Une première en 11 ans à la Cofidis

Peut-être avait-il coché le 15 mai comme une étape potentiellement intéressante pour son profil de grimpeur. Dans tous les cas, après avoir participé à son premier grand tour l’année dernière (sur la Vuelta), Victor Lafay a saisi sa chance en remportant la 8e étape du Giro 2021, ce samedi, à Guardia Sanframondi. Par ce succès, le coureur de 25 ans, sous les couleurs de Cofidis depuis 2017, a offert à son équipe une victoire attendue depuis plus d’une décennie. 11 ans exactement, et la première place de Damien Monier sur la 17e étape du Tour d’Italie 2010. Professionnel depuis 2018, le Lyonnais, déjà maillot blanc du Tour de la Communauté valencienne en avril, a décroché la plus belle victoire de sa carrière dans l’équipe qui lui a offert l’opportunité de participer à des courses World Tour.

Ewan out, Lafay à la fête et Valter en contrôle : les temps forts de la 8e étape

Tour d’Italie
"On savait que c'était un talent, il fallait juste qu'il le comprenne" : La métamorphose de Lafay
15/05/2021 À 17:20

Il a bouclé ses études "grâce" à une blessure

Avant de devenir le premier coureur français à s’imposer sur les routes du Giro 2021, Victor Lafay a dû patienter pour faire ses classes. Alors qu’il s’était fait remarquer dès la catégorie Espoirs, la formation AG2R La Mondiale a décidé de l'intégrer, dès 2015, à son équipe réserve, le Chambéry CF. Mais son expérience dans les Alpes a tourné court la première saison, en raison d’une excroissance osseuse repérée chez le jeune coureur au niveau du genou. Lafay a donc subi une opération, avant de remonter en selle en 2016, où il a terminé 17e du Tour de la Vallée d'Aoste.

Lafay ne manquait pas d'ambition : "J'étais venu pour ça"

"J'ai perdu du temps, c'est sûr", a concédé, à l’époque, Victor Lafay dans une interview à Direct Vélo, relativisant néanmoins : “J'ai pu vraiment me concentrer sur mes études, avec mon DUT Science et génie des matériaux. C’est quelque chose de très important car si tu es blessé, que tu ne peux plus rouler, et que tu n'as rien à côté…” Mais en 2017, la formation tricolore Cofidis a repéré le Lyonnais et lui a proposé, à 21 ans, de signer un contrat chez les professionnels pour la saison suivante, après avoir figuré comme stagiaire dans l’équipe rouge et blanche.

Il a remporté l’Etape du Tour

Alors qu’il avait l’assurance de commencer à courir sur le circuit pro dans quelques mois seulement, Victor Lafay s’est lancé un dernier challenge en amateur : participer à l’Étape du Tour 2018. Événement chez les passionnés de vélo ne faisant pas carrière sur la route, cette épreuve d’un jour se déroule chaque année sur le même parcours qu’empruntera le peloton du Tour de France quelques semaines plus tard.

Edet sur la marge de progression de Lafay : "Il demande juste à se découvrir encore"

Et pour sa première participation, le Lyonnais a créé la surprise, en coupant la ligne au Grand-Bornand en première position, devant près de 13 500 concurrents. Un succès acquis après 5 heures et 15 minutes d’efforts et avec une avance confortable de plus de 3 minutes sur son dauphin. Autant dire que celui considéré comme un Haut-Savoyard plutôt que comme un enfant de la Capitale des Gaules connaît parfaitement le terrain alpin, qu’il n’a toujours pas découvert sur la Grande Boucle.

Marc Hirschi l’a empêché d’être champion d’Europe

Si Victor Lafay a glané, en Italie, sa première victoire sur un grand tour chez les professionnels, il avait fait parler de lui dans les catégories jeunes. Après sa performance sur l’Étape du Tour, le coureur a revêtu le maillot bleu-blanc-rouge à l’occasion des championnats d’Europe Espoirs 2018, à Zlin en République Tchèque. Un rendez-vous coché par de nombreuses futures stars du cyclisme.
Alors que Tadej Pogacar, l’un des favoris de l’épreuve, avait chuté durant la course, Marc Hirschi en a profité pour s’échapper seul. Mais dans la dernière ascension, Victor Lafay a opéré un retour canon pour revenir sur le Suisse et lui disputer le sprint. Un final au couteau qui a finalement tourné à l’avantage d’Hirschi, pour quelques centimètres, laissant le Français repartir avec une médaille d’argent au goût amer. Mais avec la progression du jeune Tricolore, tout indique que les deux hommes pourraient rapidement se recroiser sur le circuit World Tour. Pour une revanche ?

Victor Lafay après sa victoire dans la 8e étape du Giro.

Crédit: Getty Images

Tour d’Italie
Caruso, Fortunato, Storer : les 7 révélations de ce Giro
30/05/2021 À 21:33
Tour d’Italie
Le sacre de Bernal, c'est aussi celui du collectif INEOS
30/05/2021 À 20:00