13/05/22 - 11:55
Terminé
Diamante - Potenza
0km
?km
Giro • Etape7
avant-match

Diamante - Potenza

Giro - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 13 mai 2022 et débute à 11:55. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

The livemap is currently unavailable. Please come back later to follow the riders in real time.
    
30
Julien Chesnais
Temps forts 
 
 Supprimer
17:54 

Merci d'avoir suivi ce live en notre compagnie ! On se retrouve samedi pour suivre la 8e étape, qui partira et arrivera à Naples. Bonne soirée sur Eurosport !

17:10

Le peloton franchit la ligne d'arrivée avec trois minutes de retard. Kamna a réglé le sprint. Pas de cassure. Tous les cadors seront classés dans le même. Juan Pedro Lopez conserve le maillot rose.

17:07

VICTOIRE DE KOEN BOUWMAN (JUMBO-VISMA) ! Le Néerlandais remporte la 2e victoire de sa carrière, cinq ans après une étape du Dauphiné. Il remporte cette 7e étape devant Bauke Mollema et Davide Formolo. Son coéquipier Tom Dumoulin, à qui il doit beaucoup, prend la 4e place.

300m 

Dumoulin lance le sprint ! La pente se cabre à 8% !

1 km

La flamme rouge ! Dumoulin mène toujours le quatuor devant Formolo, Bouwman et Mollema !

3 km 

Dumoulin est rentré !!! Et il roule en tête du quatuor pour favoriser un sprint. Bouwman a sur le papier de bonnes chances de s'imposer ainsi.

5 km

Les cinq derniers kilomètres ! Dumoulin pointe à 13" du trio de tête, au sein duquel Mollema a encore tenté sa chance, en vain.

5 km 

Dans le peloton, Sivakov (INEOS Grenadiers) imprime un tempo élevé. Sans doute pour décourager les éventuels attaquants.

7 km 

Mollema en remet une juste avant la bascule ! Bouwman semble facile dans la roue. Formolo est davantage dans le dur mais revient aussi. Et comme tout à l'heure, Dumoulin est distancé. On bascule dans la descente...

7,5 km 

Dumoulin revient à son tour et prend sans tarder les commandes du quatuor pour décourager Formolo et Mollema d'attaquer. Chez Jumbo-Visma, on mise sur le punch de Bouwman pour remporter cette 7e étape. Pour rappel, les 300 derniers mètres sont à 8% de moyenne.

8,5 km

ATTAQUE DE MOLLEMA ! Et elle est belle ! Bouwman parvient à la contenir. Formolo revient aussi. Mais pas Dumoulin, un peu juste !

9 km 

L'échappée débute l'ascension de deux bornes vers le dernier sprint intermédiaire.

10 km

Les dix derniers kilomètres ! La victoire va se jouer entre le quatuor de tête. Derrière, le peloton roule groupé, fort d'environ 60 unités, à 3'20".

16 km 

Moment d'observation au sein de l'échappée. Encore six kilomètres de descente avant une montée non-répertoriée de 2km (à 5%) pour atteindre le sprint intermédiaire de Potenza Centro.

-- 

Résultats à La Sellata (km 172,2)

1. Bouwman (TJV), 9 pts

2. Formolo (UAD), 4 pts

3. Mollema (TFS), 2 pts

4. Dumoulin (TJV), 1 pt

Villella est passé au sommet avec 55” de retard.

21 km 

Formolo fait la descente ! Mais Dumoulin parvient à boucher le trou. Le peloton passe à son tour au sommet, avec 3'15" de retard. Tout va bien pour Juan Pedro Lopez (Trek-Segafredo), qui va conserver son maillot rose sauf souci de dernière minute.

24 km

Comme c'était le cas lors des deux premières ascensions, Koen Bouwman passe en tête à la Sellata (3e catégorie) et marque 9 points de plus au classement de la montagne. C'était la dernière difficulté de la journée.

24,5 km 

Pendant ce temps-là, RAS dans le peloton. On se contente de suivre le rythme régulier des INEOS Grenadiers.

25 km 

Mollema et Dumoulin font enfin la jonction sur Formolo. Et Bouwman revient lui aussi. Le quatuor se reforme !

