Changement de parcours pour le Giro, qui ne passera finalement pas en France samedi. Les organisateurs ont prévu un parcours alternatif, beaucoup moins montagneux, qui privilégie une triple montée vers Sestriere, terme de l'étape. "L'autorisation qui nous avait été accordée pour le passage de la course par la préfecture en France a été retirée. Sur la base des nouvelles règles anti-Covid, les autorités françaises nous ont dit que nous ne pouvons pas gravir l'Agnel, l'Izoard et le Montgenèvre", a déclaré Mauro Vegni.

Vegni a confirmé le passage jeudi de la 18e étape par le Stelvio

Tour d’Italie
Merckx : "Geoghegan Hart, c'est un coeur en or avec une vraie ambition, je l'aime beaucoup"
26/10/2020 À 17:06

"L'unique alternative aurait été le col de Fenestre mais les prévisions météo ne le permettent pas", a précisé le directeur du Giro. Le nouveau parcours comprend donc trois montées vers Sestriere, la première par Pragelato, les deux suivantes par Cesena. "C'est une étape qui nous donne la garantie de pouvoir se dérouler même en cas de mauvais temps. Il n'était en aucun cas possible de reproduire les mêmes difficultés que celles de l'étape initiale", a reconnu le directeur du Giro.

L'étape devait franchir les cols d'Agnel, à la frontière franco-italienne, à plus de 2700 mètres d'altitude, et d'Izoard, avant de rentrer en Italie par le col de Montgenèvre et rejoindre la station de Sestriere. En revanche, Mauro Vegni a confirmé le passage jeudi de la 18e étape par le Stelvio, qui culmine à 2758 mètres d'altitude.

Tour d’Italie
Nouvelle génération, nouveau style : Ineos, plus vivante que jamais
26/10/2020 À 11:04
Tour d’Italie
"Geoghegan Hart, on le voit venir depuis un petit moment"
25/10/2020 À 22:05