le maillot rouge au Polonais. Et sauver la journée des BMC.

Car, malgré la victoire de Dennis et le joli chrono d'ensemble de la formation américaine, la BMC a vu la forme incertaine de Richie Porte se confirmer. Solide rouleur habituellement, l'Australien n'a réalisé que le 101e temps (+ 51''), bien loin des meilleurs leaders qu'ont été Ion Izagirre (9e, + 22''), Wilco Keldermann (10e, + 22'') et Alejandro Valverde (16e, + 24''). Soixante-quatrième du chrono à 40'' de Dennis, Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) a signé un contre-la-montre moyen, dans les temps de Vincenzo Nibali (60e, + 40'') ou Rigoberto Uran (81e, + 45''). Rien de définitif dans la course au podium, surtout vu le programme restant.

0
0