Getty Images

Le numéro de Fuglsang, la bonne opération pour Roglic

Le numéro de Fuglsang, la bonne opération pour Roglic
Par Eurosport

Le 09/09/2019 à 17:41Mis à jour Le 09/09/2019 à 19:04

VUELTA - Parti en solitaire à quatre bornes de l’arrivée, Jakob Fuglsang (Astana) a remporté ce lundi la 16e étape. C’est sa première victoire sur le Tour d’Espagne, hors contre-la-montre par équipes. Chez les gros, après de nombreuses attaques, Miguel Angel Lopez a fait craquer Alejandro Valverde qui perd 23 secondes mais conserve cependant sa deuxième place. Primoz Roglic reste en rouge.

Jour après jour, Primoz Roglic (Jumbo-Visma) se rapproche de sa première victoire sur un Grand Tour. Distancé quelques instants par un Miguel Angel Lopez (Astana) retrouvé et un Tadej Pogacar (UAE-Emirates) toujours aussi impressionnant, le Slovène a encore augmenté son avance sur son plus proche poursuivant puisqu'Alejandro Valverde (Movistar) a craqué dans les ultimes kilomètres de l'ascension de la Cubilla.

Le champion du monde, qui a lâché 23 secondes, est désormais à près de trois minutes au général. Nairo Quintana (Movistar) a lui perdu plus de deux minutes et sa cinquième place. Déçu sur le Tour de France, Jakob Fuglsang (Astana) a de son côté décroché sa première victoire d'étape individuelle sur la Vuelta en étant le plus fort dans l'échappée du jour.

Vidéo - La revanche de Fuglsang, le réveil de Lopez : les temps forts de la 16e étape

08:06

Bouchard nouveau meilleur grimpeur

Plus proche d'un profil "Tour de France" que d'une journée sur la Vuelta, cette 16e étape entre Pravia et l'Alto de La Cubilla, a livré un scénario très Grande Boucle dans sa première heure. Puisque tout le monde voulait être dans la bonne échappée, personne n'y parvenait et il a fallu attendre 50 kilomètres parcourus à une moyenne très élevée pour voir un gros groupe se détacher. Parmi les hommes de tête, on retrouvait ainsi Jakob Fuglsang, le futur vainqueur, James Knox, le 17e du général (11e ce lundi soir), Tao Geoghegan Hart ou encore les deux premiers du classement de la montagne, Angel Madrazo et Geoffrey Bouchard.

La lutte entre les deux hommes animait d'ailleurs les deux premières ascensions du jour, le Puerto de San Lorenzo et l'Alto de la Cobertoria, tous les deux en première catégorie. Passant en tête à chaque fois devant son adversaire, Bouchard (Ag2r-La Mondiale) est le nouveau leader de ce classement ! Pour le reste et pour revoir du spectacle, il fallait attendre l'ultime montée de La Cubilla.

Valverde craque un peu, Quintana lâche beaucoup

Dans cette montée de 17 kilomètres très roulante, un quintette de costauds se faisait la malle : Luis Leon Sanchez, Jakob Fuglsang, Tao Geoghegan Hart, James Knox et Gianluca Brambilla. Le Danois, vainqueur de Liège-Bastogne-Liège cette saison, lâchait un à un ses adversaires pour cueillir ce qu'il était venu chercher sur la Vuelta : un succès d'étape. Son premier sur un Grand Tour.

A l'arrière, le groupe des favoris était tranquille jusqu'aux escarmouches d'un Miguel Angel Lopez enfin retrouvé. Le Colombien attaquait d'abord deux fois après que Nairo Quintana a lâché la roue des derniers membres du groupe des leaders. La troisième offensive de "Superman" condamnait le deuxième du classement général, Alejandro Valverde. Un temps distancé, Primoz Roglic revenait sur le Colombien et sur Tadej Pogacar, encore solide. Le trio s'entendait pour distancer le champion du monde qui lâchait 23 secondes au sommet. Au général, Roglic possède désormais 2'48'' d'avance sur Valverde, 3'42'' sur Pogacar et 3'59'' sur Lopez. A la cinquième place, on ne retrouve désormais plus Nairo Quintana qui a sombré (+2'34'' perdues) mais Rafal Majka. Il ne fait désormais plus partie de la lutte pour le podium.

0
0