Getty Images

Improbable image : Lopez frappe un spectateur dans le final de la 20e étape

Improbable image : Lopez frappe un spectateur dans le final de la 20e étape
Par AFP

Le 01/06/2019 à 17:31Mis à jour Le 01/06/2019 à 18:33

TOUR D'ITALIE - Miguel Angel Lopez a craqué. Le Colombien de 25 ans a frappé un spectateur, semble-t-il impliqué dans une chute du coureur Astana, dans le final de la 20e étape, remportée par son coéquipier Pello Bilbao samedi. Lopez n'a pas été épargné par les incidents (problèmes mécaniques notamment) dans ce Giro. Troisième de l'épreuve l'an passé, il occupe le 6e rang à la veille de l'arrivée.

Le Colombien Miguel Angel Lopez, qui porte le maillot blanc de meilleur jeune dans le Giro, a frappé un spectateur qui l'aurait fait tomber dans le final de la 20e et avant-dernière étape, samedi, au Monte Avena. Sur les images de La Chaîne L'Equipe, Lopez (Astana), très en colère, s'en prend à deux reprises au spectateur qui est au sol. L'incident s'est produit sur les premières rampes du Monte Avena, à quelque 6 kilomètres de l'arrivée.

Lopez, déjà victime de plusieurs incidents mécaniques dans ce Giro, qu'il abordait avec ambition après sa troisième place de l'an dernier, est reparti de surcroît avec retard, le temps de disposer d'un vélo adéquat. A l'arrivée, le Colombien de 25 ans a franchi la ligne à la 18e place, à 1'49" du vainqueur du jour, son coéquipier Pello Bilbao. Au classement général, celui qui est surnommé "Superman" a gardé la même place, la sixième (+7'18"). Mais il a perdu un peu de temps sur ses suivants, notamment le Russe de l'équipe Ineos Pavel Sivakov (9e, +9'11"), lui aussi candidat au maillot blanc de meilleur jeune.

10" de pénalité pour Roglic

L'indiscipline des supporters, quitte à mettre en danger les coureurs, s'est manifestée aussi dans l'avant-dernière ascension, le Croce d'Aune. Un spectateur a poussé le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma), qui l'a laissé faire, durant de longs instants, une quinzaine de secondes. Après l'arrivée de l'étape, Roglic a écopé d'une pénalité de 10 secondes qui le laisse à la 4e place du classement général mais le repousse à 3'16" du maillot rose, l'Equatorien Richard Carapaz, et à 23" de Mikel Landa (3e), coéquipier de Carapaz chez Movistar, qui grimpe sur le podium à l'issue de ce 20e jour de course. Roglic et Landa se disputeront la place sur la boîte lors de la dernière étape, dimanche, un chrono vallonné de 17 km.

0
0