25,6 km 

Le duo Mollema-Dumoulin n'a même pas 5 secondes de retard. Et Bouwman ne s'avoue pas vaincu non plus, à 13". Il reste deux kilomètres d'ascension.

27 km 

Et sans surprise, Formolo y va de son attaque ! C'est Dumoulin, encore lui, qui entreprend la chasse. Mais il demande l'aide de Mollema. Qui la lui accorde.

27,5 km 

JONCTION ! Dumoulin et Formolo sont revenus sur Mollema.

28 km 

MOLLEMA EST PARTI ! Dumoulin tente de maintenir l'écart, avec Formolo dans sa roue. Un peu plus loin, Bouwman semble cuit.

28,5 km 

Nouvelle attaque de Dumoulin ! Mais ça ne surprend pas Formolo et Mollema, qui font la jonction sans problème. Et Mollema place un contre !!!

29,5 km 

Van der Poel se laisse distancer à l'arrière du peloton. Le Néerlandais pense à l'étape du lendemain, qui devrait lui être favorable.

30 km

Villella est lâché. Ils ne sont donc plus que quatre à l'avant. Trois Néerlandais (Bouwman, Dumoulin, Mollema) et un Italien (Formolo).

30,5 km

C'est parti pour la Sellata (9,1km à 5,1%) ! Camargo est rapidement mis en difficulté. Et Dumoulin place un premier coup d'accélérateur.

32,5 km

L'écart se stabilise. 3'53".

35,6 km 

Ils sont environ soixante-dix dans le peloton, qui vient de reprendre Wout Poels.

37 km

Le rythme de Salvatore Puccio (INEOS Grenadiers) n'a pas l'air insoutenable. Mais il est efficace pour réduire l'écart. Le peloton revient à 3'51".

40 km 

Les coureurs sont dans un long faux-plat qui précède la dernière difficulté du jour, la Sellata (3e catégorie).

42 km 

Attaque de Bouwman ! Mollema a sauté dans sa roue. Et Villella fait l'effort pour ramener tout le monde. Regroupement. Mais l'entente va souffrir de cette première escarmouche. Le peloton revient à 5'17".

45 km 

Retour de Davide Villella (Cofidis) ! L'Italien a fait la jonction sur le groupe de tête au prix d'une très belle descente.

50 km 

On entre dans les 50 derniers kilomètres ! Les cinq hommes de tête ont toutes les chances de se disputer la victoire d'étape. Ils comptent six minutes d'avance sur le peloton.

53 km

Changement de physionomie en tête de peloton. INEOS Grenadiers prend les commandes. Pour assurer tranquillement dans la descente ?

--

Résultats à Monte Grande di Viggiano (2e catégorie)

1. Bouwman (TJV), 18 pts

2. Formolo (UAD), 8 pts

3. Mollema (TFS), 6 pts

4. Dumoulin (TJV), 4 pts

5. Camargo (EFE), 2 pts

+55”

6. Villella (COF), 1 pt

57 km

Grosse frayeur pour Dumoulin ! Le Néerlandais a failli se faire renverser par sa voiture à l'arrière de l'échappée. Plus de peur que de mal, la collision a été évitée.

57 km 

Le peloton a perdu du monde dans le final de l'ascension. A la bascule, il n'y a plus qu'une soixantaine de coureurs. Leur retard : 5'32".

59 km 

Rui Costa (UAE Emirates) vient discuter auprès du maillot rose. Le Portugais semble lui demander pourquoi son équipe roule ainsi. Lopez hausse les épaules.

60,3 km 

Quelques coureurs commencent à lâcher prise dans le peloton. Pourtant ça ne semble pas avoir vraiment accéléré.

60,4 km

Très facile, Koen Bouwman passe en tête au sommet de Grande di Viggiano (2e catégorie) devant Davide Formolo.

62 km 

Dernier kilomètre d'ascension pour l'échappée. Tom Dumoulin imprime son tempo.

63 km 

Il ne se passe rien. Et c'est une excellente nouvelle pour les cinq hommes de tête, dont on rappelle les noms : Tom Dumoulin, Koen Bouwman (Jumbo-Visma), Diego Camargo (EF), Bauke Mollema (Trek-Segafredo) et Davide Formolo (UAE Emirates). Le peloton pointe à 5'23".

