Décidément, les organisateurs du Tour d'Italie se doivent d'être réactifs en cette fin de Giro. Alors que la course ne passera pas par la France, du fait des restrictions sanitaires, la 19e étape, qui devait partir vendredi de Morbegno pour se conclure à Asti, a globalement été réduite de moitié.

De nombreux coureurs ont en effet refusé de parcourir l'intégralité du parcours, dans des conditions atmosphériques compliquées (pluie, froid) et après dix-huit jours d'épreuve. Ils ont donc obtenu gain de cause auprès de l'organisation qui, après trois heures de discussions, a décrété une nouvelle ligne de départ à Abbiategrasso. Une décision ne faisant pas l'unanimité au sein du peloton, selon différentes sources. Les formations INEOS Grenadiers, Groupama-FDJ et Bora-Hansgrohe compteraient parmi les déçues.

Tour d’Italie
Changement de parcours : pas de passage du Giro en France samedi
21/10/2020 À 15:46

Sprints intermédiaires maintenus

Un coureur a confié, sous couvert d'anonymat, concernant le refus d'obtempérer d'une partie des 134 concurrents encore en course : "Pour être honnête, c'est uniquement parce que tout le monde est sur les rotules. Je n'ai jamais vu un Grand Tour avec autant de mecs 'cassés." Lors de la 18e étape, jeudi, les coureurs ont notamment gravi le Stelvio (2758 mètres d'altitude) et ont passé, pour la plupart, près de 7 heures à se battre avec leur vélo. Habituel rendez-vous printanier, le Giro à l'automne semble faire des dégats.

Résultat : cette 19e étape a été rabotée, et ne présente plus que 124,5 km. Les deux sprints intermédiaires prévus, dont l'un attribuant des points dans la course au maillot cyclamen, ont en revanche été maintenus. Une donnée importante dans l'optique de la lutte entre Arnaud Démare (Groupama-FDJ) et Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) pour l'obtention de ce paletot. L'horaire de départ (qui était de 10h10 ce matin) n'a toujours pas été mis à jour. Les coureurs, qui se déplacent dans leurs bus respectifs, n'étaient pas encore partis à 13h05.

Démare imbattable sur le Giro ? "Oui mais il n'y a pas tous les meilleurs sprinteurs du monde"

Tour d’Italie
Merckx : "Geoghegan Hart, c'est un coeur en or avec une vraie ambition, je l'aime beaucoup"
26/10/2020 À 17:06
Tour d’Italie
Nouvelle génération, nouveau style : Ineos, plus vivante que jamais
26/10/2020 À 11:04