ETAPE 1

Date : Samedi 8 mai
Départ : Turin
Arrivée : Turin
Distance : 8,6 km
Type : Contre-la-montre individuel
Comme le Giro en a l’habitude, notamment depuis 2013, cette 104e édition du Tour d’Italie débutera avec un chrono, au parcours royal. Entièrement tracée dans les rues de Turin, entre le Palais Royal et le Jardin de Ginzburg en passant dans le jardin du château de Valentino, cette 1re étape offrira une belle lutte entre les spécialistes pour le premier maillot rose avec un profil tout plat. De quoi créer une première hiérarchie, aussi, entre les favoris.
Tour d’Italie
Si vite au top, déjà relégué au second plan : Bernal, le Giro de la reconquête
06/05/2021 À 09:41

Le profil de la 1re étape : Un chrono pour spécialistes en apéritif

ETAPE 2

Date : Dimanche 9 mai
Départ : Stupinigi (Nichelino)
Arrivée : Novare
Distance : 179 km
Type : Plaine
Les coureurs pourront tranquillement se mettre en route sur la première étape en ligne avec un parcours tout plat, avec seulement une côte de 4e catégorie à mi-course, dans la plaine de Pô. Sauf improbable tempête de vent sur des routes qui seront largement exposées, les sprinteurs feront la loi à Novare.

Le profil de la 2e étape : première chance pour les sprinters

ETAPE 3

Date : Lundi 10 mai
Départ : Bielle
Arrivée : Canal
Distance : 190 km
Type : Vallon
Si un sprint est possible, il est loin d’être acquis et il ne sera certainement pas massif. Sur la route de Canal, tout se jouera dans les 80 derniers kilomètres avec trois ascensions répertoriées, certes assez roulantes, avant la montée de 2,6km à 7,1% vers le sprint bonifications de Guarene, à 15km de l’arrivée. Le moment idéal pour piéger les sprinteurs.

Le profil de la 3e étape : Etape de plaine mais final musclé

ETAPE 4

Date : Mardi 11 mai
Départ : Plaisance
Arrivée : Sestola
Distance : 187 km
Type : Moyenne montagne
Premier gros rendez-vous pour les favoris avec une première arrivée en semi-altitude à Sestola, qui avait déjà accueilli une arrivée du Giro en 2014, sur un final bien différent. Cette fois, les coureurs arriveront au cœur même de Sestola après la terrible ascension du Colle Passerino (2e cat) et ses 4,3km à 9,9% (max 16%). Avec une deuxième partie d’étape sans répit et un sommet à 2,5km de l’arrivée, il y a de quoi faire les premiers gros écarts. Personne ne gagnera le Giro à Sestola mais certains le perdront.

Le profil de la 4e étape : Premier grand rendez-vous pour les favoris

ETAPE 5

Date : Mercredi 12 mai
Départ : Modène
Arrivée : Cattolica
Distance : 177 km
Type : Plaine
Du plat, du plat et encore du plat. Sur la route de Cattolica, les sprinteurs devraient se régaler avec l’une des étapes les plus faciles de ce Tour d’Italie. A peine notera-t-on un passage par Imola, lieu du sacre mondial de Julian Alaphilippe l’an passé, mais surtout par Rimini, où Marco Pantani s’est éteint il y a désormais quatorze ans.

Le profil de la 5e étape : Hommage à Pantani et sprint plus que probable

ETAPE 6

Date : Jeudi 13 mai
Départ : Grottes de Frasassi
Arrivée : Ascoli Piceno (San Giacomo)
Distance : 160 km
Type : Haute montagne
Si Sestola aura surement établi une première hiérarchie entre les favoris, la montée de San Giacomo sera la première longue ascension de cette 104e édition du Giro. Si tout devrait se jouer dans la montée finale, il ne faudra pas négliger à mi-course la Forca di Gualdo (10,4km à 7,4%), qui usera les organismes mais pourrait aussi servir de tremplin puisqu’après une légère remontée, on plongera directement vers Ascoli Piceno.
Inédite sur le Tour d’Italie, l’ascension finale vers San Giacomo est assez régulière mais, avec 15,5km à 6,1%, devrait permettre dans un premier temps une élimination par l’arrière avant d’assister à des attaques dans les 5 derniers kilomètres, les plus durs de la montée avec 7,6% de pente moyenne. Rien de bien effrayant donc mais suffisant pour créer quelques écarts malgré tout.

