Un triplé sur un grand tour : Roglic entre dans le club des 9

Dans la longue histoire des courses de trois semaines - le Tour existe depuis 1903, le Giro depuis 1909 et la Vuelta depuis 1935, 22 coureurs ont eu le bonheur de remporter trois grands tours. Avec Roglic, ce club ajoute une nouvelle nation puisque la Slovénie rejoint la Belgique, la France, l'Italie, l'Espagne, la Grande-Bretagne, la Suisse, les Etats-Unis et le Luxembourg. Si l'on réduit la liste des triples vainqueurs à ceux qui l'ont fait sur la même course, le nombre chute à 18.
Suivez la fin de l'US Open et une année de sport en vous abonnant à Eurosport
Tour d'Espagne
Rochas : "J’ai beaucoup aimé le panache d’INEOS"
13/09/2021 À 17:42
Mais plus intéressante encore est celle des hommes ayant réussi un triplé. Primoz Roglic est, depuis ce dimanche, le neuvième coureur à avoir réussi pareille performance. Alfredo Binda avait ouvert le bal (Giro 27, 28, 29) avant que Bobet (Tour 53, 54, 55), Anquetil (Tour 61, 62, 63, 64), Merckx (Giro 72, 73, 74 et Tour 69, 70, 71, 72), Indurain (Tour 91, 92, 93, 94, 95) Rominger (Vuelta 92, 93, 94), Heras (Vuelta 03, 04, 05), Froome (Tour 15, 16, 17) et donc Roglic (Vuelta 19, 20, 21) ne suivent. Une bien belle compagnie pour le coureur de Jumbo-Visma.

Cinq podiums en trois ans : Une régularité à toute épreuve

Voilà trois ans, et quatre saisons, que la carrière de Primoz Roglic a réellement pris une autre tournure. Déjà vainqueur de quelques belles courses avant (une étape du Tour, une du Giro entre autres), le Slovène décrochait, en 2017, son premier classement général World Tour (le Tour du Pays Basque) mais surtout son premier Top 5 en grand tour en 2018 (4e du Tour de France). Un premier superbe résultat qui en appelait d'autres.
Roglic III, roi d'Espagne
Depuis, Roglic est tout simplement le coureur le plus régulier sur les plus grandes courses à étapes du monde. Depuis 2019, Roglic est monté une fois sur le podium du Tour d'Italie (3e en 2019), une sur celui du Tour de France (2e en 2020) et donc trois fois sur celui de la Vuelta. Evidemment, personne ne fait aussi bien sur la même période mais même historiquement, ils ne sont pas si nombreux à avoir été si réguliers.
Seulement six coureurs, avant Roglic donc, avaient réussi cet enchaînement impressionnant. Les meilleurs dans le domaine, Merckx (de 72 à 74), Indurain (de 91 à 93) et Froome (de 16 à 18) sont montés sur six podiums sur ce court laps de temps alors que Anquetil (de 61 à 63), Raymond Poulidor (de 64 à 66) et Claudio Chiappucci (de 91 à 93) se sont "contentés" de cinq.

Un mois et 20 jours en tête : Roglic s'est (bien) habitué au maillot de leader

A l'occasion de cette Vuelta, Primoz Roglic a augmenté son total de jours passés en tête d'un grand tour. Le Slovène a atteint ce dimanche les 50. Un chiffre évidemment impressionnant eu égard à la courte durée de sa domination. Bien sûr, le triple vainqueur du Tour d'Espagne est loin, très loin du maître en la matière, Eddy Merckx. Le "Cannibale" et ses 182 jours en tête (sans compter les demi-étapes) sont intouchables.
Avec 50, Roglic regarde même Chris Froome et ses 82 jours en tête de grands tours de loin. Le Britannique est le meilleur dans le domaine à être encore en activité devant Vincenzo Nibali (60) qui sera dans le viseur de Roglic en 2022. Avec dix nouveaux maillots de leader, "Rogla" entrerait tout simplement dans le Top 10 historique, que ferment aujourd'hui l'Italien et Alberto Contador (60), en doublant Coppi (51), Rominger (53) et Binda (59). A noter que le Slovène est passé devant Bobet et Gimondi grâce à sa Vuelta 2021 et qu'il avait déjà mis des coureurs comme Fignon (38) et Zoetemelk (37) dans le rétroviseur avant celle-ci.

Primoz Roglic

Crédit: Getty Images

8/9 : Roglic gagne (presque) toujours une étape

Depuis 2016, Primoz Roglic a pris part à neuf grands tours. Le Slovène avait, dès cette année-là, ouvert son compteur de succès d'étapes en s'imposant sur le contre-la-montre en Toscane. Une victoire qui avait surpris à l'époque mais qui lançait surtout une série incroyable. De ce Tour d'Italie 2016 à la Vuelta 2020, le coureur de Jumbo-Visma a systématiquement levé les bras.

Roglic gobe Mas sur le chrono avant de remporter la Vuelta : son final magistral en vidéo

Parfois une fois (Giro 2019, Tour 2017, 2018 et 2020, Vuelta 2019), et d'autres plusieurs comme sur la Vuelta 2020 où il a triomphé à quatre reprises ou sur la dernière quand il a remporté les 1re, 11e 17e et 21e étapes. Pour faire simple, il n'y a que sur la dernière Grande Boucle que Primoz Roglic n'a pas remporté d'étape. Et pour cause, à terre après trois jours de course, il a vite vu sa forme s'envoler au point de ne pas prendre le départ de la 9e étape. Quand Roglic court trois semaines, il gagne. Au moins une fois.

Monsieur 100% sur la Vuelta

Primoz Roglic est venu sur le Tour d'Espagne à trois reprises ? Il les a remporté les trois. Le Slovène de la Jumbo-Visma y a disputé quatre contre-la-montres ? Il les a tous remporté. Quand il vient sur les routes espagnoles, Roglic agit en glouton. Il ne laisse rien à personne et on est presque surpris que Fabio Jakobsen (Deceuninck-Quick Step) ait réussi à le priver d'un troisième classement par points consécutif. En revanche, au général et sur les chronos, il a encore fait carton plein.

Roglic sur sa lancée tokyoïte : l’arrivée victorieuse du double tenant du titre

Déjà vainqueur à Pau en 2019 devant Patrick Bevin et au Mirador d'Ezaro l'an passé devant William Barta, le Slovène a cette fois dominé le chrono de Burgos dès 1er jour pour s'emparer du maillot rouge avant une 21e étape à Saint-Jacques-de-Compostelle symbolique du Roglic version Vuelta : victoire d'étape sur le chrono et victoire finale. Sur le Tour d'Espagne, ces deux choses sont systématiques lorsque le Slovène de la Jumbo-Visma est au départ.
Tour d'Espagne
La Vuelta s'élancera d'Utrecht aux Pays-Bas en 2022
13/09/2021 À 10:23
Tour d'Espagne
Molard: "Quand tu cours à côté de Roglic, tu sens qu'il est au-dessus"
06/09/2021 À 17:23