64 km 

Le peloton monte cette difficulté extrême sur un tempo mesuré. On fait preveu de frilosité pour l'instant. Personne n'ose se découvrir. Ni même accélérer l'allure à l'aide d'équipiers. L'écart repart à la hausse : 4'45".

64,8 km 

Villella revient sur la tête de course. Mais pas Poels.

65,2 km 

Villella reprend Poels et tente de revenir sur le quatuor de tête.

65,5 km 

Le peloton se rapproche vite selon l'écart GPS. 4'30".

65,6 km 

Poels est distancé ! Carmargo souffre mais s'accroche.

66 km 

Nous sommes dans la montée du Grande di Viggiano (6,1km à 9,6%, dont trois bornes consécutives à 11,5% de moyenne) ! Villella est toujours auprès de sa voiture.

66 km 

Chute de Davide Villella (Cofidis) ! L'Italien a manqué son virage mais est heureusement tombé dans l'herbe. Il repart avec une tige de selle visiblement légèrement descendue.

67 km 

Le peloton bascule dans la descente avec 5'00" de retard. La formation INEOS Grenadiers s'est replacée à l'avant.

70 km 

Sans sprinter, Bouwman passe en tête sur la ligne du sprint intermédiaire de Viggiano.

71 km 

Dernier kilomètre avant le sprint intermédiaire. Poels est revenu. L'échappée temporise. Mais le peloton ne roule pas bien vite non plus.

72,5 km 

Poels n'a pas l'air au mieux. Il perd quelques mètres sur ses six compagnons ! Devant, en revanche, Dumoulin semble aller très bien.

74 km

La pente se redresse. 4,3km à 6,7%. Au sommet se trouve non pas un GPM, mais un sprint intermédiaire ! Celui de Viggiano. Les 8 premiers marqueront des points pour le maillot cyclamen. Cela veut dire que le peloton va pouvoir se disputer la 8e place, pourvoyeuse d'un point.

77 km

L'entente n'est pas franchement cordiale à l'avant. On compte clairement ses coups de pédale désormais. L'écart commence un peu à diminuer (5'33").

80 km

Les coureurs roulent actuellement sur un long faux-plat descendant. Le tempo de Trek-Segafredo permet au peloton de limiter la croissance de l'écart, désormais de 5'39". Koen Bouwman (Jumbo-Visma) est virtuellement le nouveau maillot rose, puisqu'il avait seulement 5'30" de retard sur Juan Pedro Lopez ce matin.

88 km 

Attaque de Poels ? Le Néerlandais accélère mais finit par se raviser. Il aimerait sans doute que le rythme soit un peu plus élevé. L'écart est toujours de 5'30".

93 km 

Changement de vélo pour Tom Dumoulin (Jumbo-Visma). Le Néerlandais récupère son vélo d'origine, après un premier changement tout à l'heure. Pendant ce temps-là, le peloton pointe à 5'18".

98 km

C'est la mi-course ! L'heure de se replonger dans le parcours du jour. Il reste encore deux difficultés répertoriées, le Mont. Grande di Viggiano (2e catégorie, 6,1km à 9,6%, sommet à 60km de l'arrivée) et la Sellata (3e catégorie, 9,1km à 5,1%, sommet à 24km de l'arrivée).

Désolé, cette vidéo n'est plus disponible

101 km 

Au tour du peloton de basculer dans la descente du Monte Sirino. Avec 5'21" de retard sur l'échappée.

104 km 

La descente est annoncée en mauvais état, avec des trous et des graviers. Attention aux chutes...

106 km

SOMMET DU MONTE SIRINO (1RE CATÉGORIE) - La bataille pour les points de la montagne a été très acharnée au sein de l'échappée. Et finalement, c'est Bouwman (40 points) qui passe en tête devant Poels (18).

107 km 

L'avance du groupe de tête atteint cinq minutes. Derrière, ce sont toujours les équipiers du maillot rose Juan Pedro Lopez qui roulent.

108 km 

Plus que deux kilomètres d'ascension pour l'échappée !

110 km 

Changement de vélo pour Davide Villella (Cofidis). L'Italien revient gentiment au sein de l'échappée, qui possède désormais 4'37" d'avance sur le peloton. Ca sent déjà bon pour la victoire d'étape.