Le profil de la 6e étape : 15,5km à 6,1% de moyenne, San Giacomo peut faire des dégâts

ETAPE 7

Date : Vendredi 14 mai
Départ : Notaresco
Arrivée : Termoli
Distance : 181 km
Type : Plaine
Retour sur les bords de la mer Adriatique pour les coureurs, avec une étape tracée en deux temps. Les 100 premiers kilomètres, très vallonnés avec notamment la montée de Chieti (4,7km à 5,9%), devrait permettre la formation d’une échappée conséquente. Mais celle-ci aura tout de même fort à faire ensuite pour résister au peloton dans les 80 derniers kilomètres, tous plats. Pour les sprinteurs, gare au final difficile dans Termoli, avec un passage à 12% - abordé à l’arrêt qui plus est - à moins de deux kilomètres de l’arrivée.

Le profil de la 7e étape : Des bosses puis du plat et cap sur l'Adriatique

ETAPE 8

Date : Samedi 15 mai
Départ : Foggia
Arrivée : Guardia Sanframondi
Distance : 170 km
Type : Moyenne montagne
A la veille d’une grosse étape de montagne avec des enchainements de cols, ce premier rendez-vous du week-end a tout de la bonne opportunité pour les baroudeurs. Avec les 18,9km à 4,6% du Bocca della Selva à 50km de l’arrivée, cette 8e étape est bien trop difficile pour les sprinteurs mais trop facile pour les leaders et devrait s’offrir à une grosse échappée. La montée finale de 3km à 6,5% pourraient inciter les favoris de tenter d’y grapiller quelques secondes.

Le profil de la 8e étape : Le rendez-vous des baroudeurs ?

ETAPE 9

Date : Dimanche 16 mai
Départ : Castel di Sangro
Arrivée : Campo Felice (Rocca di Cambio)
Distance : 158 km
Type : Haute montagne
Pas de grande difficulté sur cette 8e étape mais pas de temps mort non plus. Les roulantes ascensions du Passo Godi (13,9km à 4,1%) et de la Forca Caruso (12,7km à 4,5%), ainsi que du non-répertorié Fonte Ciarlotto (11,4km à 4,5%) serviront avant tout à éprouver les organismes, et il faudra sans doute attendre les 12,4km à 5,1% d’Ovindoli pour assister à des attaques. Même si la dizaine de kilomètres en faux-plat qui suit n’est pas favorable à un homme seul.
Après une légère descente, les coureurs aborderont la montée finale vers le Campo Felice, une ascension de 6km à 6% en deux parties distinctes. Un début d’abord sans difficulté (5% de moyenne) sur une route asphaltée jusqu’à 1,6km de l’arrivée lorsque les coureurs aborderont les pourcentages les plus durs (8,2% de moyenne pour finir, 14% max) sur une route non-asphaltée. Après une journée éprouvante, des défaillances sont à prévoir.

ETAPE 10

Date : Lundi 17 mai
Départ : L’Aquila
Arrivée : Foligno
Distance : 139 km
Type : Plaine
Qui dit étape courte, dit nervosité. Sur le parcours le plus court de ce Giro (hors chronos), les sprinteurs auront fort à faire sur le terrain valloné d’Umbrie et ses montagnes russes entre le km 63 et le km 101, avec en point d’orgue le Valico della Somma (6,8km à 5%, max 12%). Une ascension qui pourrait favoriser les desseins des baroudeurs voire de favoris déjà en difficulté. A la veille du jour de repos, on ne sait jamais.

Le profil de la 10e étape : Etape courte + veille de jour de repos = danger

ETAPE 11

Date : Mercredi 19 mai
Départ : Pérouse
Arrivée : Montalcino
Distance : 162 km
Type : Plaine – Sterrato
Voici l’une des étapes les plus attendues de ce Tour d’Italie, le genre de parcours dont le Giro a le secret. Onze ans après une étape de légende remportée par Cadel Evans, Montalcino et les "Strade Bianche" qui l’entourent retrouvent le Tour d’Italie avec pas moins de 34km de sterrato, presque le double de l’étape de 2010 ! On retrouve ainsi le compliqué sterrato du Passo del Lume Spento (13000m dont 3000m à 8,3%), cette fois abordé après celui de Torrenieri (9000m) à 40km de l’arrivée.
Après un premier passage dans Montalcino, les coureurs redescendront sur Castelnuovo dell'Abate où ils enchaineront un premier sterrato de 7200m avant d’enchainer par un autre versant du Passo del Lume Spento (9,2km à 4,5%), en sterrato sur ses 4800 premiers mètres. En 2010, les coureurs avaient vécu la journée la plus dure de leur carrière, sous la pluie. Vu la double dose de "Strade", il vaudrait mieux pour eux qu’il fasse beau…

Le profil de la 11e étape : Un parfum de Strade Bianche sur le Giro

Tour d’Italie
Evenepoel : "L'objectif principal, ça reste les JO de Tokyo"
05/05/2021 À 18:48
Tour d’Italie
Sans Pinot, Groupama-FDJ visera les victoires d'étape sur le Giro
04/05/2021 À 14:21