Getty Images

Landa : "Ce putain de Yates est un débile, il m'a jeté dans un rond-point !"

Landa : "Ce putain de Yates est un débile, il m'a jeté dans un rond-point !"
Par Eurosport

Le 14/05/2019 à 21:07Mis à jour Le 14/05/2019 à 23:13

GIRO - Tombé dans les derniers hectomètres de la quatrième étape, le leader de l'équipe Movistar, Mikel Landa, a perdu de précieuses secondes à l'arrivée, 44 précisément. Et le Basque en veut particulièrement à un homme : Simon Yates.

Tout semblait aller pour le mieux pour les favoris du Giro ce mardi quand une chute, à 6 kms de l'arrivée, a bouleversé le scénario de cette étape et qui sait, de ce Tour d'Italie. Alors que plusieurs groupes se sont créés, le leader de l'équipe Movistar, Mikel Landa a chuté au cœur d'un rond-point. L'oeuvre de Simon Yates selon le Basque, dépité. "Ce putain de Simon Yates est un débile qui roule comme un fou ! Il m'a jeté dans un rond-point", a déclaré l'intéressé au micro de AS à l'arrivée.

En raison de cette chute, Landa a franchi la ligne d'arrivée avec son cuissard déchiré et des erraflures à la hanche ainsi qu'au bras gauche. Dans l'affaire, le Basque a également perdu 44 secondes sur son coéquipier Richard Carapaz, vainqueur de l'étape du jour. Un retard qui entrave fortement ses plans dans ce Giro. "Maintenant, je suis presque à deux minutes de Roglic, a-t-il constaté. C'est une merde quand il se passe des choses qui ne dépendent pas de toi. Lors du contre-la-montre, c'était ma faute, mais ici, je suis tombé au sol à cause d'un autre. Ce n'est pas le début de Giro que je souhaitais", a poursuivi le grimpeur de la Movistar.

Landa s'excuse, Yates s'amuse

Quelques minutes après la publication de cette interview, Landa a tenu à s’excuser sur Twitter pour les mots employés, assurant que ses propos avaient été "sortis de leur contexte". Des excuses auxquelles Yates a tenu à répondre en détendant l’atmosphère, répondant à l’Espagnol qu’il comprenait "ce que c’est de répondre dans le feu de l’action", emojis riant aux larmes à l’appui. Le leader de la formation Mitchelton-Scott a précisé qu’un autre coureur lui était rentré dedans en premier lieu, provoquant ainsi la chute de Landa à son tour.

Les premières étapes de montagne, dont les deux hommes sont attendus parmi les principaux animateurs, s’annoncent encore un peu plus savoureuses.

0
0