112 km

L'écart se stabilise autour de quatre minutes. Dans la roue de Cataldo, on trouve Valverde et ses équipiers. Quelle surprise va nous réserver la Movistar aujourd'hui ?

114 km 

Le peloton reprend sa marche en avant. C'est Dario Cataldo (Trek-Segafredo) qui a réhaussé le rythme. Pour protéger les intérêts du maillot rose Juan Pedro Lopez. Pourtant, la formation américaine possède à l'avant Bauke Mollema...

116 km 

Petit moment de répit dans le Monte Sirino (1re catégorie), avec une descente de quelques hectomètres. Mais la pente va bientôt se redresser, dix kilomètres restent à parcourir pour rejoindre le sommet.

118 km

2'45" d'avance pour l'échappée. Et personne derrière ne semble décidé à vouloir mener la poursuite.

119 km 

On s'autorise carrément une pause dans le peloton ! Le maillot rose Juan Pedro Lopez et un grand nombre de coureurs s'arrêtent pour satisfaire un besoin naturel.

120 km 

Si Bauke Mollema est le client le plus dangereux au sein de l'échappée, le mieux placé est Koen Bouwman (35e à 5'30"). Mollema n'est pas bien loin pour autant (37e à 5'49").

120,5 km 

Le peloton semble enfin se relever ! L'écart atteint 1'30".

122 km

Jonction à l'avant ! Ils sont désormais 7 en tête de course : Koen Bouwman, Tom Dumoulin (Jumbo-Visma), Diego Camargo (EF), Bauke Mollema (Trek-Segafredo), Davide Formolo (UAE Emirates), Davide Villela (Cofidis) et Wout Poels (Bahrain-Victorious).

123 km 

Pointé à une minute, le peloton est secoué par de nouvelles attaques. Bora-Hansgrohe n'est pas ravi d'avoir manqué le bon coup.

124 km 

Mollema rejoint Dumoulin et Caicedo. Ce trio compte 30" d'avance sur le peloton, qui temporise enfin, et 20" de retard sur le trio de tête. Encore 18 kilomètres d'ascension dans ce Monte Sirino.

127 km 

Caicedo (EF) s'en va avec Dumoulin, qui semble avoir la bonne patte aujourd'hui.

128 km

Distancé sur crevaison un peu plus tôt, Tom Dumoulin (Jumbo-Visma) est désormais à l'avant du peloton. Et le Néerlandais tente d'accompagner des coups.

128,5 km 

Koen Bouwman (Jumbo-Visma) a fait la jonction sur Poels. Le duo batave va bientôt faire la jonction sur le duo italien de tête.

129 km 

Poels repart à l'attaque ! Échappé solitaire dans l'ascension précédente puis repris dans la descente, le Néerlandais pointe à 15" du duo de tête. Le peloton est à 23".

130 km 

Davide Villela (Cofidis) est revenu en costaud sur Davide Formolo (UAE Emirates). Le duo italien possède 15" d'avance sur l'avant-garde du paquet.

131 km 

Affini et Van Emden (Jumbo-Visma) font partie des nouveaux coureurs en difficulté. Derrière, le groupe Arnaud Démare pointe déjà à quatre minutes du peloton.

131,5 km 

Kudus (EF) reprend Samitier et file seul en contre derrière Formolo.

132 km 

Le groupe maillot rose est revu par le peloton. Celui-ci compte une petite centaine de coureurs à peine.

132,5 km 

En tête de course, Formolo a distancé Arcas. L'Italien compte 18" d'avance sur le groupe maillot rose.

133 km

NOUVELLE ATTAQUE DE KAMNA ! LE MAILLOT ROSE PREND SA ROUE ! Les deux premiers du général s'écharpent à 133km de l'arrivée, sous l'oeil attentif de Pavel Sivakov. Un coureur de BikeExchange Jayco les accompagne. Ce quatuor creuse l'écart sur le peloton !

133,5 km 

Après une nouvelle tentative de Kamna, Prodhomme (AG2R Citroen) profite d'un petit temps mort pour sortir. Le Normand est accompagné de quelques coureurs.

135,5 km 

Arcas (Movistar) et Formolo (UAE Emirates) ont pris leurs distances sur le groupe de tête, qui a été repris par le peloton.

136 km

Zoccarato (Bardiani) et Samitier (Movistar) ont également quitté la route du Giro !

