Les Grands Tours se suivent et la tendance est toujours aussi vivace : INEOS Grenadiers a un collectif au-dessus du lot. Oui, la montée en puissance depuis deux ans des Jumbo-Visma a permis d’offrir une opposition aux Britanniques digne de ce nom mais, à la différence des Néerlandais, la force de Dave Brailsford vient aussi de leur réussite. Quel que soit leur leader. Bradley Wiggins, Christopher Froome, Geraint Thomas, Egan Bernal, Tao Geoghegan Hart… S’ils doivent évidemment leur Victoire en Grand Tour à leur talent, tous peuvent dire un grand merci à leurs équipiers, Si l’entente entre cadors n’a pas toujours été parfaite, à l’image d’un duo Froome-Wiggins où le leader n’était pas toujours le plus fort, le collectif a toujours été la grande force des INEOS Grenadiers. Et ce Giro 2021 en a encore été un magnifique exemple.

Gianni Moscon travaillant pour son leader Egan Bernal, lors de la 10e étape du Giro 2021 menant à Montalcino

Crédit: Getty Images

Ceux qui n’ont regardé que les deux premières semaines pourraient se dire que le niveau d’Egan Bernal était tel que celui de ses équipiers n’avaient pas grande importance. Mais rien ne saurait être plus faux. Si le Colombien n’a jamais été véritablement en danger dans ce Tour d’Italie, il le doit à la vigilance de son équipe. Même vite privés de Pavel Sivakov, censé être son lieutenant en montagne et contraint à l’abandon dès la 6e étape, les INEOS Grenadiers n’ont rien laissé au hasard. Ce sont eux qui ont pris en main pour mettre à mal les leaders sur l’étape qu’ils craignaient tous, vers Montalcino, en profitant du talent tout-terrain de Moscon et Ganna. Et ce n’est pas non plus un hasard si tant d’échappées sont allées au bout.
Tour d’Italie
Lafay : "Je me suis testé dans le Zoncolan… Bernal m’a mis plus de 2 minutes en 3 kilomètres"
14/06/2021 À 17:42

Castroviejo, l’homme des sacres colombiens

Ayant pris le maillot rose au soir de la 9e étape, Egan Bernal et ses équipiers savaient bien qu’ils n’allaient pas pouvoir aller chercher toutes les échappées. Ils n’en avaient d’ailleurs aucun intérêt. Un Grand Tour nécessite d’économiser ses hommes pour mieux les avoir avec soi lorsque cela nous est nécessaire. Et c’est exactement ce qu’il s’est passé en troisième semaine, lorsque le Colombien a commencé à souffrir en montagne. En grande difficulté vers Sega di Ala après avoir explosé dans le sillage de Simon Yates, Bernal aurait pu perdre le Giro ce jour-là, s’il n’avait pu compter sur Daniel Felipe Martinez. Son compatriote, 5e du classement général final, aura bien souvent paru le plus fort sur la fin d’épreuve et avait sans doute le podium dans les jambes. Un classique dans l’équipe britannique. Et, samedi, lorsque Damiano Caruso s’est lancé dans une offensive de grande envergure, c’est tout INEOS Grenadiers qui s’est mis en place.

Jonathan Castroviejo (INEOS Grenadiers) emmène le maillot rose Egan Bernal et les favoris dans l'ascension du Passo della Sluga, sur la 20e étape du Giro 2021

Crédit: Getty Images

Salvatore Puccio a roulé dans la plaine, Moscon et Jhonatan Narvaez ont fait le pied du Passo della Sluga avant qu’entre en scène l’un des équipiers les plus précieux du peloton actuel, Jonathan Castroviejo. L’Espagnol aura abattu un travail extraordinaire en montagne pour Bernal dans ce Giro, à l’image de cette antépénultième étape où il aura roulé seul une trentaine de kilomètres pour limiter l’avance de Caruso. Et c’est aussi pour ça qu’INEOS Grenadiers est allé le débaucher à la Movistar en 2018. Lui qui avait pris part aux sacres de Nairo Quintana sur le Giro 2014 et sur la Vuelta 2016 a continué de sourire aux Colombiens, puisqu’il était déjà du sacre de Bernal sur le Tour 2019. En trois participations au Tour d’Italie, Castroviejo a toujours permis à son leader de ramener le maillot rose (Geoghegan Hart en 2020). Comme un symbole. Chez INEOS Grenadiers, la plus grande force, c’est le collectif.
Tour d’Italie
Cavagna, beau joueur après son tout droit : "Je ne peux pas être déçu, le plus fort a gagné"
30/05/2021 À 19:18
Tour d’Italie
Les doutes, la souffrance, Caruso : Bernal a tout surmonté pour retrouver les sommets
30/05/2021 À 18:30