136,7 km

En difficulté depuis le départ, Owain Doull (EF) vient d'abandonner.

137 km 

Carapaz, Van der Poel et Narvaez font la jonction sur l'échappée ! Le peploton accuse 10" de retard. Il est mené par un équipier du maillot rose Juan Pedro Lopez (Trek-Segafredo) !

138 km 

Fin de la descente. Et la pente se redresse sans tarder pour débuter le Monte Sirino. Une interminable ascension classée en 1re catégorie (32km à 3,9%, dont deux km à plus de 9 %).

138 km

Van der Poel est intercalé entre l'échappée et le peloton, en compagnie ... de Carapaz et Narvaez !

140 km 

Ils sont désormais une douzaine en tête de course !

141 km 

Des grappes de coureurs sont intercalés entre le groupe de tête et le peloton, très étiré.

142 km 

Felline (Astana) et Albanese (Eolo-Kometa) ont fait la jonction sur le groupe de tête, fort désormais de 5 unités.

144 km

CHUTE DANS LE PELOTON ! Un Movistar serait tombé dans un virage. Et il y aurait du monde au sol... A noter également que Foss et Dumoulin ont été distancés.

147 km 

Jonction à l'avant ! Poels a attendu le retour de Formolo et Perez. Un joli trio de tête. La fin de la descente est technique.

149 km

Quelques gouttes viennent se poser sur l'objectif de la caméra. Et la descente débute à l'instant. 15" d'avance pour Poels sur Perez (Cofidis) et Formolo (UAE Emirates). Un Jumbo-Visma est juste derrière. Et le peloton n'est pas bien loin.

150,5 km 

Poels roule comme si l'arrivée était en haut. A bloc, il possède désormais 27" d'avance sur l'avant-garde du peloton, toujours secoué par de nombreuses attaques. Perez sort avec Formolo.

151 km 

Le brouillard recouvre la partie finale de l'ascension. Attention à la descente...

152 km 

Seul en tête avec 14" d'avance, Poels est à 3km du sommet. Derrière, Van der Poel bouge encore.

153,7 km

ATTAQUE DU 2E DU GÉNÉRAL ! Lennard Kamna passe à l'offensive à 153 km de l'arrivée de l'arrivée. Il est tout de suite pris en chasse par un équipier du maillot rose, Mattias Skjelmose, qui parvient à le ramener à la raison.

154 km 

Vanhoucke (Lotto-Soudal), Zwiehoff (Bora-Hansgrohe) et Eenkhoorn (Jumbo-Visma) viennent renforcer le groupe de contre. Mais le peloton revient sur eux. Devant, il n'y a que Poels.

155 km 

Conti (Astana), Ulissi (UAE Emirates) et un Bardiani font la jonction sur Leemreize. Derrière, d'autres coureurs sortent du peloton.

156 km 

Des cassures à l'arrière du peloton. On aperçoit des coureurs de l'équipe Groupama-FDJ dans un groupe distancé.

157 km 

Wout Poels (Bahrain-Victorious) parvient à s'extraire au plus fort de la pente. Le Néerlandais, ancien vainqueur de Liège-Bastogne-Liège, créé un petit écart. Gijs Leemreize (Jumbo-Visma) est seul en contre.

158 km 

Nouveau regroupement ! Et on arrive dans le passage à 12% ! Buitrago mène le peloton sur un rythme très élevé. Et Thymen Arensman, le lieutenant de Bardet, se dévoile déjà.

158,5 km 

Dombrowski, Gavazzi, Barta, Moniquet et Bayer accompagnent Chérel. Et quelques autres coureurs font la jonction. Le peloton est tout près.

159 km

C'est parti pour le Passo Colla (2e catégorie) ! La montée est plus dure qu'elle a l'air. On y trouve un passage à 12% au pied. Chérel (AG2R Citroen) figure dans une nouvelle échappée de 6 coureurs.

161 km 

De Marchi est repris. Tesfatsion (Drone Hopper-Androni Giocattoli) tente sa chance. Le peloton s'étire à nouveau. Mais ça ne casse pas ... malgré l'insistance de Van der Poel, encore à l'attaque.

163 km 

On approche de la première difficulté de la journée, le Passo Colla (9,4km à 4,6%)...

165,5 km

Alessandro de Marchi (Israel-Premier Tech) trouve l'ouverture. L'expérimenté transalpin, habitué des longs barouds, compte à peu près 10" d'avance sur l'avant-garde du peloton.

168 km

ATTAQUE DE MATHIEU VAN DER POEL ! Le Néerlandais est particulièrement actif depuis le départ. Mais il ne parvient pas à sortir. Une nouvelle fois.

169 km 

Retour de Hanninen et Lopez dans le peloton.

172 km

Changement de vélo pour Juan Pedro Lopez (Trek-Segafredo) ! Le maillot rose a été victime d'une crevaison, lui aussi.

174 km

Crevaison pour Jaakko Hanninen (AG2R Citroen). Le Finlandais, 3e des Mondiaux Espoirs d'Innsbruck en 2018, se fait changer la roue avant.

176 km 

Mais le peloton revient. Regroupement général. Et les attaques se poursuivent, via Van der Poel en personne !

177 km

Nans Peters mène un groupe de six coureurs qui opère la jonction sur De Gendt !

178 km 

Les attaques fusent à tout-va. Le champion d'Ukraine Andrii Ponomar (Drone Hopper-Androni) tente sa chance. De Gendt n'a plus que 6" d'avance.

181 km 

C'est la bascule. De Gendt souffle un peu à l'occasion d'une courte portion de descente. Mais le peloton est tout près. 8 secondes à peine. Van der Poel et Perez mènent la meute.

182 km

Alessandro Covi (UAE Emirates) parvient à trouver une brèche. Il avale et dépose le trio de contre. De Gendt est lui toujours seul en tête, avec 13" d'avance.

183 km 

Wout Poels (Bahrain-Victorious) attaque lui aussi. Mais ça ne sort pas. Le trio de contre est sur le point d'être repris.

184 km 

Ca bouge à nouveau dans le paquet ! Un coureur de l'équipe UAE Emirates décoche une flèche, il s'agit de Davide Fomolo... Derrière, Mathieu van der Poel se montre à son tour !

185 km

Ca commence à monter. Une grimpette non-répertoriée. De Gendt compte 13" d'avance sur le trio en contre, 27" sur Sepulveda (Androni) et 57" sur le peloton.

187 km 

Un trio part en chasse. Dries de Bondt (Alpecin-Fenix) est accompagné de Davide Gabburo (Bardiani-CSF-Faizanè) et Samuele Rivi (Eolo-Kometa).

189 km

ATTAQUE DE THOMAS DE GENDT (LOTTO-SOUDAL) ! L'emblématique baroudeur belge s'échappe en solo sur les derniers hectomètres de plat de cette journée.

--

LE PROFIL DE LA 7E ÉTAPE - Après les sprinters, place aux attaquants ? De Diamante à Potenza, le Giro poursuit sa remontée vers le nord sur 196 kilomètres et plus de 4 500m de dénivelé positif. Quatre cols seront à franchir, dont le Mont. Grande di Viggiano (6,1km à 9,6%, sommet à 60 km de l'arrivée), et l'étape devrait donc sourire à une échappéeà moins qu'un leader ne tente sa chance sur ces routes difficiles. Voici le profil de cette 7e étape en vidéo.

Désolé, cette vidéo n'est plus disponible

191 km 

Le trio de tête a été repris. Peloton groupé. Dans cinq kilomètres, la pente commencera à se cambrer. Et ça ne s'arrêtera plus jusqu'à l'arrivée.

193 km

Michael Morkov (Quick-Step Alpha-Vinyl) est non-partant ! Le poisson pilote de Mark Cavendish, fiévreux depuis la nuit dernière, est le 5e coureur à abandonner ce Giro. Ils sont encore 171 en course.

195 km

Sylvain Moniquet (Lotto-Soudal), Erik Fetter (Eolo-Kometa) et Tobias Bayer (Alpecin-Fenix) tentent de creuser l'écart sur le peloton.

11:54

DÉPART RÉEL DONNÉ ! Et déjà une attaque, l'oeuvre d'un Lotto-Soudal.

11:53

Bonjour à toutes et à tous ! Bienvenue pour suivre en direct la 7e étape du Giro. 196 kilomètres sont à parcourir ce vendredi entre Diamante et Potenza. Le départ sera donné d'ici peu, à 11h55.